Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Peine de mort

Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne condamne à mort Vincent Lambert, jugeant que « le maintien des soins et traitements constitue une obstination déraisonnable ».

Le tribunal administratif précise que l’exécution de la peine de mort consiste en un arrêt de « l’alimentation et l’hydratation ». Comme faisaient les nazis dans le bloc 11 d’Auschwitz.

Les avocats de Vincent Lambert vont saisir le Conseil d'Etat.

Commentaires

  • Ces lucifériens tiennent absolument à avoir la peau de Vincent !
    C'est hallucinant d'ignominie! Les hordes pro-mort, parmi lesquelles, la femme et un neveu de Vincent, iront jusqu'au bout de l'horreur.

  • La femme de Vincent a refait sa vie en Belgique depuis un moment et le neveu n'est qu'un demi neveu, les deux parents de Vincent s'étant remariés. Il n'est invité que parce qu'il est le seul à vouloir la mort de Vincent, en dehors de sa femme qui a maintenant un intérêt à cette mort, être libre de pouvoir refaire sa vie sans lien matrimonial.
    C'est cynique, mais les bons sentiments des porteurs de mort le sont souvent.

  • L'état français aux ordres de Bruxelles sait que la peine de mort est permise lors des manifestations et pour euthanasier les gens.

    L’ancien ministre Luc Ferry, ne disait-il pas que « les policiers devraient se servir de leurs armes » en appelant à une intervention de l’armée contre les manifs jaunes ?
    https://www.youtube.com/watch?v=EkTfoRKwIq0

    Et l’IGPN, censé enquêter sur les bavures policières contre les GJ, est maintenant connue pour avoir à sa direction, des gens qui n’hésitent pas à falsifier les chiffres de la délinquance pour toucher des primes (selon Alexandre Langlois du syndicat VigiPolice). C’est ce qu’on appelle une police politique !
    https://www.youtube.com/watch?v=b_yerNHpxQ4

    Et une police politique qui ose mutiler comme jamais. Le docteur Laurent Thines, professeur de neurochirurgie au CHU de Besançon, a lancé une pétition pour un moratoire sur l’utilisation des armes sublétales afin d’alerter sur leur dangerosité extrême ! « J’ai été très choqué, en tant que neurochirurgien, de la gravité des lésions qui étaient infligées à des personnes qui, dans beaucoup de cas, manifestaient de façon pacifique… J’ai vu des scanners de personnes qui avaient le crâne fracassé, avec des hématomes intracrâniens et des séquelles neurologiques. C’est tout simplement inacceptable. »

    Le plus incroyable, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a fermement appelé le 25 janvier 2019, le président vénézuélien Nicolas Maduro, à «s’interdire toute forme de répression de l’opposition». Lui avec Macron et Castaner ne seraient-ils pas passibles de la Cour pénale internationale ?

  • La mort, et la manière dont elle se donne (car, de toute façon et dans toute société, elle se donne), a beaucoup à voir avec la vérité et le mensonge, l'iniquité et la justice.

  • Ce n'est pas un hasard si Giscard a au moins deux erreurs judiciaires mortelles à son actif : l'exécution d'un innocent et le laxisme envers un coupable (Ranucci et Henry).

Écrire un commentaire

Optionnel