22 mars 2012

Le président du déni

Comme il ne faut pas faire d’amalgames, Nicolas Sarkozy parle d’« idéologies extrémistes ». Et il annonce, croyant toujours qu’il fait la loi tout seul, que « désormais, toute personne qui consultera des sites internet qui font l'apologie du terrorisme ou qui appellent à la violence sera punie pénalement ».

Ce n’est pas vrai.

Car alors il lui faudrait poursuivre quiconque consulte les sites qui mettent en ligne le Coran, la Sunna, les Hadiths, et parlent de Mahomet comme de l’exemple à suivre. Et, sans vouloir faire d’amalgame, ça fait beaucoup de musulmans…

16:00 Publié dans Islam, Sarkozy | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Remarque pertinente qui n'a sûrement pas pénétré la caboche de SARKO 1ER...

Écrit par : MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS | 24 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.