29 juin 2012

François Hollande pour le viol des traités

François Hollande a plaidé hier pour une union budgétaire et « surtout » une union bancaire, dans des propos qui étaient un inextricable charabia. En bref, il faut d’abord faire une politique économique commune, « pas simplement une politique de marché mais une politique de croissance, une politique de compétitivité, une politique industrielle, une politique énergétique ». Et ensuite faire l’union politique. Et il a eu cette phrase remarquable :

« L'union politique, c'est finalement le stade qui nous permet de donner une légitimité à ces transferts de souveraineté. »

Le charabia qui précédait montrait que François Hollande n’a pas tout compris de la politique européenne, mais il a parfaitement intégré la façon dont se fait la construction européenne depuis la crise de la zone euro : on commence par imposer des transferts de souveraineté qui violent le traité européen, et ensuite on légalise. Les transferts de souveraineté deviennent « légitimes » grâce à l’union politique…

C’est exactement le contraire de ce que doit être un Etat de droit.

Commentaires

C'est toujours avec intérêt que nous prenons connaissance de vos analyses sur l'UE. Merci.

Écrit par : Antoire | 30 juin 2012

Répondre à ce commentaire

relisez Jean de Jérusalem et vous comprendrez que nous somment 1000 ans après 1000 ans .toute la vie que nous vivons actuellement y est écrit , l' abomination de la désolation nous y somment. Je suis profondément meurtri de ce qu'ais advenue de notre FRANCE fille ainée de l'église, j' attend la venue de notre DAME pour nous remettre dans le droit chemin. Et comme tout un chaque un , j'espère en des jours meilleurs

Écrit par : chenaux | 10 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.