21 janvier 2013

Sainte Agnès

Amo Christum, in cujus thalamum introivi, cujus Mater virgo est, cujus Pater feminam nescit, cujus mihi organa modulatis vocibus cantant : Quem cum amavero, casta sum, cum tetigero, munda sum, cum accepero, virgo sum. Anulo fidei suæ subharrhavit me, et immensis monilibus ornavit me. Quem cum amavero, casta sum, cum tetigero, munda sum, cum accepero, virgo sum.

J'aime le Christ, je suis entrée dans sa chambre nuptiale, lui dont la Mère est vierge, dont le Père n’a pas connu de femme [pour engendrer un fils], dont la musique me chante d’une voix harmonieuse : Si je l'aime, je suis chaste, si je le touche, je suis pure, si je le possède, je suis vierge. Il m'a donné un anneau pour gage de sa foi, et m'a parée de colliers sans fin. Si je l'aime, je suis chaste, si je le touche, je suis pure, si je le possède, je suis vierge.

(Répons des matines)

06:38 Publié dans Liturgie | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire