Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Il s’appelle Samir

Un tweet appelait à violer la militante anti-raciste Rokhaya Diallo, en juin dernier.

Concert de condamnations de cet immonde racisme d’extrême droite. Et bien sûr Rokhaya Diallo portait plainte, et cela allait « calmer les fachos »…

Manque de chance… L’énergumène s’appelle Samir, et il n’a vraiment rien d’un « facho »…

(Si racisme il y avait, il serait à chercher d’un autre côté : Samir est un prénom arabe, Rokhaya Diallo est noire. Mais ce racisme-là n’indigne personne, et personne n'ose même l'imaginer…)

Lien permanent Catégories : Antiracisme 2 commentaires

Commentaires

  • Le bourreau s'est transformé en victime : http://www.streetpress.com/sujet/117970-samir-travailleur-handicape-appelle-au-viol-de-rokhaya-diallo-sur-twitter

  • La stupidité abyssale des "réseaux sociaux" apparaît bien dans cette "anecdote" montée en épingle par les "anti-racistes professionnels" et qui risque de se retourner contre eux. Le racisme est endémique sur la planète, seule l'Eglise Catholique s'y oppose vraiment. Le racisme a ses racines dans les "Lumières" (Voltaire écrivait que les "blancs" étaient supérieurs) et la théorie de l'évolution anglo-saxonne. Seule l'Eglise nous rappelle que nous descendons d'un couple Adam et Eve et que nous sommes tous frères. Demandez aux casques bleus africains envoyés au Pakistan, au Bengladesh ou en Inde par les crétins de l'ONU.

Écrire un commentaire

Optionnel