Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au Bangladesh

La maison d’une famille catholique a été entièrement détruite par le feu à Goualliapara, au Bangladesh, le 1er mars. Les quatre personnes qui se trouvaient dans la maison, dont deux enfants, ont pu s’enfuir. Mais elles ont tout perdu, « y compris leur Bible et leur crucifix », précisent-elles. Les deux adultes étaient la mère des enfants et sa belle-mère. Le mari de celle-là est allé chercher du travail à l’étranger, le mari de celle-ci est mort il y a six mois. Il n’y avait donc pas d’homme, ce qui fait de la maison une proie pour les propriétaires terriens musulmans, et qui peut être volée sans scrupule si le terrain appartient à des chrétiens. Quelques jours avant l’incendie, des inconnus rodant derrière la maison avaient demandé aux femmes si elles étaient chrétiennes…

Lien permanent 2 commentaires

Commentaires

  • " le mari de celle-ci et mort il y a six mois. " Est mort , il me semble : )

  • Oui ! Merci.

    Écrit par : Yves Daoudal

Écrire un commentaire

Optionnel