10 mars 2011

La France reconnaît les rebelles libyens…

La France reconnaît l’opposition armée à Kadhafi comme le seul représentant légitime du peuple libyen.

C’est vraiment n’importe quoi. Du Sarkozy grand guignol qui déconsidère la France sur la scène internationale. Sarkozy a voulu être le premier, et en effet il est le premier au monde à reconnaître… un régime qui n’existe pas. Avec échange d’ambassadeurs entre Paris et… Benghazi…

Ce n’est même pas l’Elysée qui l’a annoncé, mais la délégation de représentants du « Conseil national de transition » reçue par Sarkozy. Et cela a été confirmé par l’entourage du président…

Or si personne n’a vu venir ce qui se passe dans les pays arabes, à plus forte raison personne ne sait ce que représente le « Conseil national de transition », dans un pays éclaté en trois régions très différentes et en multiples tribus…

Enfin, et ce serait une bonne nouvelle si cette décision n’était pas si aberrante, on voit à quoi sert la politique extérieure commune de l’UE…

16:43 Publié dans Sarkozy | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : libye

Commentaires

...T'es jamais content, toi...

Écrit par : Kohnlili | 10 mars 2011

Répondre à ce commentaire

Et après M. le président de la République française va envoyer des soldats français mourir pour les rebelles anti-Khadafi, après avoir reçu en grande pompe le "Guide" Libyen à Paris y a quelques mois?
L'on peut avoir à titre personnel de la peine pour les gens que la télévision nous montre tués dans les rue de Tripoli ou Benghazi (il y a aussi beaucoup de gens qui meurent par exemples dans les geoles chinoises, vietnamiennes, nord-coréennes etc. mais on ne nous les montre pas), mais être chef d'État ce n'est pas faire de la diplomatie émotionnelle. Tout à fait d'accord c'est du n'importe quoi. Et je ne dis pas bien entendu cela parce que je soutiens Khadafi. Mais les intérêts de la France d'abord. A moins que cette action soit un test qui permet aux EU de voir jusqu'où on peut s'engager, c'est Khadafi qui gagne, la France s'est plantée, c'est pas bien grave, ce n'est que la France et leur président aime tellement "se montrer", ce serait dommage de lui refuser ce petit plaisir. Khadafi perd, les EU soutenaient la France dans son action, et sont déjà en Libye avant tous les Européens. On diffuse les risques, on ne partage pas les bénéfices.
De toute façon, pour nous Français de base, c'est d'abord avoir du fric pour mettre de l'essence dans le moteur de notre voiture et aller travailler dans une entreprise qui n'a pas encore mis la clef sous la porte, et en espérant ne pas perdre son boulot au profit d'une main d'oeuvre moins chère. Ceux qui n'en sont pas là dans leurs préoccupations peuvent effectivement soutenir les gentils Libyens contre les méchants, les pro-Kadhafi ou les anti-khadafi.

Écrit par : c. | 10 mars 2011

Répondre à ce commentaire

Et bien ,Juppé commence de façon grotesque sa remise en ordre de la diplomatie française!

Écrit par : Thierry | 11 mars 2011

Répondre à ce commentaire

Kohnlili,
Nos opinions se basent sur les informations qui nous atteignent. A Propos de la Libye, ce que les pro-Kadhafi pensent vraiment et pourquoi, ne peut être entendu en Europe. On peut se poser la question pourquoi? Qu'est ce que les Eurocrates veulent-ils nous cacher?

Voici un tout autre son de cloche :
Dans les réactions de son dernier rapport (turmoil 12), Hermes Msafiri, un homme d’affaire qui très récemment a ouvert un blog (et est allé sur place) par souci que toute la vérité à propos de la Libye puisse faire surface en Europe, il décrit la conversation dans le rue entre un Libyen et un journaliste français, dont il est lui-même témoin hier.
http://mercurymail.blogspot.com/2011/03/libya-turmoil-12.html#comments

‘‘One thing you have to take into account, today I heard a common Libyan man in the street argue with a French reporter, and I had to ask the translator twice, then I asked my Arab, non-Libyan, friend who was with me to confirm, the man said in his own crude way: ...those fu....g islamists are ruining our country...’’
Le Libyen dit en des termes qui témoignent clairement de sa grande indignation, que ce sont les islamistes qui ruinent leur pays.

Mais, répond un lecteur: ‘Exactly! And you can bet that French reporter will never find space in his home tabloid to publishing such reactions from the ordinary man on Libya's streets.’
Ce journaliste français ne pourra sans doute nulle-part dans la presse française publier ça.

Les articles précédents de ce même blog, tous très récents, laissent voire une toute autre 'vérité' concernant la Libye.

Écrit par : Lise | 14 mars 2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire