Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Black Friday"

Dans le flot de l’invasion des expressions anglaises dans le commerce franco-français, il y a depuis quelques années le « Black Friday ». Puisque c’est vendredi et que tout le monde sait ce que veut dire « black », les Français comprennent que cela veut dire : « vendredi noir ». Mais pourquoi noir ? Ils seraient bien en peine de le dire.

Ils seraient encore plus en peine de dire pourquoi ces offres commerciales en ce jour. C’est que le « Black Friday » est encore plus spécifiquement américain que Halloween. C’est le jour qui suit Thanksgiving. Dans la moitié des Etats ce jour est férié, et il est férié comme « the day after Thanksgiving ». Comme Thanksgiving n’existe pas en France, ce « Black Friday » est absurde.

Et bien entendu c’est au moment où il décline aux Etats-Unis qu’on en fait une mode en France. Il n’y a plus que 17% des Américains, selon un sondage, qui sont favorables au Black Friday, lequel de toute façon décline parce que les soldes monstre peuvent désormais commencer avant…

D’autre part le Black Friday était le premier jour des achats de Noël, ce qui se combinait donc avec les remises pour en faire le jour où les comptes des commerçants, qui étaient dans le rouge (dans l’attente de ce jour), étaient enfin inscrits en noir (solde positif).

Le Black Friday reste un jour agréable pour les catholiques américains, car un indult de Pie XII les a dispensés de l’abstinence… Afin de pouvoir finir la dinde de Thanksgiving... Ce qui peut être considéré par certains comme une pénitence... Mais si on a fini la dinde on peut manger une autre viande !

Écrire un commentaire

Optionnel