Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blasphème tranquille

borgloon-abomination.png

eb7a7-4.jpg

Une vache crucifiée. Dans une chapelle non désacralisée, en Belgique. L’œuvre est intitulée « The holy cow ». La vache sacrée.

L’artiste s’appelle Tom Herck.

« Il a cloué une vraie vache sur une croix, l’a trempée dans du silicone et de la peinture blanche, et a accroché la forme au-dessus d’un gigantesque bain rempli de lait. »

Il y a eu une manifestation d’une… « quinzaine de personnes venues de toute la Flandre » pour protester contre le blasphème.

Du coup l’évêché, se disant « surpris par l’exposition » (sic), s’est fendu d’un communiqué :

Après consultation, nous souhaitons toujours collaborer à des projets artistiques dans une église et nous pouvons certainement apprécier l’humour. Mais une vache sur une croix est aller un pas trop loin. Le sens d’un symbole si profond tel que la croix ne peut pas être détourné. Sinon, cela risque d’être blessant ou ridicule.

La vache est toujours là, témoignage sans doute ridicule de l’apostasie de ce clergé.

(Merci à Jean-Pierre Snyers et à Gégé.)

Commentaires

  • « Laissez une paroisse vingt ans sans prêtre : on y adorera les bêtes » avait prophétisé le saint curé d’Ars.
    Ainsi commence l'article publié à ce sujet sur https://www.christianophobie.fr/breves/belgique-abomination-maison-de-dieu

    S'agit-il d'un signe ? Là, la profanation est organisée avec l'accord des autorités ecclésiastiques.
    L'article du journal L'Avenir signale que l’évêque Patrick Hoogmartens serait terrifié par ... les médias !
    On marche sur la tête.

  • Que les évêques apostats ne disent rien, c'est normal. Ils ne comprendront que quand eux-mêmes seront crucifiés ou égorgés.
    Mais la SPA, elle ne dit rien,? Et les restos du coeur, ne disent rien alors qu'on aurait pu nourrir les pauvres avec la viande et le lait?
    Et les autorités sanitaires ne disent rien, un cadavre de vache, même siliconé et peint, dans un lieu public?

  • la SPA s'est déconsidérée le jour où elle n'a pas pris la défense d'une gentille petite guenon que d'horribles individus avaient osé comparer à la non moins horrible Taubira

  • ...parce qu’ayant connu Dieu, ils ne l’ont pas glorifié comme Dieu, et ne lui ont pas rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur insensé a été obscurci. Ainsi, en disant qu’ils étaient sages, ils sont devenus fous, et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible contre une image représentant l’homme corruptible, et les oiseaux, et les quadrupèdes, et les reptiles.
    (Rom 1, 21-23)

  • Merci surtout à vous, cher Yves Daoudal pour votre site ô combien utile qui est une bouffée d'oxygène et qui rejoint les catholiques souffrants et esseulés face à cette apostasie qui caractérise l'Eglise d'aujourd'hui. .Bravo et merci pour votre courage et pour votre lucidité qui nous réconforte en ces temps de décadence.

  • Le chef de l’église orthodoxe a estimé que l'art, destiné à élever l'âme humaine, avait été dévoyé de son but initial. A ses yeux, cela annonce l'Apocalypse car seuls les aveugles ne voient pas s'approcher la fin des temps...

    Les signaux de la fin du monde. Tel était le sujet de la prêche du patriarche Kyrill lors d'une célébration religieuse dans la cathédrale du Christ Saint-Sauveur à Moscou, le 20 novembre.

    «Aujourd’hui, le péché n’est pas simplement évident. […] Aujourd’hui il est transmis par les moyens les plus attirants – à travers le cinéma et le théâtre», s’est insurgé le patriarche, avant de critiquer le fait que l’art actuel a, selon lui, dévié de son objectif initial : «enrichir l’âme.»

    «C’est visible à l’œil nu. Il faut être aveugle pour ne pas voir s’approcher les moments terribles de l’histoire, dont parlait dans son Apocalypse l’apôtre Jean», a déclaré le patriarche, avant de rappeler que, selon la foi chrétienne, l’arrivée de la fin du monde dépendait des êtres humains car c'est à eux qu'il incombe de ne pas laisser la Terre «choir dans l’abîme de la fin de l’Histoire».

    (source Belgicatho)

  • Je suis d'accord. A quand l'exposition d'un four crématoire géant devant une synagogue ? Car, pour les chambres à gaz, on n'a pas les images.

  • Stavrolus, c'est pas bien, vous me faites pouffer...

  • ou mieux encore d'un troupeau de cochon dans la grande mosquée !!!

    En tt les cas voix le mail de l'anonciature pour la Belgique :
    nonciature.apostolique.be@skynet.be

  • BANDE de POURRITURES !!
    Ces prêtres et ce haut clergé qui accepte ces compromissions est un clergé qui doit tout simplement être réduit à l'état laïc Subito, puisque Spirituellement c'est déjà fait !!

    Je m'empresse de faire remonter ce blasphème au siège de l'Evêque de Rome, par l'intermédiaire de certain clercs qui ne plaisantent pas ..........

  • au siège de l'Evêque de Rome ?
    D'aucuns sont scandalisés par les férules qu'il arborent, toutes plus étranges les unes que les autres...
    La preuve en images sur
    [...]

    [Pas de référence à un site sédévacantiste sur mon blog. D'autant que vous pouvez trouver aussi des photos de François avec la magnifique férule de Benoît XVI - donc en outre le pluriel englobant tous les papes récents est erroné. - YD]

  • Fb de cette pourriture : https://www.facebook.com/hercktom/posts/989217074449058

  • Il semble bien que la fin des temps approche. Il faut préparer les gens au retour du Christ, en particulier les enfants, en leur montrant des modèles de sainteté. La France n'en manque pas!

  • Au sujet de l’art religieux, je vous fais part de cette information intéressante (sur http://blog.catholicapedia.net/2017/06/23/les-ferulas-de-francisco/ ) :
    le 11 septembre 1670, sous le pape Clément X, le Saint-Office interdit la création de crucifix « dans une forme si grossière et ingénue, dans une attitude si indécente, avec des caractéristiques si dénaturées par le chagrin qu’ils provoquent le dégoût plutôt que l’attention pieuse »
    (Cité par Jacques Maritain, Discours aux Journées d’Art Religieux, 23 février 1924).

  • Qui se souvient de l'effondrement de la Croix de Brescia ?
    Cette croix du Christ Rédempteur, haute de plus de 30 mètres réalisée par l'artiste italien Enrico Job (1934-2008), s'est brisée soudainement, tuant un jeune homme sur le coup.

    L'oeuvre était constituée d'une poutre, à laquelle l'artiste avait donné une forme très incurvée. Au bout de la croix, pendait une statue du Christ de six mètres de haut et pesant 600 kg.

    https://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140424.OBS5144/un-jeune-chretien-meurt-ecrase-par-une-croix-de-30-metres-en-italie.html

Écrire un commentaire

Optionnel