Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rassoul le Quimpérois

Ouest-France nous apprend :

« Habitant Quimper, Rassoul n’a jamais mis les pieds en Italie. Mais il y est renvoyé pour des raisons réglementaires. Droit d’Asile s’y oppose. »

Il y a au moins deux infox dans cette présentation. Le Tchétchène Rassoul (le « messager d’Allah »…) n’est pas un habitant de Quimper : il n’y réside que depuis quelques mois, comme demandeur d’asile. S’il est renvoyé en Italie c’est parce qu’il a obtenu un visa à l’ambassade d’Italie de Moscou. L’ambassade d’Italie est territoire italien. Et son visa italien suppose qu’il est en Italie, et non en Bretagne.

En effet Droit d’asile s’y oppose. Droit d’asile s’oppose à la loi française et à la législation européenne, en toute impunité.

Rassoul devait quitter la France aujourd’hui. Mais la nouvelle de son expulsion a tellement « choqué » le pauvre petit Tchétchène qu’il a fallu l’hospitaliser…

Commentaires

  • Un breton new generation ou 2.0 comme on dit aujourd'hui....

Écrire un commentaire

Optionnel