Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mozart

Parmi les lettres de Mozart, l’une des plus belles est la dernière qu’il adressa à son père malade, où il écrivait notamment :

« Même si j'ai pris l'habitude de toujours m'imaginer le pire — car la mort - à proprement parler - est le vrai but final de notre vie, je me suis donc, depuis quelques années, à tel point familiarisé avec ce vrai meilleur ami de l'Homme que son image n'a plus rien d'effrayant pour moi, mais plutôt quelque chose de très rassurant et consolateur ! (…) Je ne me couche jamais pour dormir sans me rappeler que peut-être - aussi jeune que je sois - je ne serai peut-être plus là le lendemain - et assurément aucun de ceux qui me connaissent ne pourra dire que je suis maussade ou triste dans mon comportement - et pour cette béatitude je remercie tous les jours mon Créateur et je souhaite la même à tous mes semblables. »

Le Mozarteum de Salzbourg vient de publier la photo de cette lettre, qui est en allemand mais commence par « Mon tres cher Père ». Voici l’adresse, entièrement en français…

Capture d’écran 2020-11-24 à 11.33.49.png

À Monsieur, Monsieur Leopold de Mozart, maitre de la Chapelle de S.A.R. à Salzbourg

Commentaires

  • sublime .
    Au passage qu'est ce qui explique cet usage de l'époque de mettre " A monsieur, monsieur X"??

  • Magnifique, cela me donne envie de l'écouter à nouveau après tout ce que l'on a pu lire de diffamant sur ce génie!

  • « pour cette béatitude je remercie tous les jours mon Créateur » Le « C » majuscule je ne saisis pas bien, d’autant que Mozart était franc-maçon. « Il faut rappeler que durant sa visite à Vienne en 1785, le propre père de Mozart, Leopold Mozart, est devenu aussi franc-maçon » le créateur serait alors le grand-architecte ?
    Le grand architecte est partie prenante, est dans la création, c’est l’élément invisible de la création, le grand architecte se cache en elle, mais se manifeste symboliquement à travers elle. Le travail du franc-maçon réside en perçant la « croûte » par le moyen du symbolisme qui est l’orifice d’accès du chemin qui conduit vers le grand architecte. En fait c’est du panthéisme pur.
    La « croûte » c’est le « naturalisme » ou la « surface du panthéisme » l’ouvrier franc-maçon lui dans ce « naturalisme » saura, du moins il postule que la « surface panthéiste » est peuplée de « symbole » qui ne peut être détecté que par une étude sous forme de cheminement, avec maître l’aidant. Les symboles seront « les trous » « secrets » disposés par le grand architecte en surface « panthéistique » et réservée uniquement aux membres de la franc-maçonnerie, qui seul possède ce droit à l’initiation fondamentale.
    Le pape lui a repéré un des symboles de pénétration au niveau de la surface amazonienne, c’est La Pachamama (Terre-Mère) et il a fait venir le symbole à Saint Pierre de Rome. Par le « naturalisme » de la Pachamama, il pense pouvoir pénétrer au plus profond de ce symbole par le chemin qu’elle lui a ouvert, pour atteindre au plus près l’élément invisible de la création, mais bien existant en elle, le grand architecte. Ce cheminement exclut toute transcendance par défaut, la Trinité est bannie que dire alors de Jésus-Christ et de la Vierge Marie.

  • Extrait d'un article que j'avais publié dans La Nef.

    Car il faut arrêter aussi de disserter sur Mozart franc-maçon. Sa musique spécifiquement maçonnique est très marginale, tant en quantité qu’en qualité. La seule partition qui compte est la très brève Musique funèbre maçonnique. Or elle est explicitement centrée sur une psalmodie de plain chant, qui renvoie à l’office catholique des funérailles… A l’époque, à Vienne comme dans toutes les capitales européennes, devenir franc-maçon était un signe de réussite sociale, cela n’avait pas plus de signification que de faire aujourd’hui partie du Rotary quand on est un bourgeois de province. (Même si, assurément, c’était aussi le moyen de diffusion et d’imprégnation des idées des Lumières.)
    La foi catholique de Mozart ne peut faire aucun doute à quiconque écoute son Requiem. Il en parle peu, car pour lui c’est une évidence. Cependant on trouve dans ses lettres des confidences qui confirment sa foi et sa pratique religieuse. On y apprend par exemple qu’il a « toujours Dieu devant les yeux », qu’il va à la messe non seulement le dimanche mais, quand il en a l’occasion, « les jours ouvrables », que lors de son second séjour à Paris il dit régulièrement le chapelet à Notre-Dame des Victoires.
    Peu après s’être installé à Vienne, il écrit à son père qu’il a « trop de religion » pour se comporter avec les filles comme les libertins de son âge, et qu’il attend de trouver la femme avec laquelle il fondera une famille. Après son mariage, il écrit : « Ma femme et moi allons toujours ensemble, tant à la sainte messe qu’à la confession et à la communion, et j’ai constaté que je n’avais jamais prié aussi intensément qu’à ses côtés. »
    Dans une autre lettre à son père, il écrit qu’il remercie Dieu chaque jour de lui avoir accordé la grâce de reconnaître en la mort « la clé qui ouvre la porte de la béatitude ».
    Et à Leipzig, en 1789, dans le salon du cantor de Saint-Thomas, il explique que les protestants ne peuvent pas comprendre ce que veulent dire Benedictus qui venit et Agnus Dei, car ces chants ne prennent tout leur sens que si l’on adore à genoux le Dieu qui vient réellement à nous dans la communion eucharistique.

  • La création et la Création perdraient leur mystère si le beau s'identifiait au bien. Pas plus qu'il n'est interdit à un saint d'avoir des goûts sulpiciens, il n'est exigé de Michel-Ange ou de Mozart d'avoir été des saints.
    Assez rares sont les épistoliers du XVIIIe siècle, même libertins, qui relatent dans le détail leurs galipettes à leur père.

  • @Yves Daoudal: Je n'ai pas voulu blâmer Mozart dans sa personnalité, mais dans l’estime que je me fais d’une telle personnalité. En effet tenant compte de la radicalité qui sépare un catholique d’un franc-maçon, même si cela fait « bien » à cette époque, il n’en demeure pas moins vrai, que cet homme est très cortiqué et que son intelligence savait que la « vérité » objet de notre intelligence, dans le catholicisme, est objective, donc existe en dehors de nous-mêmes, et que dans la Franc-Maçonnerie c’est tout le contraire, c’est la « vérité » qui doit se soumettre à notre intelligence qui devient première, partant de là il n’y a aucune vérité puisque c’est le primat du sujet sur l’objet. Donc un catholique face à ce choix doit dans son libre arbitre choisir, c’est oui ou non, l’entre-deux n’est pas de mise. S’il avait été protestant, je n’aurais prononcé aucun avis, la Franc-Maçonnerie est 100% compatible avec la « vérité » protestante.
    Si vous aviez été lui qu’auriez-vous fait ? Moi c’est très clair, c’est l’un ou l’autre. Moi c’est le Golgotha que je choisis et toute l’unique vérité qu’il transfigure.
    NB : Il n’en demeure pas moins vrai, qu’il sait construire sa musique et ses lettres.

  • Allons... Je ne voudrais pas me répéter, mais être franc-maçon était seulement le signe qu'on faisait partie de la haute société. C'est pourquoi les évêques aussi l'étaient. Et Joseph Haydn, qui commençait ses partitions par "In nomine Domini", les terminait par "Laus Deo", et disait que lorsqu'il était en panne d'inspiration il allait marcher en disant le Rosaire.

  • O

  • Onclin sait-il que le roi Louis XVI avait reçu l'initiation maçonnique en compagnie deb ses frères ?
    il s'agissait d'un amusement mondain et il est difficile de le considérer comme apostat ou excommunié, pas plus que Charles X
    les Français étaient d'ailleurs protégés des sanctions canoniques parb le concordat de Bologne, tant que les textes pontificaux n'avaient pas été enregistrés par le Parlement
    je connais un enfant qui n'a pas été baptisé parce que Mgr Barbarin avait choisi un avocat franc-maçon : voila où mènent certains délires se voulant traditionnalistes

  • On ne peut pas dire que la "Flûte enchantée" (1791) soit une oeuvre "marginale". C'est une ode à l'esprit des Lumières et le personnage de la Reine de la nuit est une parodie de l'Eglise (présentée comme "gentille" au début de l'opéra, puis criminelle ensuite). Mozart est initié en 1784, la condamnation de Clément XII date de 1738.
    La franc-maçonnerie déiste a toujours été anti-catholique, sous ses apparences de tolérance religieuse, bien qu'elle essaye de faire croire que seuls les FM athées le sont.
    Que des grands génies se soient laissé prendre, cela est courant. Haydn après sont initiation, contrairement à Mozart, n'a plus assisté aux réunions en loge, en raison de sa foi. Preuve qu'il était conscient du danger.
    A vienne, toute l'élite n'était pas FM. Voir :
    http://mymozart.free.fr/francmaconmoz.htm

  • Malgré la propagande maçonnique, La Flûte enchantée n'est pas une oeuvre maçonnique, mais une pochade anti-maçonnique sans queue ni tête, conçue non pour l'opéra impérial mais pour un théâtre populaire. Le livret fut écrit par Schikaneder qui venait de se faire virer de sa loge pour inconduite et qui voulait se venger. J'ai vu il y a longtemps à Strasbourg une excellente mise en scène de René Terrasson, où pendant l'ouverture on voyait sur la scène quelqu'un qui décrochait et emportait toute une série de symboles maçonniques, dont il ne restait rien quand l'opéra commençait.

  • il me semble difficile de nier que La Flute enchantée soit une oeuvre maçonique
    personnellement, je ne l'ai vue intégralement qu'une fois, au cinéma
    l'ouverture en est horriblement mondialiste; mais ce n'est ni la faute de Mozart ni celle de Schikaneder
    ensuite, depuis le début de l'action jusqu'au chant de triomphe des grands initiés, on voit une initiation maçonnique, idéalisée bien sur, comprenant même le rejet des femmes, qui était de règle à l'époque dans la maçonnerie, et le mépris et le ridicule dont est couvert le profane Papageno
    il y a peut-être des clés qui relativisent tout ça, mais si elles pouvaient être comprises par des contemporains, elles ne le sont plus maintenant

  • Je me relève la nuit pour la Messe en Si de Bach, les Vêpres de la Vierge de Monteverdi ou le Stabat Mater de Pergolese. De Mozart, ce que j'aime le plus, ce sont les concertos pour cor. J'aime beaucoup aussi The Lemon Song de Led Zeppelin. Et Wynton Marsalis peut sortir sa trompette n'importe quand. Mais je ne suis pas musicologue.

  • pour l'incontinence urinaire nocturne, il y a surement d'autres remèdes que la musique classique
    ce brave homme ferait mieux de consulter son médecin

  • "ce brave homme ferait mieux de consulter son médecin"
    Je les ai toujours évités comme la peste, et cette précaution s'avère aujourd'hui d'une sagesse que je n'aurais pas soupçonnée il y a encore un an.

  • Ce qui précède et ce qui suit cet extrait de lettre montre dans le chef de Mozart une belle humanité. Et comme chacun d'entre nous, il a droit à ses zones d'ombre, n'en déplaise à ses contempteurs.

  • Il va falloir se préparer à écrire ce genre de lettres quand on aura été incarcéré par exemple pour refus de la vaccination ARN ! Les députés ont permis de le faire sans avoir à passer par un juge :
    https://i0.wp.com/reseauinternational.net/wp-content/uploads/2020/11/plan-20201124.jpg

  • Ils ne font qu'appliquer ce que permet déjà la Cour européenne des droits de l’homme :
    1/ l’Europe peut vous obliger à vous vacciner en ayant pris soin de vous emprisonner d’abord.
    Page 8, 1-e
    2/ L’Europe a prévue aussi de nous tuer en toute légalité en cas d’émeute ou d’insurrection.
    Page 6, 2-c
    3/ L’Europe a prévue aussi les travaux forcés ou esclavagisme déguisé sur simple décision.
    Page 7, 3-c
    https://www.echr.coe.int/Documents/Convention_FRA.pdf

  • Ne vous en faites pas chantal, tout a été prévu ! Interessez-vous à l’exercice de pandémie "Event 201" du 18 octobre 2019 ! Leur simulation traite également de la manière de gérer les médias sociaux en ligne et la « désinformation » :
    https://www.youtube.com/watch?v=LBuP40H4Tko
    D'où la censure par Youtube, Twitter etc.... sur tout ce qui va à l'encontre du vaccin ! Ils ont même envisagé une panne internet afin d'empécher les whistleblower d'avertir les gens de leur plan globaliste.

Écrire un commentaire

Optionnel