Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chronique des cinglés

Un nouveau « jeu de rôle », Kingdom Come Deliverance, est sous le feu de la critique de la bien-pensance, parce que ce jeu est manifestement raciste : on n’y trouve aucun « non-blanc » !

Le producteur ose répondre que le jeu se déroule en Europe centrale au début du XVe siècle, et qu’on n’y voyait guère de non-blancs…

A quoi le site Numerama répond dans un long article que « le prétexte historique ne tient pas face à l’histoire », car les historiens disent qu’il y avait quelques « roms » ou « tsiganes » (dont on ne savait pas qu’ils fussent noirs ou jaunes…), et le site ajoute motu proprio (les historiens faisant preuve d’une insuffisance coupable) qu’on pouvait voir dans ces lieux en ces temps, même si c’était rare, un noir, ou un « marchand d’esclaves arabe ». Sic !

Commentaires

  • Quand on va lire l'article de Fds, on comprend mieux : le producteur du jeu était déjà connu comme réac. Donc il peut dire que la terre est ronde, il aura toujours tort.

  • Suggestion: pourquoi pas numéroter ce titre qui revient régulièrement?

Écrire un commentaire

Optionnel