Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ils en sont là…

imrs.jpg

Le Washington Post publie une interview du général Kyrylo Boudanov, directeur du renseignement militaire ukrainien, qui « vit dans son bureau » et « sort rarement » parce qu’il a déjà échappé à « dix tentatives d’assassinat »…

Il déclare que « Poutine est en phase terminale avec la plupart de ses cancers » et qu’il a « plusieurs sosies ». De ce fait « c'est une question ouverte de savoir si c'est le vrai Poutine maintenant ».

C’est un résumé de ce qu’a déjà dit Zelensky (notamment dans sa visioconférence à Davos), reprenant la propagande qui circule depuis plusieurs mois sur les cancers de Poutine : il ne peut pas négocier avec Poutine parce que le vrai Poutine est mourant, ou déjà mort, et que celui que l’on voit est un sosie…

Il est difficile de descendre plus bas que ce niveau zéro du débat. Toutefois, rien ne prouve que ce soit le vrai Zelensky et le vrai Boudanov qui débitent ces stupidités…

*

Pas mal aussi, les déclarations de Rouslan Stefantchouk, le président du Parlement. Alors que la police militaire sillonne les rues pour envoyer des hommes au front (et s'invite même dans les conseils municipaux comme aujourd'hui à Brovary où le maire et huit conseillers ont été enrôlés), quand on lui demande si des députés sont au front pour défendre leur pays, il répond qu’il y en a… deux, et il précise : « Ils sont réellement allés au front dès le premier jour, et ils travaillent très efficacement à la fois au front et au Parlement, ils participent aux réunions à la fois des commissions et du Parlement. »

Et les enfants des députés ?

« Pour ce qui est des enfants, je n’en connais pas. Probablement parce que nous avons une composition du Parlement assez jeune. Certains n'ont tout simplement pas encore d'enfants, d'autres en ont de petits. Quant aux anciennes générations de députés, je ne suis pas non plus au courant de tels cas ».

Commentaires

  • La chrétienté occidentale est en phase terminale avec la plupart de ses cancers. Elle est gravement métastasée. C'est une question ouverte de savoir quel est le véritable interlocuteur des abîmes : Zelensky (trop minable), Macron (trop gluant) ou Biden (trop gâteux).

  • Ça pue la m., tout ça ! Au hachoir ! Au hachoir ! Vive les supplices d'Ancien Régime !

  • Comme interlocuteurs (visibles) des abîmes je verrais plutôt Soros, Schwab, Gates, Xi Jinping etc.... Mais les plus importants sont oc-cul-tes pour nous, mais pas pour Dieu.

  • Ceux qui sont pour la guerre ne vont jamais au front. Autrefois, les rois étaient présents sur les champs de bataille et s'y faisaient parfois tuer. Napoléon aussi allait au front. Aujourd'hui, tous les décideurs sont planqués. Mais en cas de guerre nucléaire, tout le monde est atteint !

  • Malheureusement, non...
    Réalité : .à part quelques uns, ils seront planqués avec leurs sbires dans des abris équipés, prévus pour tenir plusieurs mois, voire un an....
    Consolation : ils vivront à la Kyrylo Boudanov et..., là, je me lance dans une fiction que j'espère : ils sortiront bien un jour pour se confronter aux rares survivants qui ne les lâcheront plus ! On comprend pourquoi.....

  • Jean-Marie a délaissé son siège de député pour aller se battre en Algérie. Ce courage compense toutes ses erreurs politiciennes ultérieures de mon point de vue.

  • Je crois que chez lui, c'était surtout le désir de casser du bougnoul qui était la plus forte.

  • A Eric. Ça c'est ignoble. Jean-Marie Le Pen avait été félicité à Suez pour avoir pris soin d'enterrer tournés vers La Mecque des corps de soldats musulmans abandonnés.

    Et vous n'avez sans doute jamais entendu parler d'Ahmed Djebbour. Comme ça, au hasard.

  • Pardon. C'était de l'humour pas drôle du tout et je regrette de l'avoir écrit. Je suis d'accord avec vous.
    Encore pardon, j'ai de l'estime pour J-M Le Pen.

  • @Eric
    Il vous a fait des confidences ou vous avez le don de connaître les intentions d'autrui ?

Écrire un commentaire

Optionnel