Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La comédie du migrant

Ariel Ricker, la directrice de l'ONG Advocates Abroad qui se targue d’avoir fait passer légalement 15.000 « réfugiés » par la Grèce, a été filmée à son insu alors qu'elle expliquait les conseils qu’elle donne aux migrants : ils doivent avoir l’air de pauvres réfugiés traumatisés par la guerre, et de confession chrétienne…

« Je leur dis qu'il faut jouer la comédie, que tout cela, c'est du théâtre. Et leur rôle, c'est celui du réfugié traumatisé, parce que ces EASO [European asylum support office : les agents aux frontières du bureau de gestion des demandes d'asile] sont tellement des putains d'abrutis... Tout ce qu'ils savent, c'est ce qu'il y a écrit sur leur papier qui dit ce que c'est qu'un réfugié traumatisé, avec telle ou telle caractéristique. Donc, nous entraînons les gens à présenter ces caractéristiques. Ils [les agents] prennent en compte l'attitude des gens, s'ils sont émotifs ou pas. Alors ils doivent pleurer ou vomir et demander une pause. [...] On organise des jeux de rôles avec eux. [...] D'abord, nous jouons leur rôle à eux et ils doivent se mettre dans la peau de l'agent, puis on inverse. Comment entrer dans la pièce, comment se présenter, comment s'asseoir, comment se lever et comment prier. C'est une bonne manière de démontrer sa sincérité. [...] Parfois ils [les agents] demandent "quelles sont vos vacances préférées ?" et certaines personnes [migrantes] répondent juste "Noël". Nous leur expliquons donc que ce n'est pas une réponse suffisante. Ils doivent aussi préciser que c'est le 25 décembre et que c'est le jour de naissance de Notre Seigneur.»

Advocates Abroad a d’abord protesté que la vidéo avait été «lourdement modifiée», «filmée sans consentement» et utilisée «à des fins de politique de droite»… puis ses comptes Twitter et Facebook ont subitement disparu.

Commentaires

  • Ce genre de raclure de bidet ou Zemmour, même combat.

  • La relation de ressemblance que vous affirmez m’échappe totalement.

    Qu’est-ce que Zemmour a pu dire ou faire qui présente la moindre ressemblance avec l’activité de cette Ariel Ricker ?

  • La grossièreté d'une affirmation n'atteste ni de sa validité ni même de sa sincérité.

  • C'est très simple : la première fait entrer ceux contre lesquels le second appelle à la guerre civile. Il me semble que ce Zemmour, au demeurant d'abord très sympathique, ne recycle qu'une partie des idées de Jean-Marie Le Pen : je ne l'entends guère tempêter contre ces associations qu'on ne trouve pas de mots assez orduriers pour qualifier.

  • Il faudrait que Zemmour parle de tout, et en particulier de ce qui vous intéresse spécifiquement ? Mais comment y arriverait-il ?

    Je ne crois pas que Zemmour appelle à la guerre civile.

    Quant à votre style, je vois que je ne suis pas le seul à être étonné. Encouragement à l’escroquerie de la part de cette Ariel Ricker, oui. « Raclure de bidet » ?

    Décidément, une certaine forme de catholicisme est vraiment très peu sympathique.

  • Vous pouvez faire la fine bouche, mais cette personne, qui agit en toute malhonnêteté et en toute illégalité pour créer en Europe des situations de guerre civile, a sa place en prison. Et quand ces guerres éclateront, on saura ainsi où la trouver pour lui loger douze balles dans la peau.

  • Je ne parle pas de Zemmour mais de cette Ariel.

  • Lui loger douze balles dans la peau ? Son acte mérite vraiment ça ?

    Relisez-vous, de grâce.

  • Lui loger douze balles dans la peau ? Son acte mérite vraiment ça ?

    Relisez-vous, de grâce.

  • Vous êtes à côté de la plaque, Curmudgeon. En temps de paix, on peut toujours abolir la peine de mort ; mais le jour où, par hypothèse, les nations européennes sortiront de leur torpeur mortifère, j'espère que les traitres apatrides qui font la loi chez nous seront liquidés avant d'avoir eu le temps de se mettre à l'abri. Et je me suis relu : ce n'est pas une hyperbole.

  • Même en tant de guerre, son acte ne mérite pas la mort. Vous n’avez aucun sens de la mesure.

  • Je pourrais vous répondre par un exemple personnel : trois heures de queue, deux fois de suite, devant la préfecture du Rhône, pour n'avoir même pas de ticket.
    Mon cas n'a évidemment ni importance, ni intérêt, et il n'est pas bien grave. Mais il est inadmissible que des associations empochent des millions d'euros sur le trafic d'êtres humains, en violant sciemment la loi, avec le soutien des médias, la complicité des gouvernements et l'appui de l'oligarchie mondialiste, du "pape", des évêques et des curés, sans parler de tous ces crétins de gauchistes qui n'ont que le mot de fascisme à la bouche pour fustiger le simple bon sens.
    Je suis pour les Arabes et les Africains, chez eux, et qu'on leur foute bien la paix. Patriote et nationaliste : il faut encore entendre notre c. de président opposer ces deux termes, comme l'appétit et la gourmandise, et s'en gargariser. Je n'ai pas de haine, mais je suis en colère, et j'espère que les Français vont enfin se mettre en colère.

  • Des chance pour la France !
    https://pp.userapi.com/c831409/v831409754/1b9e24/x3G0qr0g93I.jpg

  • @ Curmudgeon

    "Lui loger douze balles dans la peau ? Son acte mérite vraiment ça ?"

    Oui! Intelligence avec l'ennemi mérite la mort, et affirmer le contraire, c'est cracher sur les tombes de ceux qui sont morts pour défendre nos frontières.

    Les membres de cette clique qui ont déclaré la guerre aux Nations européennes méritent la mort, et ils seront châtiés, ne vous en déplaise. Je suis Catholique, et cela ne me causerait aucun problème de conscience si j'étais le bourreau chargé d'appliquer le supplice du pal à un criminel comme Sorros.

    Parmi les "bien-pensants", qui a eu de la compassion pour les assassinats de Saddam Hussein ou Mouammar Kadhafi ? Avez-vous protesté quand Fabius affirmait que Bachar el Assad ne méritait pas de vivre ?

    Rendez à César ce qui lui appartient, et sachez bien que César, Ponce-Pilate, la Gendarmerie-Mobile, les CRS... et la "populace" n'ont pas vos états d'âme.

  • Restons, s’il vous plaît au cas spécifique de cette dame, qui est le sujet, et ne m’interrogez pas sur ceci ou cela. Je suis dans la boîte de commentaires en-dessous d’un billet précis d’un certain blog, en novembre 2018..

    Cette dame est certainement moralement blâmable à mes yeux, et coupable au regard du droit. Mais la tuer pour ce qu’elle a fait, c’est du délire homicide de fanatique.

    Si vous êtes prêt à appuyer sur la détente, c’est que vous n’avez aucun sens de la,proportion.

  • effectivement, nos ancêtres les Romains avaient plus de mesure, ils ne versaient pas le sang des criminelles, ils se contentaient de les enterrer vivantes

Écrire un commentaire

Optionnel