07 février 2014

L’amendement sur ce qui n’existe pas

Au troisième jour de l’examen de la réforme de la formation professionnelle, l’Assemblée nationale a adopté – SANS DÉBAT - un amendement contre les « stéréotypes de genre ».

Le texte prévoyait que « le service public de l'orientation tout au long de la vie » doit concourir « à la mixité professionnelle ». Il dit désormais qu’il « concourt à la mixité professionnelle en luttant contre les stéréotypes de genre ».

C’est terrible comme les rumeurs ont la peau dure. Au point qu’on vote à l’Assemblée – SANS DÉBAT – des amendements sur ce qui n’existe pas.

Commentaires

L'existence des députés et des sénateurs est une rumeur. Ils n'existent pas. C'est normal que ce qui n'existe pas ne débatte pas. Il faut ignorer ce qui n'existe pas.

Écrit par : Dauphin | 07 février 2014

Répondre à ce commentaire

Il n'y a jamais eu de débat au parlement, tout au plus des pantomimes. Car sous la Vème tout est plié d'avance si le gouvernement l'a décidé, les députés godillots suivent en brassant de l'air pour tenter de montrer qu'ils existent et c'est tout.

Écrit par : stephe | 08 février 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.