Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Autruche du Val d’Oise

Capture d’écran 2021-09-27 à 18.15.20.png

Dans l’article du Figaro, signé Margaux d’Adhémar, s’il vous plaît, et orné d’un joli bouquet, on ne peut pas savoir qui étaient les « invités » qui pendant une heure entière ont bloqué la circulation, l’entrée de l’autoroute, et ont attaqué les gendarmes avec tout ce qu’ils trouvaient, jusqu’à ce que les gendarmes… prennent la fuite.

Sans doute s’agissait-il d’un mariage catholique. On sait que les catholiques aujourd’hui sont des radicalisés excités.

Il n’y a pas un mot dans l’article qui décrive le moins du monde les participants à ce mariage.

Allons voir la Gazette du Val-d’Oise. Ils sont du coin… Ils vont nous en dire plus.

Que nenni.

Curieusement c’est Europe 1 qui lâche le morceau : surprise, ce ne sont pas des catholiques radicalisés. Dans un premier temps le maire parle de « hordes de jeunes », puis il dit carrément :

"C'était un mariage 'communautaire' parce qu'ils agitaient des drapeaux de leurs pays d'origine, africains ou du Maghreb. Ils venaient de la commune voisine de Méru, et ils sont assez coutumiers du fait."

Mais seulement « communautaire », n’est-ce pas. Sympathiquement communautaire, même si ça dégénère un peu… Et puis c'est la "coutume"...

Écrire un commentaire

Optionnel