07 juillet 2010

Impunité officielle pour la racaille

AFP : "Le préfet de Seine-Saint-Denis a demandé aux policiers du département de ne pas poursuivre les conducteurs de deux roues, du genre des mini-motos ou des quads, mais plutôt de les identifier pour les interpeller ultérieurement, a-t-on appris mercredi auprès de la préfecture. L'objectif est d'éviter les accidents lors de ces courses-poursuites."

Comment fait-on pour identifier des véhicules sans immatriculation ? Comment fait-on pour identifier une capuche ? Comment fait-on pour interpeller celui qui était sous la capuche et qui affirmera qu’il n’y était pas ? C’est une pure et simple démission.

17:36 Publié dans Banlieues | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Oui. Et pendant ce temps là, la vraie racaille parit
sur les champs de course avec Mme Woerth... ; )
Une équipe hippique étant une PME; c'est défiscalisé. faut être logique. Or qui a bataillé pour que le PMU en croque de plus en plus ? Woerth. J'adore ce pays. A coté Dallas, c'est chantemerle.

Écrit par : joruri | 07 juillet 2010

Répondre à ce commentaire

En tous cas voilà un préfet qui fera une belle carrière: pas d'histoires = promotions.

Écrit par : riri | 08 juillet 2010

Répondre à ce commentaire

Oui c'est comme changer la couleur des véhicules de la gendarmerie, je ne suis pas gendarme mais il doit bien y avoir une raison hautement rentable (au détriment des honnêtes automobilistes)

Écrit par : Castelrey | 08 juillet 2010

Répondre à ce commentaire

Dès lors que faire ? Mobiliser sans délai les moyens de l’Etat sur leur missions régaliennes pour montrer que la Police, la Justice, l’Education nationale, le Logement peuvent s’engager prioritairement dans les banlieues. Démontrer qu’on peut, sur ces chantiers d’intérêt national, renouer les fils de politiques publiques clairement ciblées. Les associations, les professionnels les plus concernés et les élus n’attendent que cela pour continuer à s’y impliquer.

Écrit par : epi | 10 juillet 2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.