Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint André Corsini

AnDré_Cursin_69314_(cropped).jpg

Saint André Corsini Florentin, carme, évêque de Fiesole.

Je naquis loup, et mon adolescence
De loup semblait ensuivre les humeurs,
En sa maison la trois fois bonne Essence
Me transforma, brebis douce de mœurs.

La légende du saint dit : « Pendant que sa mère était enceinte, il lui sembla, durant son sommeil, qu’elle avait mis au monde un loup qui, se dirigeant vers l’église des Carmes, fut soudain changé en agneau, dans le vestibule même du temple. »

Après un début d'adolescence dissipé, André Corsini se convertit, devint carme, et prêtre. A la fin de sa première messe, après la communion, la Sainte Vierge lui apparut et lui dit : « Servus meus es tu quoniam elegi te et in te gloriabor. » Ce qui est un assemblage de deux expressions d’Isaïe (41,9 et 49,3) : Tu es mon serviteur parce que je t’ai choisi, et par toi je serai glorifiée.

Écrire un commentaire

Optionnel