Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Immonde

Dwo7O7-WoAMjvwv.jpg

Ceci est une œuvre d’art. C’est ce que tous les médias nous affirment. Le clown de McDonald crucifié : « Mac Jesus ». C’est une œuvre d’art parce que c’est fait par un artiste, un artiste patenté et reconnu des tordus, un certain Jani Leinonen, et que c’est exposé dans un musée d’art…

C’est même présenté comme de l’art sacré, puisque l’exposition est intitulée « Sacred Goods ».

Mais les chrétiens palestiniens n’aiment pas l’art contemporain, même sacré. Le 11 janvier, des centaines d’entre eux ont manifesté devant le Musée d’art de Haïfa pour protester contre ce blasphème. Comme ils voulaient entrer pour y mettre fin, il y a eu des échauffourées et les policiers ont usé de gaz lacrymogènes. Il y a eu cinq arrestations.

On doit reconnaître toutefois que le ministre de la Culture d’Israël, Miri Regev, avait écrit au directeur général des Musées de Haïfa pour lui demander le retrait de cette pièce : « Le mépris des symboles sacrés pour les religions et de nombreux croyants du monde entier en tant qu'acte de protestation artistique est illégitime et ne peut être affiché dans une institution culturelle soutenue par des fonds publics. » Mais la direction du musée avait rejeté la demande.

En 2011 Leinonen avait volé une effigie de « Ronald McDonald » à Helsinki et avait menacé sur les réseaux sociaux de le décapiter si la direction de McDo ne répondait pas à ses questions sur l’éthique de l’entreprise… Il avait été arrêté et condamné. Il a inventé d’autres provocations de ce genre depuis lors, notamment à Budapest et à Tokyo. Mais il ne s’en était pas encore pris directement à la religion, semble-t-il.

Écrire un commentaire

Optionnel