Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les Turcs revendiquent de nouveau les reliques de saint Nicolas

A Antalya va s’ouvrir un musée dédié à la civilisation lycienne et destiné également à accueillir les objets provenant des sites archéologiques de Myre et d’Andriake. Une section du musée sera dédiée aux premiers siècles chrétiens et à la vie de saint Nicolas de Myre. C’est l’occasion pour l’archéologue responsable des fouilles de Myre de réclamer de nouveau les reliques de saint Nicolas, qui se trouvent dans la basilique de Bari, en Italie. Et cela s’inscrit dans le cadre d’une campagne du gouvernement turc de rapatriement des œuvres d’art et divers objets d’origine… « turque ». Les demandes adressées au gouvernement italien étant restées sans effet, les Turcs s’adressent désormais… au Vatican. « Ces os devront être exposés ici et non pas dans une ville de pirates », disait déjà il y a deux ans le ministre turc de la Culture. Mais les reliques d’un saint ont vocation à être vénérées dans une église, pas exposées dans un musée.

 

Lien permanent Catégories : Religion 1 commentaire

Commentaires

  • En Suisse, le prévôt de la cathédrale de Fribourg, le chanoine Claude Ducarroz, a exclu lundi 7 janvier de restituer les reliques de saint Nicolas revendiquées par la Turquie. «Nous ne rendrons jamais les reliques de saint Nicolas, a-t-il affirmé au quotidien La Liberté. Elles appartiennent au Chapitre et au peuple fribourgeois.» Il se dit étonné d’une telle demande de la part d’un État dominé par les islamistes, «en qui je n’ai pas confiance», précise-t-il, rappelant que les reliques avaient été enlevées de Myre «pour les protéger de l’avancée des Ottomans».

Écrire un commentaire

Optionnel