20 décembre 2013

Mgr Jean-Marc Aveline

Le pape a nommé hier évêque auxiliaire de Marseille Mgr Jean-Marc Aveline, jusqu'à présent vicaire général de l'archidiocèse de Marseille.

Mgr Jean-Marc Aveline est le fondateur de l’Institut de sciences et théologie des religions (ISTR) de Marseille, qu’il a dirigé pendant les dix premières années (1992-2002) et où il a accueilli le P. Christian Salenson, qui est devenu l’idéologue de cet institut.

Il a écrit la préface du livre de Christian Salenson "Christian de Chergé, une théologie de l'Espérance", où il souligne (en 2009) que cela fait quinze ans qu’il travaille avec l’auteur dans ce domaine de la « théologie des religions ».

Christian Salenson est l’homme qui a systématisé les propos hétérodoxes du prieur de Tibhirine pour en faire un discours carrément hérétique.

Extrait :

« II faut maintenant tirer les conséquences d'une médiation universelle du Christ fondée sur une théologie du Verbe incarné. Il ne suffit pas de dire que la médiation du Christ s'exerce pour les enfants de l'islam et de s'en satisfaire. Encore faut-il en tirer les conséquences pour les chrétiens eux-mêmes. (…) Puisque la médiation salvifique s'exerce dans l'islam, et que les chrétiens ne peuvent prétendre tout connaître du Christ qui dépasse les frontières des religions, les chrétiens doivent recevoir aussi le Christ de l'islam. »

Et cela aussi, qui montre à quel point il s’agit d’une construction idéologique dépourvue de tout point de contact avec la réalité (en l’occurrence la réalité des écrits dont on parle) :

« Dès lors que l'islam est considéré comme venant de Dieu, rien ne s'oppose à ce qu'un chrétien le mêle à son expérience spirituelle. C'est ainsi que le père de Chergé faisait sa lectio divina dans la Bible et dans le Coran, pratiquant entre les deux livres l'intertextualité. (…) Il les commente l'un par l'autre ! Il n'oppose pas les textes, faisant valoir l'un par opposition à l'autre. (…) Il les fait jouer l'un sur l'autre, si bien que l'un sert à la compréhension de l'autre et réciproquement. »

15:09 Publié dans Eglise | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

Vous ne précisez pas (ou du moins je ne l'ai pas vu) si les extraits sont extraits de la préface ou du livre même de ce pauvre Salenson.

Écrit par : Denis Merlin | 20 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Comme son raisonnement est captieux ! Comme il veut contraindre notre âme ! Un joueur de bonneteau spirituel...

Nous avons foi en Dieu et en l'Église. Nous n'avons pas foi en l'islam.

Or par ses paralogismes l'auteur nous "enseigne" que l'islam enseigne la vérité et des vérités qui ne sont pas dans le christianisme. Il veut donc que nous ayons foi en le Coran.

De ce que Dieu agit (aussi) chez les musulmans (et chez les autres), il infère que l'islam enseigne la vérité.

Nous ne croyons d'autre part pas n'importe quoi, nous croyons parce que c'est crédible parce que c'est satisfaisant pour la raison. Nous n'avons pas foi dans les raisonnements de ce raisonneur, nous avons foi en Dieu parce qu'il ne peut ni se tromper, ni nous tromper, et que les vérités qu'Il enseigne par son Église sont satisfaisantes pour la raison (Il ne peut se contredire).

Écrit par : Denis Merlin | 20 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

OUI Nous avons foi en Dieu et en l'Église. Nous n'avons pas foi en l'islam.

Écrit par : nanoue | 23 décembre 2013

Relisant votre article, je comprends que le texte est du P. Salenson.

Ce n'est pas tout à fait comme si c'était le texte de la préface de Mgr Aveline...

Écrit par : Denis Merlin | 20 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

La super religion mondiale est à nos portes, avec les erreurs des bateleurs de l' espèce des Teilhard, Rahner, Kung, Salenson diffusées partout, cela ira plus vite que nous le pensons.

Écrit par : Dauphin | 20 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Bonsoir,
Prenez garde!
"Prenez garde que personne ne vous égare! Car il en viendra BEAUCOUP sous mon NOM, qui diront: Je suis le CHRIST, et ils égareront bien des gens."
Restons vigilants. Il n'y a que Notre Seigneur JESUS-CHRIST et rien que le lui que nous attendons dans la parousie.
Oui, Il va revenir! Quand? DIEU seul le sait.
Restons sereins, mais les signes de Son prochain retour sont là.
En attendant ce jour glorieux restons, nous chrétiens, unis dans la prière.
Jusqu'à ce qu'Il revienne!
Merci!
JFL

Écrit par : JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD | 20 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

On est chrétien ou musulman,on ne peut être les deux, or justement la tendance actuelle serait de manger aux deux râteliers s'entend côté chrétien car pour les musulmans,ils sont bien décidés à islamiser la terre entière et à refuser toute forme de syncrétisme.
Avec des évêques pareils,il est clair que nous sommes dans de sales draps.

Écrit par : amédée | 20 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Encore une mauvaise nomination! Et après cela, on s'étonnera que la foi catholique se perd! Il est grand temps d'aller chercher de nouveaux évêques dans les communautés réputées pour leur fidélité doctrinale et liturgique à la place de continuer à nommer des soixante-huitards!
Jean-Pierre Snyers (Adresse blog: jpsnyers.blogspot.com)

Écrit par : Snyers | 21 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Ce sont des soixante-huitards qui nomment des soixante-huitards. C'est pareil pour les postes politiques et les grandes entreprises.
Nous sommes dirigés par des voyous

Écrit par : Dauphin | 21 décembre 2013

Au sujet des propos déviants et graves sur l'Islam, voici une seconde lettre ouverte de l'abbé Guy Pagès au Pape :

http://www.islam-et-verite.com/blog/billets-d-humeur/deuxieme-lettre-ouverte-au-pape-sur-l-islam-et-evangelii-gaudium.html

L'abbé Guy Pagès a étudié sérieusement l'Islam et ses travaux et analyses sur cette "religion" devraient être mieux connus.

Écrit par : P.R. | 21 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Le Père Pagès avait aussi écrit en son temps un article où il démontait l'abomination enseignée par l'abbé Salenson : http://www.islam-et-verite.com/blog/eglise/des-hommes-des-dieux-et-l-abbe-salenson.html

Écrit par : damase | 27 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.