Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Haro sur le calvaire

5fb69b27b28bc_plorec_calvaire-5087800.jpg

5fb6b55b20df7_calvaire_bon_format-5088194.jpg

La secte d’archéo-bouffe-curé qui se fait appeler « Libre Pensée » par antiphrase a encore frappé en Bretagne. La fédération départementale des Côtes d’Armor avait saisi le tribunal administratif de Rennes, qui vient de lui donner raison : le calvaire de Plorec-sur-Arguenon devra être « démonté » d’ici le 5 février prochain.

Parce qu’il se trouve sur un terrain public, ce qui est interdit par la loi de 1905.

Ce calvaire est à l’origine une grande croix de bois, sur un socle de pierre, érigé en 1946. Ou bien à l’époque la secte ne sévissait pas dans le département, ou bien le terrain était alors le bout d’un champ qui s’est trouvé dans le domaine public suite à une préemption pour l’aménagement du carrefour.

En 2017 l’Association pour la conservation du patrimoine de Plorec-sur-Arguenon a décidé de restaurer le calvaire. Elle avait obtenu l’autorisation du département, de la communauté d’agglomération de Dinan, et de la municipalité. L’association, avec l’argent et le travail bénévole de ses membres, a réalisé un très joli ensemble, faisant de la croix un crucifix, ajoutant deux croix de pierre, un mur de pierres, et des fleurs. Le nouveau calvaire a été inauguré en octobre 2018.

Les sectaires ont vu une « volonté cléricale » (sic, mais le clergé brille par son absence) de rendre le calvaire plus visible, et ils ont donc saisi la justice.

Commentaires

  • La municipalité et l'Association de sauvegarde doivent faire appel: destruction de patrimoine rural. Il s'agit d'une restauration d'une croix existante depuis plus de 30 ans que le terrain ait été préempté ou propriété de la commune. La secte sera déboutée en appel. S'il s'était agi d'un arbre centenaire, il y aurait eu un tollé. Mais la secte ne s'attaque aux arbres que sous forme de croix. De plus, il doit s'agir de 2 pelés et 3 tondus.

  • c'est l'instituteur françois le pivert, syndicaliste éd. nationale CGT, président ou ex président de la ligue de la libre pensée qui a déposé plainte, ça vous étonne ? Pas surprenant que la Bretagne vote "rouge pétant" dès le 1er tour de toutes les élections : la liste des libres penseurs en Bretagne est impressionnante, presque tous des enseignants "l'école du diable" disaient à juste titre les anciens, quand la Bretagne était encore "la blanche hermine"
    ça a des relents du monument de JEAN PAUL II A PLOËRMEL.

  • ce n'est pas si nouveau : à l'âge de 9 ans, dans la partie la plus "blanche" de l'Ille et Vilaine, j'ai du passer une année entière sans aller en classe parce qu'il n'y avait plus d'école à proximité : un inspecteur d'académie franc-maçon avait fermé toutes les écoles libres du coin sans même avoir les moyens de les remplacer
    il n'était d'ailleurs pas sur que des écoles publiques auraient eu des élèves : lorsqu'il avait essayé d'en implanter, on n'y avait scolarisé que les enfants des instituteurs
    cela m'avait valu la visite de deux gendarmes venus vérifier que je savais bien lire, écrire et compter, une façon comme une autre d'utiliser les forces de l'ordre qui seraient submergées avec les dernières décisions de Macron sur la scolarité obligatoire
    les parents qui n'enverront plus en classe les enfants de plus de 3 ans paieront-ils eux aussi une amende de 135 euro

  • Et moi qui croyais que la Bretagne était une forteresse de la Foi!

  • cette croyance idiote a causé la mort de milliers de Bretons au camp de Conlie, Gambetta étant l'assassin qui avait peur que les Bretons soient royalistes; un brave général venu inspecter le camp, accueilli par le cri de "d'ar guer", fit un rapport enthousiaste sur ces braves Bretons qui voulaient aller se battre; il n'avait même pas jugé utile de se faire traduire ce qu'on lui avait crié, et qui signifiait : "on veut rentrer chez nous"
    d'autre part, Roger devrait se renseigner avant d'écrire des bêtises : les Cotes du Nord ont toujours été qauchisantes, et les premières municipalités communistes de France n'ont pas été élues en banlieue parisienne mais dans le Finistère
    suivant le même raisonnement que Roger, un de mes collègues avait voté pour une fédération de parents d'élèves d'extrême gauche parce que son président était breton et qu'il s'imaginait donc qu'elle était de droite
    un mouvement gauchiste s'appelle le GISTI. il n'y avait manifestement pas de bretonnant parmi ses fondateurs : en breton, "gisti" est le pluriel de "gast" qui veut dire "putain"

  • Proposons à la libre pensée de retirer les Mariannes installées dans les mairies parce qu'elles occupent le domaine public et pourraient influer sur la conscience des administrés !

  • s'il vous plait, ne confondez pas Marianne, qui n'a d'ailleurs jamais prétendu être divine, avec le Seigneur

  • @Théofrède

    Comment confondrais-je ?

    Marianne n'est rien d'autre pour les révolutionnaires qu'une sorte d'icône pour supplanter la vierge Marie; c'est pourquoi je propose à la libre pensée de faire retirer ce symbole maçonnique.

  • @Panetier, oui, vous avez raison, les lucifériens singent pour prendre la place de la seule religion vraie. Et d'ailleurs Marianne ce n'est que la "déesse raison" républicaine qui a fait un "flop" et que les révolutionnaires, conscients du ridicule ont rétrogradé à buste-idole qui trône (horreur pour des anti-royalistes) dans toutes les mairies.

Écrire un commentaire

Optionnel