20 juillet 2010

Quand l’expression est libre

« Dans le sud-est de la France, les affrontements continuent entre les ressortissants africains et la police locale. »

« Quelqu’un aurait entendu les Français de couleur crier "à bas les blancs", mais officiellement les autorités n’utilisent pas le terme de "confrontations ethniques" pour décrire ce qui s’est passé. Rappelons que tout a commencé vendredi, lorsque les policiers, en ripostant à un tir, ont tué un immigré africain de 27 ans. »

« En France, des ressortissants d’Afrique brûlent à nouveau des voitures et des magasins. »

« Pogroms organisés par des bandes d’immigrés. »

« Les affrontements qui ont eu lieu ces derniers jours entre la police et les ressortissants des pays d’Afrique et du Moyen-Orient ont encore une fois rappelé au monde les problèmes liés aux immigrés, qui représentent jusqu’à 15% de la population française. »

Ce sont des citations de médias russes (Echo de Moscou, rbc.ru, Pravda).

(Suite 101, via Le Salon Beige)

Commentaires

Ironie de l'Histoire, l'OCDE qui est un organisme anticommuniste institué pendant la Guerre froide est devenu un organisme totalitaire, féroce pour les droits de l'homme et déchaîné contre les libertés et la liberté.

La Russie martyrisée par le communisme pendant environ 70 ans, est devenue un pays nettement plus libre que le nôtre.

Honneur à Soljenitsine et à tous les penseurs libres de l'URSS ! Leurs sacrifices ont été féconds.

Les magistrats français sont les dociles exécutants de l'"ordre" totalitaire. Je constate cependant que leur niveau intellectuel et culturel, leur brutalité vaniteuse les empêchent de faire retour sur leur rôle lorsque, par exemple, ils condamnent sans titre Brice Hortefeu pour une blague.

Un combat culturel enthousiasmant est à mener, il passe par une réforme intellectuelle et morale du catholicisme français (tant celui appelé "lefebvriste" ou "traditionaliste" que celui qui peut être appelé "main stream"). Car il ne peut y avoir de réforme qu'en lien avec la doctrine catholique (je n'ai pas écrit "en lien exclusif") et la sagesse humaine universelle.

Il me semble que c'est un préalable à la résolution de la "crise des vocations", de la "crise de la foi" qui ne sont que les fruits de la crise intellectuelle et morale issue du maurrassisme "catholique",(plus largement "contrerévolutionnaire") d'un côté, et de l'irrespect, voire de la haine de l'Eglise, des traditions (c'est-à-dire, en l'occurrence, de l'homme français et croyant), de la liberté religieuse et, plus largement, du droit naturel dans son ensemble, de l'autre.

La violation de la liberté des catholiques par le pape Paul VI, par ailleurs si juste intellectuellement dans ses méditations sur le développement de l'homme et la liberté religieuse, comporte une leçon morale : il faut se méfier de l'exaltation que peut comporter la joie d'être dans le vrai.

Nietzsche dit quelque part que c'est lorsque l'on vient d'échapper à un danger que l'on court le plus de risque de tomber dans un plus grand péril.

Écrit par : Denis Merlin | 21 juillet 2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire