24 janvier 2014

Irak : une province pour les chrétiens ?

Le conseil des ministres irakien a approuvé mardi 21 janvier un plan prévoyant l’institution d’une nouvelle province autonome, sur le territoire correspondant à la Plaine de Ninive, zone traditionnelle de présence de populations chrétiennes.

Si le projet devait être porté à terme, la nouvelle unité administrative exercerait une juridiction sur une population composée au moins de 40 % de chrétiens (qui pourraient donc y devenir majoritaires si elle attire les chrétiens tentés de s’exiler). Elle devrait être dotée d’un budget, d’instruments administratifs et de forces de l’ordre propres.

Pour Robert DeKalaita, membre exécutif du Chaldean Assyrian Syriac Concil of America, c’est « un rêve devenu réalité », « le premier pas en direction d’une solution pratique de la condition critique vécue de notre peuple depuis 10 ans ».

Mais ce n’est pas encore un rêve devenu réalité. Dildar Zebari, membre et ancien président du Conseil de l’unité administrative provinciale qui comprend la Plaine de Ninive, a affirmé que la décision du gouvernement irakien fait suite à des pressions provenant de l’étranger et ne tient pas compte des aspirations réelles des communautés locales : « Les enfants de Ninive soutiennent l’esprit de citoyenneté irakienne qui implique un soutien partagé aux institutions de l’Etat et non pas une volonté de séparer Ninive du reste de l’Irak… »

(Fides)

15:20 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : irak

Commentaires

Oui ce serait un rêve qui deviendrait réalité. Il faudrait que tous les chrétiens d'Irak ou en tout cas une partie importante d'entre eux s'y installent ; ce territoire autonome pourrait garantir la sécurité et la pérennité de la présence chrétienne dans ce pays. Avec une bonne police, un gouvernement énergique, les chrétiens d'Irak auraient un avenir. Ils peuvent beaucoup apporter au monde.

Écrit par : P.R. | 24 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

que Dieu vous entende!!

Écrit par : Franç.poulain saivat | 25 janvier 2014

Écrire un commentaire