Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’exemple de la Sicile

Le coronavirus a très peu touché la Sicile : il y a eu 283 morts (y compris les nonagénaires souffrant de diverses graves pathologies), pour 5 millions d’habitants, ce qui est le bilan d’une toute petite grippe. Néanmoins la Sicile a été soumise à la stricte dictature sanitaire, parce que la Sicile c’est l’Italie et que l’Italie c’est la Lombardie. (Les pays les plus décentralisés ont découvert un jacobinisme sanitaire inédit.)

Depuis juin il n’y a plus rien du tout, mais il faut maintenir la dictature. On a donc multiplié les tests. Et sur un millier de tests quotidiens on trouvait entre 0 et 3 ou 4 porteurs du virus. Ce qui suffisait à alimenter la chronique : le virus continue de circuler…

Or c’est une rumeur qui a vraiment commencé à circuler, hors des médias officiels : les rares porteurs du virus qu’on trouve ne sont pas des Siciliens mais des immigrés clandestins. Alors l’épidémiologiste en chef a tenu une conférence de presse, pour dire qu’en effet les porteurs de virus sont surtout des « migrants », mais qu’il est essentiel de se garder du « racisme » et qu’il faut avant tout respecter les « droits des migrants ». Sic.

A partir de ce discours on a fait deux ou trois fois plus de tests. Et depuis lors on trouve tous les jours, outre deux ou trois isolés porteurs du virus, un groupe d’une dizaine ou d’une quinzaine de personnes contaminées : des « migrants ».

On constate donc une forte hausse de la circulation du virus, au point que le taux R est même monté à 1,55. Ce qui implique qu’il ne faut rien relâcher de la dictature sanitaire. (A commencer par l’interdiction de toutes les fêtes religieuses de l’été, bien sûr. Interdiction soigneusement diffusée et brutalement soulignée par... la Conférence épiscopale.)

Ainsi, l’idéologie imigrationniste, par le biais de l’idéologie connexe « antiraciste », vient en renfort de l’idéologie de la dictature sanitaire qui était en danger. Et la dictature sanitaire vient en renfort de l’idéologie immigrationniste : il faut aider les pauvres réfugiés malades, qu’on ne peut évidemment pas expulser.

C’est Ubu empereur.

Et nous n’avons plus d’aventuriers normands, petits-fils de Vikings, pour aller bouter les arabo-musulmans hors de Sicile. De toute façon nous n’avons pas non plus de pape qui bénirait l’opération… On peut juste espérer que ce délire suicidaire conduise au retour de Salvini.

Commentaires

  • Une question : pourquoi le principe de précaution ne devrait il pas s'appliquer au problème migratoire ?

  • il faudrait quand même se rendre compte que l'Italie n'est pas la France, et que la Sicile n'est qu'une colonie
    je me souviens d'un trajet Madrid - Paris en voiture où mon compagnon vénitien m'expliquait que s'intéresser à Rome était du tiers-mondisme, et que si les Napolitains étaient italiens, lui ne l'était pas
    avec une conviction trés différente de celle des Bretons qui disaient à ma mère "vous qui êtes française"
    les Italiens ont donc décidé de faire comme si la Sicile était chez eux, et les "Migrants" (muhadjirun) sont pour eux une bénédiction

  • Les migrants sont surtout une bénédiction pour la maffia et le grand patronat.

  • a priori, ils ne sont une bénédiction ni pour l'une ni pour l'autre : depuis sa création, la Mafia ne s'intéresse qu'à la Sicile et aux Siciliens, et on voit mal comment le grand patronat pourrait s'intéresser à des gens qui sont mis à l'écart dès leur arrivée; cette réflexion a quelques décennies de retard
    en revanche, ils sont une bénédiction pour l'état italien qui peut ainsi donner l'impression qu'il existe, ce qui n'est évident pour personne
    j'ai entendu à Bruxelles, lors d'un vote de décisions en principe applicables par tous, et aprés que la délégation allemande ait refusé de prendre part au vote sous prétexte que l'Allemagne est un état fédéral et que le sujet était de la compétence des Länder, les Italiens expliquer que l'état italien serait de toute façon incapable de l'appliquer

  • Vous feriez bien de vous renseigner avant de parler si rapidement. Concernant les maffias, personne ne le conteste plus, quand au grand patronat, l'immigration illégale permet de contourner les lois sociales et l'action des syndicats et d'avoir une manoeuvre permanente à disposition, qui de plus entre en concurrence directe avec la main d'oeuvre nationale réticente à certaines conditions de travail indignes. La maffia fait exactement le même raisonnement, exploitation de personnes malléables pour un profit rapide.
    L'action de l'Etat italien reste assez faible dans les régions ou les maffias historiques se sont développées.
    https://www.nouvelobs.com/monde/20170516.OBS9475/italie-la-mafia-se-fait-des-millions-sur-le-dos-des-migrants.html
    https://lesobservateurs.ch/2018/07/21/limmigration-clandestine-profite-aux-mafias-italiennes-et-etrangeres/
    https://www.rfi.fr/fr/europe/20200610-litalie-r%C3%A9gularise-ouvriers-agricoles-clandestins
    https://www.afrik.com/l-italie-evut-soutenir-la-tunisie-contre-le-developpement-de-reseaux-de-transport-de-migrants-associes-a-la-mafia

  • c'est vous qui feriez bien de réfléchir avant de dire des bêtises
    la Mafia se spécialise dans un certain nombre de méfaits et tient à rester purement sicilienne, quant au grand capital, il a beaucoup profité, et pas seulement en italie, de la main d'oeuvre clandestine quand cela était possible
    vous ne semblez pas savoir que nous traversons actuellement une grave crise sanitaire qui rend cette main d'oeuvre clandestine plus dfifficile à trouver du fait de la surveillance plus sérieuse des frontières, même en Italie
    vos références me semblent d'ailleurs dater d'avant cette crise et vous devriez mettre vos connaissances à jour
    vous devriez également vérifier votre vocabulaire : j'ai l'impression que vous utilisez le mot maffia pour désigner n'importe quoi

  • Vous dites n'importe quoi.
    Les articles, il en existe beaucoup sur le sujet, sont tous sur la même ligne, l'usage du trafic humain et de l'exploitation des immigrés illégaux par les mafias.
    Par mafia, j'entends exclusivement l'italienne quelle que soit son appellation qui a plusieurs générations de membres. Raufer citait un repenti qui disait "je suis un affranchi de la septième génération", c'est ça que j'appelle mafia. Les journalistes utilisent cet terme parfois abusivement, mais les services de police italiens savent précisément de quoi ils parlent.
    Il existe des alliances avec des groupes criminels étrangers voire une action dans des territoires étrangers.
    Les mafias gèrent toutes les formes de profits possibles, sur leur territoire, mais aussi savent s'associer voire agir à l'extérieur. Et l'exploitation des immigrés illégaux en fait partie, il me semble qu'il n'y a que vous à le contester.
    Les déchets ménagers, industriels, les chantiers de construction, mais aussi les camps d'accueil d'immigrants illégaux, subissent un contrôle mafieux. En Sicile, en Campanie ou ailleurs, cela ne cesse jamais.
    20 juillet 2020 comme article, ce n'est pas précisément "daté", non?
    Je comprends que vous détestiez avoir tort, alors évitez les affirmations péremptoires quand vous ne savez pas. La réalité mafieuse n'a pas changé en Italie, malgré la guerre hier, malgré les services policiers et malgré la crise du covid.
    https://www.youtube.com/watch?v=9yuKrPvknBs
    https://www.courrierinternational.com/article/italie-comment-la-ndrangheta-est-devenue-la-mafia-la-plus-puissante-du-monde
    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/07/09/en-italie-les-mafias-gagnent-a-l-usure_6045662_3210.html
    https://www.iris-france.org/note-de-lecture/mafia-export-comment-les-mafias-italiennes-ont-colonise-le-monde/
    https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/en-italie-linsolente-sante-de-la-mafia-pendant-lepidemie-1193465

  • je constate donc, ce dont je me doutais déjà, que vous ne savez pas trés bien de quoi vous parlez, ou plus exactement, semble-t-il, que vous vous fiez aveuglément à des journalistes qui disent n'importe quoi; je constate aussi que vous faites des progrés en orthographe
    vous vous obstinez à utiliser le terme mafia, comme n'importe quel journaliste, pour désigner toute organisation criminelle quelle qu'elle soit : la note que vous êtes sensé commenter porte sur la Sicile; celle-ci est la légitime propriétaire du terme qui désigne une société secrète criminelle sicilienne dont je vois mal qu'elle serait complice d'une immigration illégale en Sicile; avez-vous des éléments précis sur ce sujet particulier ?
    les criminologues italiens distinguent trois autres organisations du même type ; la N'dranghetta en Calabre, la Camorra à Naples et la Santa Corona Unita dans les Pouilles; ces organisations ne se permettraient surement pas d'usurper le nom de l'authentique Mafia sicilienne; chacune a son domaine, tant géographique que criminel; la Mafia sicilienne a produit une autre organisation du même type aux Etats-Unis; ces différentes organisations peuvent avoir des contacts entre elles ou avec des organisations analogues et passer des accords pour ne pas se marcher sur les pieds
    les journalistes ont pris l'habitude d'appeler mafias toutes les organisations criminelles du monde entier, ce qui permet sans doute de mal les identifier, pour leur plus grand profit
    je constate par ailleurs qu'avec beaucoup de mauvaise foi vous oubliez tout d'un coup que les premiers articles que vous aviez cités étaient bien antérieurs à 2020

  • je constate donc, ce dont je me doutais déjà, que vous ne savez pas trés bien de quoi vous parlez, ou plus exactement, semble-t-il, que vous vous fiez aveuglément à des journalistes qui disent n'importe quoi; je constate aussi que vous faites des progrés en orthographe
    vous vous obstinez à utiliser le terme mafia, comme n'importe quel journaliste, pour désigner toute organisation criminelle quelle qu'elle soit : la note que vous êtes sensé commenter porte sur la Sicile; celle-ci est la légitime propriétaire du terme qui désigne une société secrète criminelle sicilienne dont je vois mal qu'elle serait complice d'une immigration illégale en Sicile; avez-vous des éléments précis sur ce sujet particulier ?
    les criminologues italiens distinguent trois autres organisations du même type ; la N'dranghetta en Calabre, la Camorra à Naples et la Santa Corona Unita dans les Pouilles; ces organisations ne se permettraient surement pas d'usurper le nom de l'authentique Mafia sicilienne; chacune a son domaine, tant géographique que criminel; la Mafia sicilienne a produit une autre organisation du même type aux Etats-Unis; ces différentes organisations peuvent avoir des contacts entre elles ou avec des organisations analogues et passer des accords pour ne pas se marcher sur les pieds
    les journalistes ont pris l'habitude d'appeler mafias toutes les organisations criminelles du monde entier, ce qui permet sans doute de mal les identifier, pour leur plus grand profit
    je constate par ailleurs qu'avec beaucoup de mauvaise foi vous oubliez tout d'un coup que les premiers articles que vous aviez cités étaient bien antérieurs à 2020

  • Vous m'attribuez le contraire de ce que j'ai dit.
    Vous savez probablement mieux que les journalistes et la police italienne, sauf que vos affirmations ne correspondent pas à la réalité. Je n'ai jamais dit que chaque mafia, et je ne mets sous cette appellation que les différentes mafias italiennes, n'opérait pas sur son territoire, mais il leur arrive aussi de s'associer avec des groupes criminels pour leurs intérêts, y compris à l'étranger.
    La mafia sicilienne aux USA c'était quoi?
    Et la N'drangheta en France c'est quoi?
    " Depuis 2007, la ‘Ndrangheta est officiellement la plus puissante des quatre mafias italiennes : 7 500 hommes et 53 milliards d’euros de chiffre d’affaires, selon plusieurs sources. De plus, c’est une force transnationale. La moitié de ses hommes sont actifs hors de la Calabre."
    Maintenant, chacun peut constater ce que je dis.
    https://www.lepoint.fr/europe/la-ndrangheta-la-mafia-calabraise-qui-continue-de-menacer-l-europe-02-12-2019-2350914_2626.php
    https://www.atlantico.fr/decryptage/3090085/la-mafia-calabraise-ce-si-discret-cancer-qui-ronge-la-france-jean-michel-verne
    https://cf2r.org/actualite/les-mafias-italiennes-en-2019/

  • Vous m'attribuez le contraire de ce que j'ai dit.
    Vous savez probablement mieux que les journalistes et la police italienne, sauf que vos affirmations ne correspondent pas à la réalité. Je n'ai jamais dit que chaque mafia, et je ne mets sous cette appellation que les différentes mafias italiennes, n'opérait pas sur son territoire, mais il leur arrive aussi de s'associer avec des groupes criminels pour leurs intérêts, y compris à l'étranger.
    La mafia sicilienne aux USA c'était quoi?
    Et la N'drangheta en France c'est quoi?
    " Depuis 2007, la ‘Ndrangheta est officiellement la plus puissante des quatre mafias italiennes : 7 500 hommes et 53 milliards d’euros de chiffre d’affaires, selon plusieurs sources. De plus, c’est une force transnationale. La moitié de ses hommes sont actifs hors de la Calabre."
    Maintenant, chacun peut constater ce que je dis.
    https://www.lepoint.fr/europe/la-ndrangheta-la-mafia-calabraise-qui-continue-de-menacer-l-europe-02-12-2019-2350914_2626.php
    https://www.atlantico.fr/decryptage/3090085/la-mafia-calabraise-ce-si-discret-cancer-qui-ronge-la-france-jean-michel-verne
    https://cf2r.org/actualite/les-mafias-italiennes-en-2019/

  • pourrais-je savoir ce que vous m'attribuez en prétendant que vous avez dit le contraire ?

  • J'ai précisé que je parlais des mafias historiques italiennes et vous écrivez quand même en réponse "vous vous obstinez à utiliser le terme mafia, comme n'importe quel journaliste, pour désigner toute organisation criminelle quelle qu'elle soit"
    Quelle mauvaise foi pour un cheminement qui dure depuis des décennies? En quoi l'âge de certains articles rend nul le propos?
    Vous ne voulez pas reconnaître pouvoir avoir tort, vaniteux ou orgueilleux.
    Théofrède, vous êtes une caricature de malhonnêteté intellectuelle qui fait semblant de ne pas comprendre, ou élude, ce qu'on dit pour vous faire dire autre chose.
    Gardez votre suffisance et laissez les gens échanger honnêtement entre eux. Vous n'êtes pas intéressant par votre attitude constante.
    Bonne continuation.

  • et bien justement, il n'y a qu'une Mafia historique, c'est la sicilienne, et vos insultes n'y changeront rien

    votre hargne vient-elle de ce que j'ai détourné votre intention de développer le vieil air cégétiste des crimes du grand capital, pour lequel vous semblez effectivement mieux outillé ?

  • La Sicile est une merveille qui doit beaucoup aux Grecs, aux Romains, aux Byzantins, aux Normands, et aussi aux Arabes (Ah, Monreale...). Le coronavirus doit beaucoup aux financiers de la City, à Bill Gates, à l'OMS, à Soros peut-être, aux innommables sûrement, mais les supposées victimes de ce pseudo-virus ont-elles la moindre responsabilité dans sa prétendue diffusion ?
    En revanche, Axelle Dorier, Philippe Monguillot et Mélanie Lemée ont été assassinés par des virus bien réels, de ceux qu'on devrait pendre haut et court à l'entrée des quartiers, et renvoyer leurs congénères dans la brousse à grands coups de pompe dans le cul.

  • Cette fracture Nord-Sud date de la réunification seulement.
    La Sicile a toujours été un foyer de haute culture. Avec des zones très rurales et très arriérées évidemment mais pas autrement que dans notre pays.
    Quant à Naples c'était la capitale internationale des mathématiques au 18e siècle .
    C'est le Risorgimento justement qui a provoqué un déséquilibre qui n'a pas été favorable au sud ..
    Comparaison certainement hardie mais comme le sionisme et l'introduction de l'État d'Israël qui ont déséquilibré le Proche-Orient. Avec face à l'enclave de type occidentale que représente l'État d'Israël une dégringolade culturelle et social à peu près complète

  • de quelle réunification s'agit-il ?

Écrire un commentaire

Optionnel