Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Trump casse l’Obamacare

2017-10-12t160111z_1605261977_rc123594be00_rtrmadp_3_usa-healthcare-trump_0.jpg

Puisque les députés et sénateurs n’ont toujours pas réussi à se mettre d’accord sur la façon d’abolir l’Obamacare, Donald Trump continue de défaire peu à peu le système quand la voie réglementaire le permet. Ainsi il a signé hier un décret par lequel il demande aux organismes fédéraux de « favoriser la concurrence, élargir les possibilités de choix et améliorer l'accès à des options - en matière de soins de santé - moins onéreuses et de meilleure qualité ». Bref de favoriser la constitution d’associations de personnes et de petites entreprises qui puissent fournir une couverture santé libre et moins onéreuse en contournant les règles de l’Obamacare. Ce qui concerne aussi les compagnies d’assurance voudront sortir du carcan.

« Aujourd’hui, ce n’est qu’un début », a dit Trump – qui était tellement content de lui qu’il allait quitter le bureau ovale sans signer le texte…

Quelques heures plus tard, dans un communiqué, la Maison blanche faisait savoir que Donald Trump allait supprimer les subventions allouées aux assureurs pour couvrir une partie des frais médicaux des personnes à faible revenu.

Sans ces subventions, les primes d’assurance devraient augmenter de 20%, et avec la concurrence des assurances qui devraient naître après le décret, le marché des assurances mis en place dans le cadre de l’Obamacare risque de s’écrouler, disent les spécialistes. Ce qui est évidemment le but recherché.

Et la date de ces deux décisions n’est pas due au hasard. La période de recrutement annuel des compagnies d’assurance sur le marché en ligne créé par l’Obamacare commence le 1er novembre. Dès l’annonce du décret, plusieurs compagnies ont fait savoir qu’elles ne présenteraient plus leur candidature…

Écrire un commentaire

Optionnel