Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ouvertement

Cela permettra à la Russie de souligner qu'elle a gagné non contre l'Ukraine mais contre l'ensemble du monde occidental ligué contre elle...

Commentaires

  • L'empire du mensonge, le grand Satan, Khomeini avait raison

  • Il y a plus de 10 ans, l’analyste politique Christof Lehmann résumait la situation ainsi : « Des collègues américains du Pentagone m’ont dit, sans équivoque, que les États-Unis et le Royaume-Uni ne permettraient jamais que les relations entre l’Europe et l’Union soviétique (la Russie) se développent au point de remettre en question la primauté et l’hégémonie politiques, économiques ou militaires des États-Unis et du Royaume-Uni sur le continent européen. Un tel développement sera empêché par tous les moyens nécessaires, même jusqu’à provoquer une guerre en Europe centrale ». La guerre en Ukraine n’est pas une initiative russe, même si la Russie a pris l’initiative des combats en court-circuitant les forces ukrainiennes qui s’apprêtaient à attaquer la Crimée et le Donbass. Elle a été planifiée dès 2019 comme l’atteste le plan de la Rand Corporation présenté à la Chambre des représentants le 5 septembre 2019 :
    https://www.voltairenet.org/article215897.html

    D’ailleurs déjà en 2019, Oleksiy Arestovych, conseiller du chef du bureau du président de l’Ukraine, pensait que « Notre prix pour rejoindre l’OTAN est une grande guerre avec la Russie » :
    https://t.me/trottasilvano/21379

  • Ce John Kirby tient un discours que Stanley Kubrick aurait pu mettre dans la bouche du Peter Sellers de Docteur Folamour. J'ai montré ce film à mes élèves de troisième pendant quelques années pour illustrer le thème de la guerre froide. Si j'excepte quelques inégalables chefs-d’œuvre du slapstick signés Laurel & Hardy et Buster Keaton, c'est l'un des films les plus drôles de l'histoire du cinéma, avec un Sterling Hayden et un George C. Scott utilisés à contre-emploi et d'ailleurs très supérieurs à Sellers.
    Ça ne faisait pas du tout rire les élèves et c'est bien ce qui m'inquiète.

  • Ce porte-parole du Pentagone, je l'ai vu, il y a quelques jours, s'interrompre lors d'une conférence de presse, le temps de maîtriser son émotion car il était au bord des larmes devant des images de la guerre qu'il qualifiait d'insoutenables....

    Je trouve que pour un représentant du Pentagone il n'est pas très convaincant et si j'étais son chef, je le ferai remplacer illico car c'est un mauvais comédien..... Nous vivons une bien drôle d'époque mais heureusement pour lui que le ridicule ne tue pas !

  • Apparemment, plus les "élus" de nos banquiers sont vénaux, vulgaires, débiles, gâteux, invertis, impopulaires et nuls, plus ça convient à nos banquiers. Je pourrais risquer deux interprétations alternatives mais ni l'une ni l'autre ne serait vraiment rationnelle. En revanche, le fait qu'ils tirent des casseroles depuis l'estomac jusqu'au bout de la traîne de la mariée, en passant par les deux intestins, le côlon et les sphincters de l'anus, s'explique très bien rationnellement.

Écrire un commentaire

Optionnel