Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les imposteurs

Le CDC, qui est aux Etats-Unis l’équivalent de notre Haut Conseil de la santé publique, a fait passer la semaine dernière le niveau d’avertissement des voyageurs pour la variole du singe de 1 (surveillance) à 2 (alerte). Ce qui implique que les voyageurs prennent des « précautions renforcées ». Parmi lesquelles le port du masque.

Des médecins ont fait remarquer que c’était absurde, puisque la maladie se transmet par des contacts prolongés, et particulièrement par contact sexuel entre hommes, et jamais par voie respiratoire.

Le CDC a retiré sa recommandation de port du masque. Pour les voyageurs. Mais elle se trouve toujours dans les recommandations générales : les personnes infectées doivent porter des masques chirurgicaux et observer une quarantaine, et si la personne infectée ne peut pas porter de masque (si c’est un petit enfant par exemple), les autres personnes présentes dans la maison doivent en porter un.

Au 6 juin il y avait 31 « cas » de variole du singe aux Etats-Unis. Dès le mois dernier Jobidon avait déclaré que « tous les Américains » devaient s’inquiéter de cette nouvelle contagion...

On en est donc arrivé au point où des autorités de santé font pour quelques « cas » de cette maladie bénigne qui se guérit toute seule des recommandations qu’elles savent absurdes et absolument injustifiables même pour le plus cinglé des épidémiologistes. On passe encore un nouveau cap dans la politique ubuesque. Pour voir sans doute jusqu’où ces abrutis de citoyens sont capables d’obéir. La dictature sanitaire a manifestement de beaux jours devant elle.

Commentaires

  • En fait le CDC a rectifié et impose désormais le port de la feuille de vigne, obligation qu'il envisage d'étendre aux singes eux-même sous peine de forte amende.
    Le singe devint homme, l'homme devint con et maintenant, aurore de l'humanité nouvelle, le con se surpasse.

  • C'est reparti pour un tour. Nous avons le devoir de résister, de ne surtout pas faire partie des "abrutis de citoyens" toujours prêts pour le masque, l'hydrogel et la prochaine picouse remplie d'une saloperie dont on ne sait même pas ce que c'est ! C'est pas dans le catéchisme mais il y a un seuil à partir duquel la bêtise devient un péché mortel, et on peut le comprendre quand on voit ce que ces connards laissent infliger à leurs enfants !
    Dieu est en train de faire le tri et de toute façon plutôt une fin horrible qu'une horreur sans fin !

  • "plutôt une fin horrible " Elle ne sera pas si horrible que cela si on imite Charlotte Corday (qui ne sera jamais canonisée, pourtant elle a sauvé des milliers de vies) et on en envoie quelques-uns de ces connards rejoindre les démons. Ils nous traitent comme des bêtes, nous allons réagir comme des bêtes.

Écrire un commentaire

Optionnel