Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La messe de Robert Ménard

Robert Ménard a voulu que la Féria de Béziers commence par une messe, parce que « Béziers ce n’est pas Ibiza », que la féria ce n’est pas qu’une beuverie, et que la fête doit retrouver un sens « plus familial, plus traditionnel ». Hurlements des laïcards, et surtout du Parti de Gauche, contre ce maire qui viole ouvertement la laïcité…

Rue 89 (dont je n’avais pas remarqué que c’est devenu une simple succursale du Nouvel Observateur) a envoyé une équipe à Béziers, pour faire un grand reportage, afin évidemment de montrer à quel point la population est hostile à cette initiative de l’ancien héros de la liberté de la presse dans le monde devenu un immonde collaborateur de l’extrême droite.

Or les journalistes d’extrême gauche ont été contraints de constater que l’initiative était accueillie avec enthousiasme, et qu’elle ne dérange même pas « Abdel qui revient du Maroc ».

Rue 89 n’a pu que recueillir des approbations, éventuellement enthousiastes, et des propos de bon sens, comme : « Personne n’est obligé d’y aller. »

En effet. Personne n’était obligé d’y aller. Mais il y avait 5.000 personnes à cette messe. Qui ont acclamé Robert Ménard.

Je dois dire que lorsqu’une publication de la gauche laïcarde publie un grand reportage où elle en prend plein la gueule (en ayant l’honnêteté de le publier), ça fait plaisir (surtout qu’on devine entre les lignes ce qui n’a pas été publié). Et c’est vraiment à lire.

Lien permanent 6 commentaires

Commentaires

  • L'allusion à Ibiza est claire: envahie par les hippies et autres drogués, Ibiza est la championne de la criminalité en Espagne, en particulier du trafic de drogue. Robert Ménard ne veut pas que sa ville devienne un lupanar international. Le Languedoc-Roussillon garde encore quelques traditions, malgré un anti-cléricalisme virulent (il n'y a qu'à voir la pub pour les Cathares, pas seulement touristique, mais aussi idéologique). Mais comme toujours ce sont les "élites" dites de "gauche" au portefeuille bien garni, le peuple est moins bête et il a plus de coeur. Les messes et bénédictions de chevaux sont courantes avant les festivités taurines dans l'Aude. Et en Espagne, les férias commencent par une messe. Etonnant, on n'a pas entendu les défenseurs des animaux, qui sont en même temps partisans de l'avortement des bébés.

  • Je survole tous les jour " Rue 89 " , par devoir ... Cet article , en effet à lire entre les lignes , m ' a fait bondir ! Même eux reconnaissent benoitement que la population est finalement ravie de cette messe gratuite et non-obligatoire Les commentaires sont un peu plus acides , mais je n ' ai pas tout lu ! Bref le NouvelObs est obligé de se faire une raison ... C ' est délicieux ! : )

  • Robert Ménard se débrouille admirablement bien. Il est très efficace, prend de bonnes initiatives, contre les attaques de façon très heureuse. Il devrait jouer un rôle à une plus grande échelle. Il ferait un bon président de région par exemple. Mais pour cela, le FN devrait jouer l'ouverture que Ménard pratique lui-même avec sa majorité FN-MPF-DLR. A moins qu'il ne se rallie complétement au FN, mais ce parti doit avoir ses propres candidats à la candidature. En tout cas, ce qu'il fait à l'échelle déjà ville est déjà bien. Si seulement il y en avait plus comme lui.

  • Exact, il en faudrait plus comme lui.

    Écrit par : Jean Theis

  • Franchement, quelle histoire pour une messe ! Ces gens de gauche sont vraiment cathophobes au plus haut point.

  • un politicien populiste détourne le sens de la messe pour redorer son blason et rendre" un sens familial et traditionnel"à ce genre de manifestation populacière y en a même un qui dit que les défenseurs des animaux sont en même temps partisans de l'avortement(sic) c'est y pas beau ça?

Écrire un commentaire

Optionnel