26 décembre 2012

La preuve (s’il en était besoin)

« Quelques dizaines » d’Afghans, qui travaillaient, notamment comme interprètes, avec l’armée française, vont être installés en France avec leurs familles.

Parce que s’ils restent en Afghanistan ils se feront massacrer, bien sûr. Et leur famille avec.

Ce qui est bien la preuve, s’il en était besoin, que cela n’a servi à rien que l’armée française aille jouer les supplétifs des Américains en Afghanistan, et que 88 soldats français sont morts pour rien.

17:35 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : afghanistan

Commentaires

C'est hélas ce que je pense.

En plus au niveau des états nous avions de bons rapports avec l'Afghanistan. Nous avons aussi perdu cela.

Écrit par : Jean | 26 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Où est le problème? après les pseudo-pirates mais vrais pêcheurs somaliens, nos soldats nous ramènent de nouvelles chances pour la France. Comme nous avons encore des bases en Afrique et même une au bord du Golfe persique grâce à Sarkozy, il y aura certainement d'autres "réfugiés". Nous voilà rassurés sur le repeuplement de notre pays.
Je me demande néanmoins s'il était vraiment nécessaire d'envoyer nos soldats se faire tuer pour ça (sans compter les blessés graves dont on ne parle jamais et dont cetains resteront invalides).

Écrit par : riri | 26 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

l'armée française ferait mieux de protéger le pré carré africain abandonné...

Écrit par : Luc Gagnon | 28 décembre 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire