Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gag

La police de San Francisco a décidé de ne plus divulguer les photos des personnes arrêtées.

Pour lutter contre les stéréotypes raciaux.

(Ce n’est pas une blague.)

Commentaires

  • Et quand la police émet des affiches "Wanted", c'est aussi sans photo? Et les portraits robots aussi?

  • De ne plus afficher les photos est en soi l'affirmation certaine qu'ils sont noirs ou immigrés, les gens traduiront comme lorsqu'on ne donne ni prénom ni nom d'un délinquant.

  • Je me souviens qu'il y a quatre ans, quand un brave curé lyonnais de droite a été accusé par un fonctionnaire du ministère de l'intérieur de s'être autrefois masturbé dans un de ses vêtements, je l'ai appris le matin même en ouvrant la page internet d'Orange. Il y avait son nom, son prénom, sa photo et le nom de sa paroisse. Une dizaine de sites relayaient ces informations alors qu'on n'avait pas l'ombre d'une preuve. Le pauvre homme était harcelé par les "journalistes devant son presbytère et presque aussitôt suspendu par Mgr Barbarin.
    Si seulement notre glorieuse presse d'information voulait se donner le dixième de cette peine pour le trafic de drogue, les tournantes, les retraitées agressées, les voitures incendiées ou les pompiers caillassés par des voyous basanés, la France serait sur la bonne voie...

  • "Une dizaine de sites relayaient ces informations alors qu'on n'avait pas l'ombre d'une preuve."
    Les faits, pour autant qu'on puisse les considérer comme délictueux, étaient d'ailleurs prescrits depuis une bonne décennie.

  • Quelques fonctionnaires du ministère de l'intérieur sont spécialistes des dénonciations abusives contre des membres du clergé. Jamais contre d'autres fonctionnaires, par exemple, de l'éducation nationale. Ils font leurs classes dans les loges, c'est mieux que l'ENA.

  • Oui, et celui-ci, avant d'aller jurer devant des clowns du grand orient qu'il était prêt à se faire trancher la gorge et éventrer par le milieu plutôt que de révéler le moindre secret des frères trois points, avait dû recevoir le baptême, la communion, la confirmation et faire quelques camps supervisés par la victime de ses allégations.
    Je plains ses parents et encore plus ceux qui offrent à leurs enfants des études hors de prix dans une grande école de journalisme pour les voir transformés, une fois diplômés, en petits péteux pétochards, colporteurs de ragots, grands reporters de on-dit, au service de l'oligarchie pourrie qui s'est payé la télé et les journaux subventionnés pour une bouchée de pain.
    Tintin, réveille-toi, ils sont devenus fous.

  • Les bolcheviques et les nazis disaient à leurs troupes qu'il ne fallait jamais accuser ouvertement quelqu'un pour ses opinions ou religion mais lancer contre lui des accusations de moeurs dépravées ou de pédophilie dont personne ne sort jamais indemne. Et les membres du clergé catholique qui faisait de l'ombre à ces idéologies faisaient partie des victimes de ces accusations diffamatrices.
    Il existe, malheureusement, des détraqués parmi les prêtres et seule comme institution l'Eglise l'a enfin admis et commence à prendre des mesures. Par contre, effectivement, aucune autre institution ne fait un pareil travail et l'éducation nationale enseigne sous couvert d'éducation les "bienfaits" de la masturbation aux enfants, mais aussi de l'homosexualité, favorise leur intérêt pour la pornographie et la débauche par toute une littérature malsaine et une idéologie libertaire.

  • Dans le même genre:
    Voici quelques années, je m'étais hasardé à répondre à ma nièce, qui m'interrogeait sur des sujets qui fâchent. Je précise qu'elle était alors étudiante en droit, en 1e année, à l'Université "catholique" de Louvain.

    Lorsque je lui ai dit que les chiffres de la population carcérale indiquaient tout de même une certaine représentation d'une communauté en particulier, hors de proportion par rapport à son poids réel dans la population, elle est entrée dans une furie, incapable d'argumenter, ce que j'ai trouvé assez cocasse en raison du parcours dans lequel elle venait alors de s'inscrire.

    Le comble a été atteint lorsque nous avons abordé les fondements de la religion de paix et d'amour. Je lui avais tout de même parlé de Majid Oukacha, très actif sur YouTube, lui- même ancien musulman, remarquablement intelligent et d'autant plus critique sur ces fondements... contribuant ainsi à l'apostasie de musulmans... c'en était trop.

    C'est ainsi que j'ai été invité à prendre la porte, pour ne jamais plus la franchir dans l'autre sens. Il faut dire aussi que pour sa mère, ma sœur, toutes les religions se valent.

  • Mon cher, croyez-moi, vous l'avez échappé belle. Si vous aviez parlé d'une autre communauté que quelqu'un a nommé celle des innommables, votre nièce vous eût cassé la tête avec un cendrier, découpé en morceaux, et envoyé pour les faire cuire à Maxwell, Podesta, Clinton et sa bande...

Écrire un commentaire

Optionnel