Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Symbole

Les gazettes, recopiant sans doute l’AFP comme d’habitude, certifient que le chanteur Rachid Taha, qui vient de mourir, « a été le symbole de la France Black-Blanc-Beur ».

Un symbole en effet. Né en Algérie, il a été enterré en Algérie, son cercueil recouvert d’un drapeau algérien. Il n’a jamais été français, même de papier. La France est seulement ce qui lui a permis d’être riche.

d05fe5423105437d1e9c35701969455f-l-algerie-rendu-un-dernier-hommage-rachid-taha.jpg

Commentaires

  • Au moins, les casques et les uniformes de pompiers sont français.

  • que font ces pompiers français dans un enterrement algérien ?

  • @Roger, ce ne sont pas des pompiers français, mais algériens, équipés quasi-gratuitement par la France.
    La présence des pompiers est obligatoire quand le défunt avait le feu aux fesses.

  • @Dauphin
    Alors vous !!! Vous m'avez mise en joie pour un moment ! J'en ris encore en écrivant !!!

  • @YP
    Vous m'avez l'air d'un sympathique tempérament. Habitez-vous la région lyonnaise ?

  • @Stavrolus
    Bingo !

  • Il avait repris Douce France et ça n'avait pas plu à Trenet

  • https://www.youtube.com/watch?time_continue=186&v=BRwpjFW82G8

Écrire un commentaire

Optionnel