Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un imposteur

Un homme disant s’appeler Pascal Wintzer et prétendant être archevêque de Poitiers a déclaré sur RCF puis sur France 3 que « le prêtre n'est pas un homme sacré, l'évêque non plus », et qu’il doit donc pouvoir être marié : « cela changerait la conception sacrée de ce qu’est le prêtre ».

Si le prêtre n’a pas de fonction sacrée, on se demande à quoi sert ce Pascal Wintzer. En outre, le site de l’Eglise catholique en France nous affirme que Mgr Pascal Wintzer a été « consacré évêque le 19 mai 2007 ».

La police a le devoir de démasquer l’imposteur qui se fait passer pour l’archevêque de Poitiers et qui ne connaît même pas la différence entre un prêtre catholique et un pasteur protestant.

Et en se référant aux Eglises d'Orient, il s'enfonce. Car non seulement tout le monde en Orient reconnaît la sacralité du prêtre (y compris les musulmans), mais cette sacralité rejaillit sur la femme du prêtre, qui est l'objet d'un respect particulier et que l'on appelle même "presbytera" dans certaines traditions.

Commentaires

  • Le précédent titulaire du siège épiscopal de Poitiers n’etait pas piqué des hannetons non plus qui déclarait dans ses homélies qu’il ne faut pas croire que l’Eglise détient la vérité...

  • siège archiépiscopal !
    lorsque Poitiers est devenu archevêché, l'un des premiers soins du titulaire a été de modifier la plaque de cuivre qui indiquait l'entrée de l'évêché, petite dépense à coté du trou qu'il y avait dans les finances du diocèse, et pas seulement dans les finances
    trou qui a du effrayer tous les évêques en place qui ont tous refusé l'archevêché et a contraint Rome à nommer archevêque l'évêque auxiliaire, aprés une longue vacance du siège

  • @Théofrède
    Essayons comme vous le demandez de ne pas attribuer à nos évêques tous les péchés du monde. C'est la ville de Poitiers et ses habitants que le titre d' ARCHEVÊCHÉ pouvait honorer et encourager à mieux faire. Ça pouvait leur rappeler la grandeur passée du siège et leur petitesse d'apostats d'aujourd'hui (qu'ils sont pour la plupart si l'on en juge par la fréquentation des églises et le nombre des baptêmes). Cette leçon valait bien une dépense, minime comme vous le soulignez en regard du trou à combler.

  • @g marie
    que savez-vous exactement de Poitiers et des Poitevins ?
    j'y ai connu des églises combles il y a peu encore, jusqu'à ce qu'on en change le curé, et je ne vois pas trés bien en quoi les Poitevins seraient flattés par le changement d'une plaque de cuivre dans une rue peu fréquentée
    depuis qu'on a "regroupé" les paroisses, je n'ai plus de messes tous les dimanches dans la seule église proche de chez moi, ni d'ailleurs les jours de grande fête
    pour ne donner qu'un autre exemple, je ne m'habitue pas à la disparition des confessionaux, et les fidèles n'y sont pour rien non plus

  • Pour résumer, ces clercs font de leurs doutes des vérités.
    Comment attirer un jeune à donner sa vie à Dieu si l'évêque et certains prêtres sur sa route ne croient plus dans les vérités de foi ?
    Et comment promouvoir la chasteté et le célibat consacré, quand on ne croit pas que Dieu les rend possible avec nos efforts?
    Je pense que c'est d'avoir abandonné le discernement traditionnel, et d'interdire à toutes les personnalités immatures, à celles qui avaient des problèmes à demeurer purs et ceux dont l'orientation sexuelle était douteuse, d'entrer dans séminaires et noviciats, qui est en partie à l'origine des drames pédophiles et pédérastiques dans l'Eglise, comme à ceux qui abusent de femmes.
    Sigmund Freud à la place, cela a laissé la porte ouverte à des indésirables. Certes, il y a d'autres raisons, comme la solitude du clergé, la diminution du sens de la prière et des sacrements, l'hypersexualisation de notre société, voire encore d'autres, mais ce renoncement à un discernement traditionnel a sûrement fait beaucoup de tort.
    Bien sûr, cela ne sera jamais reproché à l'Eglise qui est fermement invité à venir festoyer à la table du monde et se réjouir de sa déchéance.
    Il faudra des saints et des martyrs pour laver l'Eglise de toute cette ordure.

  • Le suicide continue. Dans ce pseudo diagnostic qu il fait il reprend les explications des ennemis de l Eglise.
    Il les rejoints

  • il est assez regrettable qu'aucun des "commentateurs" n'ait remarqué qu'il s'agissait d'un imposteur

  • La dépêche AFP qui rend compte des propos de Mgr Wintzer contient ce paragraphe amusant : « Le célibat dans l'Église est une coutume qui est devenue une loi au XIIe siècle, lorsque les relations conjugales sont jugées incompatibles avec la foi ».

  • Vous écrivez : "au XIIe siècle lorsque les relations conjugales sont jugées incompatibles avec la foi ".
    Quelle référence pouvez-vous donner à cette affirmation-là ?

  • décidément, les "commentateurs" de cette note ne savent même pas lire¨; la référence à cette phrase idiote est bien donnée : une dépèche AFP

  • Oui oui incompatible avec la foi.
    Depuis les catholiques se reproduisent en mettant la main dans le bénitier

  • Cet évêque (?) est-il catholique ?
    Il ne fait même pas semblant.

    Quant au célibat.
    Faute de documents d'époque explicites, il est bien difficile de prétendre que le célibat consacré soit de droit divin.
    Cependant l'Eglise catholique a choisi cette discipline du célibat depuis tant de siècles... Sa remise en cause actuelle ne peut que mépriser nos prédécesseurs dans la Foi : ce qui manquerait du bon sens élémentaire.
    A part Bergoglio et ses valets, qui veut ça ?

  • il faudrait commencer par lire le titre de la note : un imposteur, avant de vouloir la commenter en posant une question idiote

  • Salut*à propos du célibat au Sacerdoce de la Ste Eglise
    Katholique,je voulais attirer votre attention sur le Fondateur,
    le propriétaire Eternel,Absolut de cette Eglise Qui Est
    Jesus Christ* Jesus Est Dieu,à ces temps reculés !
    Il savait voyait et vivait notre Temps;et tous les Temps!
    pourquoi? parceque Dieu Est au dessus de tous les Temps
    visibles et invisibles!Attention! Il Est leToutpuissant;cela veut dire

    Qu'Il savait bien que l'Apostolat de ses Apôtres serait très mortel
    comme Dieu,Il savait également que le Célibat ferait des
    problèmes parmis tant de disciples!
    Lui-Même a montré cet exemple;Il est resté Célibataire
    À St Pierre.,et à tous les autres Jésus leur interdit de revivre
    avec leurs femmes! et à leurs femmes Il leur promit le Paradis
    Divin*Jésus n'a jamais voulut que ses Disciples se marit,parcequ'ils devaient se donner corps et âmes à Dieu,c'est pour
    cela qu'il n'y a jamais eut des dokuments ou Jesus aurai
    autorisé,le mariage de ses prêtres Katholiques*
    Et aucun Pape veut korriger Jésus,parcequ'ils savent bien,
    que Jésus Christ Est Dieu,et Dieu qui les a tous crée,ne
    peut jamais se tromper*car personne n'est si Bon,si juste
    si puissant,si miséricordieux,amour pure..ect Comme
    notre Dieu et notre Roi Jésus Christ*

    Jésus a raison,"Ses Prêtres Katholiques qui sont déja sacrés
    à lOrdre de Melchiscedek,restent durant leurs Apostolat sur
    terre Célibataires et eternellement fidèles à Jésus Christ,à
    Dieu* Que le Seigneur Soit avec vous et toute votre famille.
    Ns restons à Vie,à mort. Katholiques* Bonsoir

  • le sévère Etienne Ier ne semble pas connaitre grand chose
    le célibat des ordres majeurs est tellement de droit divin que les églises orientales l'ignorent toutes, y compris celles qui sont catholiques
    il s'agit en fait d'une particularité de l'église latine, dont il est difficile de connaitre l'ancienneté, et dont celle-ci se passe aisément quand les circonstances l'exigent; nous avons actuellement un statut, celui des ministres anglicans revenus à l'unité catholique, qui peuvent être ordonnés prêtres sans avoir à se séparer de leur épouse; auparavant, c'était en général la règle pour tous les pasteurs protestants qui se convertissaient

  • Le célèbre Théofrède nous fait l'honneur de communiquer les commentaires qui ne reçoivent pas son approbation.
    Peut-être pourrait-il prendre conscience du fait qu'on ne lui demande (et demandera) aucune permission.

  • l'analphabète Théodore ferait bien d'aller à l'école primaire apprendre le français
    je n'ai absolument rien compris à son intervention

  • Mon message précédent étant correct et compréhensible, nous serons au moins deux à retourner sur les bancs de l'école.
    Je vous prie, passez en premier.

  • a priori, ce qui se conçoit bien s'exprime clairement
    je maintiens bien mon opinion

  • Cet apostat a été précédé par le noyau dirigeant des religieux de France, dont le pitoyable communiqué désigne la cause des scandales sexuels : "le caractère sacré du prêtre et du religieux"
    https://www.viereligieuse.fr/Communique-de-presse-5-mars-2019

  • de quel apostat s'agit-il ?

  • Cyrille, le communiqué auquel vous renvoyez cherche les causes multiples des abus en question. Il ne dit pas que toutes ces causes sont mauvaises en soi ("le dénuement des communautés religieuses" ne l'est pas plus que "le caractère sacré...")

  • c'est quand même un peu casse gueule de se référer aux Eglises orientales. Car précisément, si cela souligne bien le caractère sacré du prêtre, ça relativise la valeur absolue du célibat qui est purement disciplinaire et n'a en soi aucune valeur dogmatique.

    Je ne suis pas certain que les faits plaident en faveur de cette solution : la crise des vocations et la désertification des églises ne sont pas moindres là où les clercs sont mariés (sectes protestantes en particulier) même si je n'ai pas de chiffres pour parler du monde oriental où je crains au contraire que le mariage ait permis de limiter la casse mais c'est une intuition.

    quand à Mgr de Poitiers, c'est pas avec des évêques comme cela qu'on va rebondir.

  • encore un "commentateur" qui n'a pas jugé utile de lire le titre de la note : un imposteur, à moins bien sur que c'est vraiment de l'archevêque de Poitiers qu'il s'agit, mais si il a une preuve, qu'il la produise

  • encore un "commentateur" qui n'a pas jugé utile de lire le titre de la note : un imposteur, à moins bien sur que c'est vraiment de l'archevêque de Poitiers qu'il s'agit, mais si il a une preuve, qu'il la produise

  • Chers frères & Soeurs Katholiques,chers frères & soeurs dans le Christ*"Nous n'avons rien recut du Sacré! un Baptême non sacré la 1ere Kommunion-non sacrée! la Konfirmation par
    un Evêque-non sacré!et avoir fait un mariage-non sacré!

    J'ai du sang qui coule à mes yeux à la place des larmes!
    c'est très triste!comment expliquer ces propos d'un évêque
    aux enfants!?? Pour ce Mgr de Poitiers: les prêtres & les
    évêques Katholiques ne sont pas sacrés!cela veut dire selon
    lui,que:les Apôtres de Jésus Christ,et Jésus Christ Lui-Même
    ne sont pas sacrés!étonnant!! ce Mr," Mgr de Poitiers"" s'est
    fait ordonné prêtre,et consacré évêque de la Ste Eglise
    Katholique,pas pour servir Jésus Christ qu'il ne considère
    pas comme Dieu,et tous son peuple,plutot pour venir lutter
    soutenir le mariage des prêtres Katholiques disciples direkts
    des Sts Apôtres de Jesus Christ!le Sex,oui!pour lui c'est le
    mariage des prêtres qui est beaucups plus utiles! et non la
    situation des croyants qui ont des sérieux problèmes de foi;les pauvres âmes perdues,des pauvres familles,qui ne
    savent plus quoi faire!et la jeunesse qui est victime d'une
    société très diabolisée,devenut kriminelle dans tous les sens!
    AH! Non! ca suffit! ce Mr.Mgr de Poitiers,doit plier sa valise!
    rien à faire,il a démontré qu'il fait parti intégrale des "Loups"
    qui sont cachés parmis les évêques Katholiques qui ne sont
    lá quepour un,et un seul but;détruire la Ste Eglise Katholique*
    *Jesu dixit ei:..........quia tu es Petrus,et super hanc,petram
    aedificábo Ecclesiam meam,et portae ínferi non praevalébunt
    advérsus eam. Jésus Christ Notre Dieu,et Notre Roi Eternel
    a sacré St Pierre en lui confiant sa sainte Eglise katholique!
    § Jésus les a tous sacré,"ses Sts Apôtres " § pour leur Apostolat très difficile*C'est la sainte Volonté de Dieu*qui veut ce
    Célibat au saint Sacerdoce Katholique*et ns prions tous les
    jours,le Notre Père qui Est aux cieux,.....Que Ta volonté soit
    faite ! et non la notre!!Mr.Mgr de Poitiers doit comprendre
    que son ambition,sa lutte pour le soit.disant mariage des
    Sts pêtres Katholiques n'aura en aucun cas lieu sur la terre
    comme au Ciel* Il ne peut plus être évêque katholique!
    quelque part,pour Tous les katholiques du monde entier,
    Que le a Bénédiction de Notre Dieu et Notre Roi Eternel
    Jésus Christ Soit avec vous*
    NB*veuillez m'excuser pour les fautes dÉcritures Merci

  • Keskecèksetruk ?

  • En relisant le billet d’Yves Daoudal il m’est venu une interrogation. Mgr Pascal Wintzer est cité ainsi : « le prêtre n'est pas un homme sacré, l'évêque non plus ».

    Au début du paragraphe suivant, Yves Daoudal, souhaitant critiquer ce propos, emploie l’expression « fonction sacrée ». Mais la fonction qu’exerce un prêtre est une chose, ce qu’il est en est une autre. Mgr Wintzer ne semblerait pas avoir dénié au prêtre et à l’évêque des fonctions sacrées. Il a dit qu’ils n’étaient pas des hommes sacrés.

    En particulier, lorsque le prêtre n’exerce pas les fonctions sacrées qui lui sont dévolues, lorsqu’il n’est pas vu en tant qu’il est un « ministre sacré », pour employer l’expression classique, il peut être dangereux, pour les laïcs, mais aussi pour lui, de lui attribuer un caractère « sacré » en tant qu’homme.

    Ces questions sont un peu épineuses, notamment parce que le mot « sacré » appelle une réflexion soutenue.

    En tout cas, ce que je me hasarderais à avancer, c’est qu’il faut faire très attention avant d’attribuer au prêtre une sorte de sacralité globale, ce qui favorise les abus du cléricalisme. Chez certains catholiques, la tentation était ainsi et peut être encore, de révérer abusivement toutes sortes de propos du prêtre, de l’évêque, du pape, sur des domaines qui ne sont pas de son ressort.

  • êtes-vous bien sur qu'il s'agisse de Mgr Wintzer ?
    il semblerait qu'Yves Daoudal en doute
    je n'ai aucune sympathie pour mon archevêque, mais il est actuellement à la mode aujourd'hui d'attribuer tous les vices aux membres de la hiérarchie . . .
    l'un des derniers exemples en date a été celui d'appeler "affaire Barbarin" ce qui est en réalité une affaire Preynat qui n'est toujours pas passée devant les tribunaux

  • A Curmudgeon

    Donc pour vous les mains consacrées de l'abbé X. ne sont pas les mains de X quand il n'accomplit pas une fonction sacrée ? Le prêtre aurait deux corps ?

    Tous les traités de vie sacerdotale soulignent que le prêtre est prêtre en permanence, qu'il est tout le temps au service de son sacerdoce, au service des fidèles, au service de l'Eglise. Et c'est un service sacré. Ce que souligne son habit.

    Je viens de lire saint François de Sales citant saint Denys l'Aréopagite (il est d'ailleurs impressionnant que la première citation de l'Introduction à la vie dévote soit de ce père) disant que les évêques sont parmi les hommes ce que les chérubins sont parmi les anges. Ça ne doit pas plaire du tout à Pascal Wintzer.

  • Une grâce particulière permettra-t-elle à Théofrède de saisir finalement l'ironie liminaire du propriétaire des lieux quant à l'identité de ce Pascal Wintzer, évêque de Poitiers, qui pourrait bien être, à la réflexion, Pascal Wintzer, évêque de Poitiers ? Le suspense est insoutenable...

  • A Yves Daoudal

    Je me pose des questions.

    Temporellement, un prêtre est prêtre continuellement, mais, a minima, *en tant qu’* (quā) il exerce les fonctions sacrées qui définissent le sacerdoce.

    Ceci posé, engage-t-il le « sacré » pour tous les domaines qu’il aborde ? Est-ce que la sacralité sacerdotale est tellement extensive qu’elle peut être invoquée à propos de tous les actes qu’il fait ? C’est loin d’être évident.

    Du coup, ne serait-ce pas un abus de langage (qui peut être sans importance, ou au contraire fâcheux, selon les cas) que de dire de lui que c’est un « homme sacré » ?

    J’ai de la peine à appréhender des distinctions dont j’ai toutefois l’intuition qu’elles sont essentielles si on veut éviter de sacraliser abusivement la personne du clerc.

    Ce problème ontologique n’est pas exclusif au clerc. Victor Hugo était un poète. Était-il, si je peux dire, un « homme poétique » au point que chacun de ces actes était revêtu de poéticité ?

  • Ontologique. C'est le mot qui ne m'est pas venu tout de suite à l'esprit. L'ordination sacerdotale confère un "caractère" ontologique à la personne qui devient prêtre, ontologiquement prêtre pour l'éternité. Cette personne est donc sacrée, à moins qu'elle puisse de dédoubler, ce que je n'ai encore jamais vu.

    Pour en revenir à Pascal Wintzer, il ne fait finalement qu'expliciter cette revendication désormais ancienne des évêques de se faire appeler "père" et non pas "monseigneur". Mais en fait je ne vois pas pourquoi je l'appellerais père...

    (On a remarqué aussi qu'ils redeviennent subitement "monseigneur" au premier accès d'autoritarisme...)

  • s'agit-il ou ne s'agit-il pas de Mgr Wintzer, jeune évêque promu archevêque parce que personne ne voulait du siège ?

  • A Yves Daoudal :

    Cette question de l’ « homme sacré » est un peu abstruse, je trouve. Je manque de l’équipement pour la traiter convenablement. Je souhaite simplement avancer un avertissement, notamment parce que « sacré » est un concept qui appelle la réflexion, et parce que le biais cléricaliste a vite fait de réduire le laïc au silence.

    Il n’y a pas lieu en effet d’envisager un dédoublement. Mais, analytiquement, il ne nous est pas interdit de regarder le prêtre sous différents angles.

    Je trouve un petit texte de l’archevêque émérite de Cincinnati, Daniel Pilarczyk, dans lequel on lit ce passage : « Is the priest, therefore, different and distinct from everybody else in the Church? Yes, insofar as he has special functions and responsibilities that other members of the Church do not have. And no, insofar as the priest is still a member of the Church, exists for the Church, and makes no sense apart from the Church ».

    http://www.cincinnativocations.org/who-is-the-church-looking-for/what-is-a-priest-by-archbishop-daniel-e-pilarczyk/

    Noter le « insofar as », dont l’utilisation est analogue à celle que j’ai faite de quā. Un peu de scolastique n’est parfois pas inutile, même si elle est passée de mode.

  • Le Pape s'affiche avec les LGBT au Vatican ... et des "évêques" ambitieux surfent sur la ligne du "Patron" ..... j'augure que celui
    -là aura rapidement de la promo ...... hélas le schisme est en vue et paraît inévitable tant le dialogue est impossible entre les deux visions de l'Eglise qui s'affrontent dans un contexte redoutable.

  • Mais ici il ne s’agit pas du tout de faiblesses LGBTQQIAA+-o-philes.

Écrire un commentaire

Optionnel