Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Préfecture gribouille

Des échauffourées ont éclaté hier lors de la dispersion de la manifestation place de l'Opéra. Les manifestants harcelaient les forces de l'ordre, lançant divers projectiles, dont des pierres, des bâtons et des bouteilles. Une voiture a été renversée et incendiée. Auparavant, des manifestants avaient mis le feu à des poubelles placées dans la largeur du boulevard des Capucines, dressant un mur de flammes en face d'un cinéma. Les vitres d'une banque ont volé en éclats.

La préfecture de police avait interdit à la Marche pour la Vie son itinéraire aboutissant place de l’Opéra parce que les riverains étaient traumatisés par les débordements à la fin des manifestations pro-palestiniennes…

Lien permanent Catégories : Divers 1 commentaire

Commentaires

  • J'ai entendu à la TV hier soir que des manifestants d'extrême gauche avaient provoqué ces troubles et désiraient se rendre à l'Elysée (assez proche).Il est ainsi démontré que le parti de Besancenot et les groupes apparentés ont pour stratégie des soulèvements violents alors que le PS est divisé, amoindri dans l'opinion, tout comme le sont les grands syndicats classiques, profitant du climat de crise et en vue des élections.Et pendant ce temps là, l'Etat faible désinforme, ne protège pas les biens publics, n'interdit pas ces démonstrations et grèves ( ou ne les déplace pas en périphérie de Paris) mais sous estime la "marche pour la vie" et en raccourcit l'itinéraire.Ainsi donc, plus de vraie Droite crédible ( déjà depuis 98 environ) mais un boulevard pour les descendants de "soixanthuitard" et de la Révolution (dite) Française !

Écrire un commentaire

Optionnel