04 juillet 2014

"Quartier populaire"

Rachida a poignardé à mort l'institutrice de maternelle "parce qu'elle avait été méchante avec sa fille".

C'était ce matin dans le quartier Lapanouse, à Albi.

photo_56214846_2.jpg

20:23 Publié dans Banlieues | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Le fait de l’interner d’office signait l’origine ethnique de la “déséquilibrée” malgré le silence insistant des médiats sur ce sujet.

[Connaissez-vous la suite de la confrontation entre la (...) Taubira et Ghislaine, la mère de Priscilla, cette jeune femme qui avait provoqué le stagiaire “Sofiane” en se trouvant de nuit sur son chemin ? (Rappel : « Des paroles et des actes », septembre 2013.)]

Écrit par : Budelberger | 05 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

(...) : Ne vous faites pas plaisir sur mon dos, s'il vous plaît.

Écrit par : Yves Daoudal | 05 juillet 2014

Il est interessant de constater qu'une analyse obsessionnellement ethniciste d'un fait divers regrettable n'aide en rien à la compréhension du sujet ( on pourrait rester dans cette logique et évoquer l'inceste et la pédophilie en France et ethniciser le débat,pourquoi pas ? ) (http://www.francesoir.fr/actualite/faits-divers/2-millions-victimes-d%E2%80%99inceste-en-france-51809.html )
.Une folle ( au sens patholoque du terme) n'est pas responsable de ses actes et ce,quelque que soit son origine.Le "complot " médiatique est sournois n'est-ce pas ? ( rires...) .Plus sérieusement,un fonctionnement autistique risque aussi d'avoir de facheuses conséquences pathologiques pour ceux qui se laissent submergés par leur pathos.Bien à vous

Écrit par : ledaron | 07 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

La question qu'il faut se poser est la suivante : Pourquoi de tels faits cruels se multiplient-ils dans nos pays européens ?
La réponse est plus précise : Oui, il n'-y-avait pas de tels crimes lorsque la société était homogène et les maîtres d'école respectés, la morale enseignée, le catéchisme fréquenté, le travail enseigné, les vertus pratiquées...
Oui, de tels faits divers tragiques se multiplient parceque l'immigration est de plus en plus importante et implique donc plus d'auteurs violents que jamais auparavant. La vérité qui nous est cachée est qu'on n'a pas nécessairement à faire à des fous mais à des personnes venues d'autres cultures, d'autres pays qui n'ont jamais ou si peu connu la paix chrétienne de la société que nous regrettons. Oui, les prisons sont presque remplies d'étrangers à notre continent Européen, c'est un fait indéniable et qui n'a pas que des causes et excuses "sociétales" car le mal vient de cette immigration, des trafics qu'elle engendre, de notre amour de la morale qui a disparu vers les années 68, notamment. C'est du rabâchage mais notre peuple ne semble pas avoir compris, même s'il l'exprime lorsqu'il en a l'occasion, en dépit des obstacles faits à cette liberté d'expression.
Voici donc une institutrice qui militait naïvement pour les "sans papiers" et qui croyait en une société "multiculturelle", assassinée de sang froid par une autre femme et pour un motif inqualifiable. La liste est longue, très longue !

Écrit par : Louis | 08 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Il est évident Louis que c'était mieux avant...la passeisme nostalgique ,souvent chimérique n'apporte rien de plus qu'une espèce de confort intellectuel permettant d'apaiser la phobie du présent et de ce point de vue certaines familles de pensées se complaisent dans cette idéologie onirique.L'obsession de la "race" ,l'autre "lubie" fantasmée,consubstantielle aux doctrines mythologiques est deconnectée de la réalité humaine.L'exaltation civilisationnelle dont vous faites montre Louis est quelque part touchante de naiveté de part son excès nombriliste ( nous sommes les plus beaux,les plus gentils,les meilleurs,en bref, la "race" supérieure ).Le prisme d'appréhension des problématiques qui nous intéressent est forcément faussé du fait d'une distortion idéologique.Bilan : On essentialise à partir d'un fait divers relevant plutot de la maladie mentale,le comportement d'une altérité excécrée ( que celle çi fasse ou ne fasse pas,elle sera toujours en tort car elle a le malheur de ne pas faire partie de "l'élite humaine" ,celle qui n'a pas connu la "paix chrétienne" ( les Amériendiens apprécieront ).Il est connu d'ailleurs que bien souvent les oppresseurs enjolivent toujours ( pour mieux enterrer leur mauvaise conscience ?) leurs (mé)faits.De ce point de vue le laius de Louis est épatant de caricature.La morale de "la paille et la poutre" ( pour reprendre un référent chrétien) sied à merveille à la situation.

Écrit par : ledaron | 08 juillet 2014

Et bien sûr c'est un fantasme si 50 à 80% des détenus en France sont musulmans...

Et les faits divers quotidiens qui alimentent ce fantasme sont eux aussi des fantasmes...

Et si vous alliez raconter vos conneries ailleurs que chez moi ?

Merci.

Écrit par : Yves Daoudal | 08 juillet 2014

Eh bien sur , que la justice a la main plus leste avec les classes populaires dont sont issus ces détenus ( il suffit par curiosité d'observer le rendu de la justice dans les prétoires ),que certains délits tels que les séjours irréguliers ne concernent que cette altérité.les faits divers sont divers et concernent tous types ethniques ( parlons donc de l'inceste et de sa résonnance en milieu indigène )A trop loucher sur autrui ,un strabisme idéologique sert de prisme à l'appréhension de faits qui devraient etre vu de façon holistique avec rationalisme.Il "vous" semble difficile de soutenir des arguments en dehors de tout contexte hystérique. La pathos comme gouvernail ? Une caricature !!! Bien à vous.....

Écrit par : ledaron | 08 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire