Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En pensant au Dr Doublier-Villette

villette-dc.jpg

C’est la première fête des saints Innocents qui se passe sans une initiative de Christian-Michel Doublier-Villette, l’homme qui avait ramené d’Egypte des reliques des saints Innocents (qu’il porte ici sur la photo) pour les sanctuaires pro-vie. Il est mort brutalement le 16 mars dernier, abandonnant sa famille et ses amis pour le monde de l’innocence glorieuse. Ce matin ma messe était pour lui, et pour sa femme.

 

Lien permanent 4 commentaires

Commentaires

  • Bonsoir, Vous êtes donc prêtre? On n'arrête pas le progrès. Je me disais aussi, comment se fait-il que l'on ne trouve plus un prêtre pour célébrer la messe? Évidemment, j’aurais dû y penser, ils ont une double vie. Maranatha! Merci! Sans rancune. JFL

  • Cette commémoration est la bienvenue chaque année pour rappeler contre quoi Jésus-Christ s'est battu en faisant "campagne", dans notre jargon actuel, par des réunions publiques... Donc, pacifiquement ! Mais comme le dit Victor HUGO : "ce qui frappe d'abord le sauvage, c'est la force, pas la raison". HERODE, le sauvage, voulait la mort du Roi des Juifs, il finit par l'obtenir sur la Croix, 33 ans après avoir commis le crime inexpiable contre l'Humanité de ce massacre de tous les nouveaux-nés dans des conditions et avec des méthodes reprisent plus tard par ses successeurs : les suppôts de Satan islamiques, en Algérie et ailleurs. HERODE était un salaud ! Il n'oublia qu'une chose : il s'attaqua à Dieu et dévoya ses principaux lieutenants du Sanhédrin et tant d'autres "idiots utiles"... qu'il envoya en Enfer le rejoindre. Eux, et tous leurs successeurs. Merci d'avoir fait dire une Messe pour celui qui réussit à ramener une relique aussi "parlante" contre la cruauté de l'humanité trop de fois démontrée contre les vrais INNOCENTS.

  • Bonjour, Il n'est pas écrit qu'on avait fait dire une messe, mais: "Ce matin ma messe était pour lui, et pour sa femme." Merci! JFL

Écrire un commentaire

Optionnel