Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Drian blablate sur le Liban

« Il est essentiel pour l’avenir du Liban que soit rapidement formé un gouvernement qui soit en mesure de conduire les réformes dont le pays a besoin », déclare notre ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Ou bien il ne sait pas de quoi il parle, ce qui serait quand même relativement étonnant, ou bien il blablate pour faire croire que la France a une position sur la question et a l’autorité pour faire la leçon aux Libanais.

En effet, il faut en moyenne huit à dix mois pour former un gouvernement au Liban. Ce n’est pas par mauvaise volonté, ou pour embêter Le Drian, c’est qu’il faut trouver des ministres qui répondent à tous les critères obligés et qu’ils soient compatibles entre eux : une moitié de chrétiens, une moitié de musulmans, mais ensuite une représentation de chaque communauté chrétienne et de chaque communauté musulmane selon les résultats des élections, en tenant compte des forces politiques qui traversent éventuellement les communautés, et des alliances à géométrie variable…

Il est donc tout à fait impossible de constituer « rapidement » un gouvernement. A moins que le mot ait le même sens que si l’on disait que les Libanais ont découvert « rapidement » que leur classe politique était corrompue…

Commentaires

  • Le prochain gouvernement doit être formé par des hommes et des femmes apolitiques, choisis uniquement pour leurs compétences, qui ne devraient s'occuper que de l'économie sans quoi il n'y aura pas de salut.

    Par-dessus tout les politiciens véreux, autant dire tous, doivent être exclus car ces gens-là, n'ont jamais pensé qu'à se remplir les poches. Les soi-disant chrétiens ne sont pas moins pourris que les ministres musulmans.

    Quand les politiciens chrétiens avaient encore une véritable influence sur la marche des affaires politiques et économiques, ils n'avaient pas fait grand-chose pour leurs propres coreligionnaires, ce qui a conduit ces derniers à émigrer en masse pour trouver du travail et vivre décemment, privant ainsi le pays de leur présence au point de devenir si minoritaires qu'ils sont obligés maintenant de s'allier soit aux sunnites soit aux chiites pour exister.

    Les Chrétiens occidentaux ont trop tendance à idéaliser les Chrétiens du Levant, mais ils ne valent pas mieux que ceux d'Occident, je dirais même que sous certains aspects, ils sont pires ! La malhonnêteté dans les affaires chez les particuliers, pour ne parler que de cela, est généralisée même chez les prétendus chrétiens, au point qu'un "conseil" est souvent donné " de compter ses doigts après avoir serré la main de telle ou telle personne réputée malhonnête " pour être sûr de n'avoir pas été volé...et ce sont des " chrétiens " !!!

    Que Dieu ait pitié de ce pays.

Écrire un commentaire

Optionnel