Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un chrétien tué en Inde

Anant Ram Gand, marié, père de 5 enfants, s’était converti au christianisme il y a neuf mois et avait été baptisé il y a deux mois. Il a été décapité le 11 février au milieu d’une rue de son village, Raighar (Odisha), en plein jour. Les meurtriers lui avaient fracassé le crâne auparavant.

Il avait déjà été battu deux fois par les hindous fanatiques qui lui avaient interdit de prendre de l’eau au puits communal, il avait dû aller vivre en dehors du village avec sa famille qui partageait sa foi.

Anant Ram Gand avait été un sympathisant de la guérilla maoïste Naxal. Il avait même été arrêté pour cela. Les hindous ont fait croire aux maoïstes que Anant avait révélé à la police des secrets de la guérilla, alors que le pauvre homme n’en connaissait évidemment aucun. Mais ainsi ce sont les maoïstes qui ont « exécuté » le chrétien, et les hindous sont hors de cause…

« Il a été tué pour sa foi en Jésus-Christ, dit sa femme. Mais il est certain que je n’abandonnerai pas Jésus-Christ mon Sauveur et Seigneur. S’il vous plaît, souvenez-vous de nous dans vos prières, afin que nous restions forts dans la foi et que nous ayons de quoi vivre. Que Dieu vous bénisse. »

Écrire un commentaire

Optionnel