Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ils ne respectent rien

Ils veulent qu’on les respecte, mais ils ne respectent vraiment rien. Des Polonais particulièrement dépravés avaient organisé dimanche dernier la première gay pride de Częstochowa. Ce qui est déjà en soi une provocation, puisque Częstochowa est la capitale spirituelle de la Pologne, la ville où se trouve le sanctuaire le plus vénéré du pays, Jasna Góra, avec la chapelle abritant l’icône de la Mère de Dieu Reine de Pologne.

Mais en outre ils avaient décidé que la destination même de leur marche était le sanctuaire, et qu’ils allaient y « saluer » les moines…

Plusieurs organisations catholiques et nationalistes ont mobilisé pour empêcher cette monstruosité. Les manifestants ont barré la route des invertis blasphémateurs, au cri de la devise de la République « Dieu, honneur, patrie », et en récitant le Rosaire. Ils ont ainsi obligé la police à intervenir, qui a empêché à son tour la marche de se poursuivre.

arret policiers.png

arret chevaux.png

D’autre part, le ministre de l’Intérieur a engagé des poursuites pour « profanation d’emblèmes nationaux », en l’occurrence l’aigle polonais sur fond de drapeau LGBT.

aigle.jpg

La première provocation est que ces tristes « gays » avaient programmé leur marche le jour du 27e pèlerinage de la Famille organisé par Radio Maria. Pendant qu’ils tentaient de défrayer la chronique sur une avenue de Częstochowa, ce même dimanche, sur l’esplanade du sanctuaire, ils étaient 100.000 fidèles à participer à la messe célébrée par le cardinal Grocholewski, en présence du Premier ministre Mateusz Morawiecki.

Vive la Pologne.

foule.jpg

premier ministre.png

Commentaires

  • Puisqu'il y avait provocation manifeste et trouble à l'ordre public, les autorités auraient dû interdire cette marche. Il a fallu la mobilisation des catholiques pour que la police intervienne?
    Ces voyous savent bien qu'ils ne risquent pas de recevoir des coups de la part des catholiques et pourtant c'est ce qu'ils méritent.

  • @ Dauphin
    La situation sera chez nous la même à l'occasion du concert de Médine au Bataclan puisqu'une manifestation compte l'empêcher de s'y produire ou au moins montrer que certains s'y opposent farouchement en vertu de la mémoire des innocents assassinés en ce lieu.

  • la situation ne sera quand même pas la même : dans un cas on respecte la mémoire des morts, dans l'autre on proclame son adhésion à un vice

  • en Pologne la loi est très sévère contre l'utilisation sacrilège du drapeau et des emblèmes nationaux

Écrire un commentaire

Optionnel