Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Google minable

google.jpg

Il aura donc fallu que Google ponde une petite crotte homocratique pour « célébrer » l’ouverture des JO d’hiver. Un soutien aux gentils homosexuels persécutés par le méchant Poutine.

Avec des jeux aux couleurs de l’arc-en-ciel (mais Google ne sait pas que l’arc-en-ciel a 7 couleurs), et la phrase de la Charte sur le sport « sans discrimination ».

Mais les Jeux Olympiques, c’est aussi le sport sans idéologie. C’était, du moins. Avant que les homosexuels imposent partout leur propagande.

Lien permanent 14 commentaires

Commentaires

  • Je suis passé à un autre moteur de recherche pour la première fois de ma vie.

  • je le ferais bien aussi, mais comment faire? je l'avais fait une fois mais Google est revenu tout seul quelques jours après . . . Pouvez-vous me donner aussi le nom d'un autre moteur de recherche? Merci!

    Écrit par : Derveaux

  • moi aussi je veux changer mais j'ignore comment faire!

    Écrit par : Franç.poulain saivat

  • Je suis dubitatif sur la "sécurité" même des moteurs de recherche dit "libres". Vous pouvez toujours essayer Ixquick (Pays Bas) en cliquant sur les liens qui se trouvent dans le corps de l'article suivant: http://la-vache-libre.org/startpage-et-son-moteur-de-recherche-frere-ixquick-combattent-pour-notre-liberte-sur-internet-a-valider/

    Écrit par : Dauphin

  • Le sport est par définition particulièrement discriminatoire puisque c'est le meilleur qui doit gagner et qu'en plus filles et garçons n'ont pas les mêmes performances. C'est sûr faut que cela change, mais avec la fabrication de clones pour les olympiades à venir, cela devrait résoudre le problème, voire même des athlètes virtuelles et les spectateurs depuis leur ordinateur ou leur télé les font avancer en appuyant sur des manettes, ah le beau sport!

  • L'arc-en-ciel a sept couleurs... selon Isaac Newton, qui a pas mal tâtonné avant d'arriver à ce chiffre symbolique, puisque Newton mélange toujours science et gnose (fausse science) religieuse chrétienne. L'hypothèse selon laquelle il n'y aurait qu'une seule lumière, un seul type de rayonnement lumineux, obéissant à une seule loi, et se déplaçant à une vitesse incalculable, a de quoi laisser sceptique les chrétiens, pour qui le culte solaire est un culte satanique. Il me semble d'ailleurs que les militants gays à l'intérieur de l'Eglise catholique romaine ("David & Jonathan") reprennent le symbolisme de l'arc-en-ciel. Leur mensonge n'est pas plus grand que celui des catholiques qui prétendent qu'il y aurait une "sexualité chrétienne".

  • J'ajoute que le type de mysticisme sexuel véhiculé par les lobby gays est incontestablement le produit de l'éthique judéo-chrétienne, c'est-à-dire du détournement du message évangélique en message clérical. On a beaucoup mieux conscience dans les religions païennes que la sexualité comporte une part de violence physique naturelle et irrémédiable. La théorie de la "sexualité chrétienne" est donc celle d'une sexualité contre-nature. Le "hic", c'est que cette théorie du coït chrétien contrevient aux paroles du Messie les plus dissuasives de fonder quoi que ce soit de spirituel sur la chair.

  • Cher Lapinos: Croyez-vous aux dogmes (pardon d'utiliser ce gros mot clérical) du Péché originel et de l'Incarnation?

    Écrit par : Dauphin

  • Les dogmes sont la cause des grands schismes, Dauphin. La parole de dieu ne confère pas le droit aux hommes de se juger les uns les autres - les dogmes, si. Le dogme est une vérité qui a force de loi ; la parole divine est une vérité qui a force d'amour.

  • L'Amour est indissociable de la Vérité (les dogmes) et indissociable de la Justice. Et tout est récapitulé dans la 2e Personne de la sainte Trinité qui est Jésus-Christ, Voie, Vérité, Vie. Les dogmes sont définis par Révélation et donc action du St Esprit 3e Personne de la Sainte Trinité. Jésus a dit: "Si vous m'aimez gardez mes commandements". Prétendre que les dogmes catholiques sont une invention humaine vient du Diable. Et cher Lapinos, vous vous prétendez que beaucoup de choses définies par l'Eglise viennent du Diable. Vous vous trompez.

    Écrit par : Dauphin

  • Je m'oppose au dogme, non pas en tant qu'il est redondant de la parole divine, comme par exemple : "Hors de l'Eglise, point de salut.", mais en tant qu'il confère un pouvoir inquisitorial, c'est-à-dire un pouvoir de police de la pensée. Or c'est la fonction du dogme de permettre l'Inquisition. - Une autre raison pour un chrétien de s'opposer au dogme est que la vérité, pour un chrétien, est dieu, et que dieu n'a nul besoin du secours de la rhétorique humaine. On ne peut donc faire l'éloge du dogmatisme qu'en proportion du service rendu à l'homme. Or, je le répète, la justice ecclésiastique est une des causes des grands schismes, en raison de l'enjeu politique lié à celle-ci. - Une dernière raison est que le dogmatisme catholique romain est mort avec le transfert du pouvoir inquisitorial à l'Etat, qui s'avère capable de frapper de sanctions ceux qui contredisent les vérités d'Etat, contrairement à l'Eglise romaine. Celle-ci fait figure de vieille femme, mère des nations européennes et de leur droit totalitaire, reléguée dans un coin de la maison et dont tout le monde se moque parce qu'elle n'a plus de dents.

  • Si je comprends bien, Lapinos, d'après vous, la loi fait le voleur et l'assassin, le Décalogue fait le pécheur, les dogmes font les hérétiques. Plus de loi , plus de Décalogue, plus de dogme et le problème est réglé? Et bien non, les dogmes et le Décalogue nous sont connus par Révélation. Ceux qui les violent sont fautifs et coupables envers Dieu. D'ailleurs tous ceux qui ont reproché à l'Eglise de maintenir ses dogmes se sont précipités pour pondre leurs propres dogmes et persécuter ceux qui n'y adhérent pas. Nous les voyons avec ce gouvernement de franc-macs et vous en êtes bien conscient. Qu'avez-vous gagné? Et les dogmes inventés par ces gens-là ne souffrent aucune opposition, alors qu'ils sont faux et archi-faux.

    Écrit par : Dauphin

  • Les États n'ont jamais vu d’un bon œil des juges pontificaux agir librement sur leur territoire, à l'exception du roi de France au XIIIe siècle qui instrumentalise l'Église pour éradiquer le catharisme (l'aidant ainsi indirectement à unifier son royaume) et des Rois catholiques en Espagne au XVI et XVIIº pour structurer leur royaume à peine libéré des Maures. Il n'y a pas lieu d'exagérer l'importance de la justice ecclésiastique au service du dogme, surtout que depuis le XVIIIº siècle les États ont leur "propre religion civile" et que cette inquisition civile moderne (police de la pensée) est essentiellement tournée contre le catholicisme: France jacobine, Russie bolchevique, Angleterre anglicane, Amérique protestante, Italie fasciste, Allemagne nazie, etc.

Écrire un commentaire

Optionnel