Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CET HOMME EST LA HONTE DE LA FRANCE

francois_hollande_442338527_north_522x.jpg

Ainsi, l’histoire retiendra qu’en 2013, un chef de l’Etat français aura en même temps, dans une seule décision, violé à la fois l’Etat de droit et les lois supérieures de l’humanité.

Violé l’Etat de droit, puisque juste après avoir constaté que l’expulsion de Leonarda et de sa famille s’était faite dans le respect de toutes les règles, il propose à Leonarda de revenir en France…

Violé les lois supérieures de l’humanité, puisqu’il souligne que la proposition est faite à l’adolescente seule, qui doit donc quitter sa famille (pour une famille d’accueil…) si elle veut bénéficier de la décision de non-droit du président.

Ou bien François Hollande a pris cette décision délirante, en sachant pertinemment qu’elle ne serait pas acceptée, pour apaiser sa gauche et faire plaisir aux quelques centaines de lycéens manifestant dans les rues (car quelques centaines de lycéens, c’est autrement plus important que des millions de Français manifestant contre la loi Taubira).

Ou bien il a pris cette décision délirante en étant convaincu que c’était la bonne.

Dans les deux cas c’est une honte énorme pour notre pays.

Et, bien entendu, c’est politiquement raté : le Parti de gauche a immédiatement crié que c’était une « abjecte cruauté ». Ce qui est simplement vrai, même si, venant d’un parti héritier du stalinisme, la réaction est grotesque.

Le premier effet collatéral, c’est une terrible déstabilisation de tous les fonctionnaires chargés de faire respecter les lois sur l’immigration, qui se trouvent d’un coup désavoués par le chef de l’Etat. Si par hasard c’était volontaire, ce serait, en outre, une trahison.

Lien permanent Catégories : Hollande (François), Immigration 6 commentaires

Commentaires

  • Hip-Hop de Versailles : http://www.youtube.com/watch?v=b2LX-yz7iWw

  • François Hollande est le président légal du pays et un président sous la cinquième fait ce qu'il veut d'autant plus qu'il a la majorité aux deux chambres et FH jusqu'en 2017 imposera ses volontés;l'exemple a été donné par le premier qui a décidé l'abandon de l'Algérie et du Sahara approuvé il est vrai par l'incommensurable lâcheté de la majorité du peuple français alors qu'il existait bien d'autres solutions. La situation qui prévaut en 2013 en France découle en droite ligne de cet abandon,alors les fonctionnaires,on les a vu à l'oeuvre dans d'autres circonstances dramatiques. Bref,mon opinion et on peut ne pas la partager,c'est qu'aujourd'hui,il faut pas venir pleurer sur l'état de droit! Pauvre France détruite!

  • Ce pauvre type a abaissé la présidence de la république jusqu'à monter lui-même au créneau pour parler d'une tartempionne lambda quidam dénommée "Leonarda"... Au lieu de laisser cela au ministre concerné, ou plutôt à un sous-fifre du ministère concerné. Mais non. Ce nullard n'a plus rien d'autre à faire __ à part nuire et insulter aux valeurs chrétiennes de la France __ ce nullard n'a plus rien d'autre à faire que de s'occuper personnellement d'une "Leonarda"... Pauvre et malheureux pays, chaque jour s'enfonçant encore plus bas dans la boue de la décadence. Imagine-t-on un Charles de Gaulle, Président, s'abaissant à s'occuper en personne d'UNE tartempionne "Leonarda" !...

  • De Gaulle n'est pas une référence lui qui a sciemment livré l'Algérie au FLN,laissé égorger les harkis et donné l'ordre à Katz à Oran de laisser massacrer les européens durant trois jours sans intervenir.

    Écrit par : amédée

  • ne nous perdons pas dans les magouilles internes du parti socialiste, d'autant que nous ne connaissons pas tous les tenants et aboutissants de cette histoire, même pas la nationalité des protagonistes (l'un des enfants serait né en France, donc français et inexpulsable en vertu du droit du sol) n'oublions pas non plus que François Hollande est avant tout un politicien professionnel, contrairement à ses prédécesseurs et s'il s'agissait simplement de se débarasser de Manuel Valls, devenant d'après les sondages un concurrent dangereux ? s'il ne sait pas gouverner la France, notre président sait utiliser toutes les ficelles de la vie démocratique; il s'est déjà débarassé d'un autre concurrent dangereux, Dominique Strauss-Kahn, avec une histoire dont on ne connaitra jamais le dernier mot, en bon démocrate, il continue; la démocratie s'est d'ailleurs assagie, à ses débuts, le nettoyage se faisait par la guillotine

Écrire un commentaire

Optionnel