Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Social

  • La nomenklatura existe donc toujours

    On a appris que la CGT avait fait des travaux d’un coût de 105.000 € dans l’appartement de fonction de son nouveau secrétaire général, Thierry Lepaon, à Vincennes (oui, donnant sur le bois, bien sûr), appartement qui venait d’être entièrement rénové.

    On a appris ensuite qu’il avait fait rénover le bureau du secrétaire général à Montreuil, pour un coût de 62.000 €.

    On apprend maintenant qu’il a touché une indemnité de départ, en quittant ses fonctions de secrétaire général de la fédération régionale CGT de Basse-Normandie pour devenir secrétaire général de la CGT au plan national. Normal, dit-il, puisque ce n’est pas le même employeur. Sic. Mais il refuse de dire quel est le montant de cette indemnité, dans le contexte d’une fin de contrait à l’amiable dont le principe même est condamné… par la CGT…

    Lien permanent Catégories : Social 2 commentaires

  • La Suisse dit non à la Sécu

    Les Suisses ont de nouveau rejeté hier la création d’une caisse unique et publique d’assurance maladie, une marotte de la gauche suisse qui rêve depuis toujours du trou de notre sécu soviétoïde.

    Le score est sans appel : 61,9% des votants ont refusé la sécu à la française. Le score approche même les 80% dans certains cantons alémaniques, tandis que, comme d’habitude quand il faut imiter nos plus mauvais côtés, la Suisse romande votait pour – à l’exception toutefois de Fribourg et, de justesse, du Valais.

    (Il y a aujourd’hui en Suisse une soixantaine de caisses d’assurance maladie privées – évidemment bénéficiaires -, qui se disputent les adhérents obligés de souscrire une assurance de base.)

    Lien permanent Catégories : Social 4 commentaires

  • La TVA équine : typique de la politique européenne

    Toute la France hippique est révoltée, à juste titre, contre la hausse de la TVA de 7 à 20%, qui risque d’entraîner la fermeture de très nombreux centres équestres, alors que cette activité s’était « démocratisée », comme on dit, pour le plus grand plaisir de très nombreux enfants.

    Le gouvernement répond qu’il n’y peut rien : il s’agit d’une directive européenne, et la France a été condamnée par la Cour de Justice de l’Union européenne en mars 2012 pour ne pas l’avoir appliquée.

    En effet.

    Le jugement du 8 mars 2012 stipule qu’en l’espèce « la République française a manqué aux obligations qui lui incombent en vertu des articles 96 à 99 de la directive 2006/112/CE du Conseil, du 28 novembre 2006, relative au système commun de taxe sur la valeur ajoutée, lus en combinaison avec l'annexe III de celle-ci ».

    Cette directive a été élaborée par la Commission européenne en 2004. Elle a été adoptée par le Parlement européen le 10 mai 2005, par un vote à main levée, par des députés qui évidemment n’avaient pas lu ses 414 articles, ni à plus forte raison ses 12 annexes, et s’en remettaient à leur commission des Finances qui trois semaines avant l’avait adopté les yeux fermés… Et puis la directive fut adoptée par le Conseil européen, c’est-à-dire les ministres des Finances, le 28 novembre 2006.

    On peut supposer que certains fonctionnaires des Finances ont vu que la TVA sur les sports hippiques allait monter de 7 à 20%. Mais ils n’ont rien dit, parce que leur métier est de faire rentrer de l’argent, pas de limiter les rentrées…

    Mais on peut gager que ni le président de la République Jacques Chirac, ni le Premier ministre Dominique de Villepin, ni le ministre des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy, ni son adjointe hyper-européiste aux Affaires européennes Catherine Colonna, ni même le ministre des Finances Thierry Breton, qui a signé la directive, n’ont été au courant de cette augmentation. Quelle surprise, quand la France a été mise en demeure, puis renvoyée devant la Cour de Justice, puis condamnée… Mais on était alors six ans plus tard, sous un autre gouvernement… Et c’est les socialistes qui prennent, alors que sur ce coup-là ils n’y sont pour rien…

    Lien permanent Catégories : Europe, Gouvernement, Social 5 commentaires

  • Tout est dit en trois titres

    Le mouvement dit des Bonnets rouges est bien un mouvement populaire, comme le montre l’hostilité affichée des médias de la pensée unique :

    Libération :

    Faut-il porter un bonnet rouge pour échapper à la justice ?

    (C’est ce journal qui milite toujours, depuis sa création, pour l’impunité des manifestants. A condition qu’ils aient une estampille gaucharde.)

    L’Express :

    "Bonnets rouges": les Français sévères face à la poursuite du mouvement

    20 minutes :

    «Bonnets rouges»: Les Français leur demandent de cesser leur mouvement

    (C’est un simple sondage selon lequel 57% des personnes interrogées souhaitent que le mouvement se termine, contre 40% qui le soutiennent. Les 57% sont devenus « les Français »…)

    Lien permanent Catégories : Politique française, Social 12 commentaires

  • Medef : c’était bien la peine…

    Ils étaient trois à se disputer (âprement) la succession de Laurence Parisot à la tête du Medef : Geoffroy Roux de Bézieux, Pierre Gattaz et Patrick Bernasconi. Il y a dix jours, le conseil exécutif s’était prononcé à une voix de majorité en faveur de Roux de Bézieux.

    Et aujourd’hui, Roux de Bézieux et Bernasconi annoncent qu’ils se retirent en faveur de Gattaz…

    Donc le prochain président du Medef sera Pierre Gattaz, seul candidat.

    Les deux autres seront vice-présidents…

    Ainsi tout rentre dans l’ordre : Pierre Gattaz, fils de l’ancien président Yvon Gattaz, est le représentant de la (quand même encore) (toute) puissante UIMM.

    Lien permanent Catégories : Social 0 commentaire

  • Eurozone : eurogalère

    Ce n’est pas seulement en France, c’est dans toute l’eurozone que le chômage ne cesse de battre des records : 12,2% en avril. Et si l’Union européenne c’est l’avenir, je ne sais pas comment on va pouvoir l’expliquer aux jeunes qui ne trouvent pas de travail, qui sont plus de 40% en Italie, 42,5% au Portugal, et… 56,4% en Espagne.

    Lien permanent Catégories : Europe, Social 2 commentaires

  • Triple record absolu

    Il y a désormais plus de 3,2 millions de demandeurs d’emploi officiels de catégorie A.

    Il y a près de 5 millions de demandeurs d’emploi toutes catégories.

    Dont 2 millions de chômeurs longue durée.

    Lien permanent Catégories : Gouvernement, Hollande (François), Social 1 commentaire

  • L’euro, c’est le plein emploi

    Selon les dernières statistiques européennes, le taux de chômage a battu un nouveau record historique dans la zone euro en janvier, à 11,9%, contre 11,8% en décembre.

    Lien permanent Catégories : Europe, Social 2 commentaires

  • L’atomisation de la société

    Selon une enquête de l’INSEE, il y avait en 2009 27,5 millions de ménages, soit 3,2 millions de plus qu'en 1999.

    Parce qu’il y avait 1,7 million de plus de ménages d’une seule personne, et 1,5 million de plus de ménages de deux personnes.

    Ainsi, en 2009, un tiers des ménages était composé d'une seule personne, un tiers de deux personnes, et le dernier tiers de trois personnes ou plus.

    Parallèlement, la part des grands ménages (cinq personnes ou plus) ne cesse de se réduire.

    Lien permanent Catégories : Culture de mort, Social 3 commentaires

  • L’Eglise masochiste

    La dernière attaque en date contre les jours fériés catholiques vient de l’association des directeurs de ressources humaines : elle propose de permettre aux salariés de remplacer trois jours fériés chrétiens par d’autres, à leur guise. Il s’agit de l’Ascension, du lundi de Pentecôte et de l’Assomption.

    Le ministre socialiste Michel Sapin, membre du Grande Orient de France, a recommandé la « prudence »...

    Mais Mgr Podvin, porte-parole de la conférence des évêques de France, donc au nom de tous les évêques de France, a manifesté son accord :

    « La République est laïque. C'est elle qui, en fonction du droit du travail, a posé les jours fériés. La signification religieuse, nous y sommes attachés, mais le respect de la diversité, c'est certainement une des sources de paix de la société. »

    Sic.

    Il est vrai que c’est l’Eglise qui par son entreprise de destruction intitulée « réforme » liturgique a supprimé le lundi de Pentecôte (qui est donc une survivance anachronique dans le calendrier de la République). Et l’Eglise de France a oublié, en tout cas dans la pratique (le site de la CEF n’en dit pas un mot), que Marie est la patronne principale de la France au titre de son Assomption. De ce fait il n’y a guère de raison que cette fête soit fériée. Reste donc à supprimer l’Ascension, à laquelle une bonne partie du clergé ne croit plus…

    Et cela laissera enfin des jours disponibles pour la célébration de fêtes de la « diversité » chère aux évêques, c’est-à-dire de l’islam.

    Lien permanent Catégories : Eglise, Politique française, Social 1 commentaire

  • Toujours plus

    Le taux de chômage dans la zone euro a atteint un nouveau record en mars, à 10,9%.

    L’euro, c’est la prospérité.

    Lien permanent Catégories : Europe, Social 0 commentaire

  • L’UE, c’est (notamment) l’emploi des jeunes

    Le Guardian souligne que selon la Commission européenne le chômage des jeunes (15-24 ans) dans l’UE a augmenté de 50% depuis 2008. Ils sont aujourd’hui 5,5 millions, soit 22,4% des jeunes, contre 15% début 2008.

    Ce taux global cache de fortes disparités. La moitié des jeunes est sans emploi en Espagne et en Grèce, ils sont autour de 30% dans six pays, et de 10% en Allemagne, Autriche et Pays-Bas.

    Lien permanent Catégories : Europe, Social 0 commentaire

  • L’OIT et le travail dominical

    L’OIT (Organisation internationale du Travail), saisie par FO, critique une nouvelle fois l’extension du travail dominical en France et demande au gouvernement de revoir la question. Voici les conclusions. (Pour le texte complet, voir le rapport, à partir de la page 728.)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Famille, Gouvernement, Social 0 commentaire

  • Le patron de la SNCF

    C’est toujours la CGT. Et personne n’ose s’opposer à ses décisions, même quand elle fait une campagne d’affichage aux frais du comité d’entreprise :

    «Personne n'a osé s'opposer à une campagne sur l'avenir du fret à un mois des élections, commente un responsable syndical. De plus, quand nous ne suivons pas le syndicat majoritaire sur certaines de ses décisions, il y a des sanctions.»

    Contactés par Le Figaro, ni la CGT ni la direction du CCE n'ont souhaité commenter la situation. Même silence à la direction de la SNCF, où l'on ne souhaite pas s'attirer les foudres du syndicat majoritaire.

    Addendum

    La SNCF a tout de même réagi. Elle porte plainte pour « dénigrement ». Contre le comité d’entreprise, puisque c’est lui qui paie la campagne qui « porte atteinte à l’image de l’entreprise ».

    Lien permanent Catégories : Social 0 commentaire

  • Istanbul pourrait devenir le premier port français

    Lu sur Novopress

    En raison des grèves à répétition des dockers de Marseille, les importateurs français se rabattent sur Barcelone ou Gènes. Mais dans ces ports la solidarité avec les dockers cégétistes perturberait fortement ces trafics pour l’Hexagone.

    « Voici donc ce que les importateurs français, dont je fais partie, sont en train d’organiser : déchargement des conteneurs français sur le port d’Istanbul en Turquie et acheminement jusqu’en France par la route. Ainsi, grâce aux tarifs très compétitifs des sociétés de transport turques, l’opération peut s’avérer sans surcoûts pour l’importateur en comparaison d’un import sur Marseille. La Turquie est donc en passe de devenir la porte d’entrée de nos conteneurs ! », déplore Frédéric H, qui pose cette question en forme de conclusion : « Istanbul : bientôt premier port français, grâce aux revendications de la CGT ? »

    Lien permanent Catégories : Social 0 commentaire

  • Merci la CGT

    Dans les années 80, le port de Marseille était le deuxième port d’Europe. En 2010, année de forte reprise du commerce maritime, il est passé à la cinquième place. A cause des grèves.

    Lien permanent Catégories : Social 2 commentaires

  • Le prophète de l’Elysée

    Il y a un an, Nicolas Sarkozy déclarait : « Le chômage baissera dans les mois à venir. » 

    Le chômage a atteint en décembre 2010 un niveau jamais atteint depuis mars 1999.

     

    4b071c00-2972-11e0-b8a6-afda05c43e04.jpg

     

    Lien permanent Catégories : Sarkozy, Social 3 commentaires

  • La FNSEA : ce ne sont plus des paysans, c’est officiel

    La longue dérive de la FNSEA est arrivée à son terme : ce n’était plus, depuis très longtemps, un syndicat de paysans, maintenant c’est officiel avec l’élection de son nouveau président.

    Xavier Beulin (qui était vice-président) a été élu avec 36 voix, contre 31 à Dominique Barrault (le secrétaire général).

    Dominique Barrault est un éleveur de l’Aveyron. Il avait organisé samedi une conférence de presse au milieu de ses vaches. Il plaidait pour un syndicalisme agricole qui "permette à l'agriculteur de garder sa liberté d'action" entre l'industrie agroalimentaire et la distribution.

    Xavier Beulin est présenté comme « céréalier », c’est-à-dire un industriel des céréales. Mais il cumule une douzaine de présidences et de vice-présidences dans le secteur « agricole ». Il est surtout le patron du groupe Sofiprotéol, qui est « l'acteur financier et industriel de la filière française des huiles et protéines végétales » (dont Lesieur est une des nombreuses filiales…).

    Lien permanent Catégories : Economie, Social 0 commentaire

  • Dans la série « les damnés de la terre »

    Richard Mallié, député UMP des Bouches du Rhône, lors d’un petit déjeuner du Cri du contribuable, évoquant la grève au port de Marseille :

    « Depuis des dizaines d'années, dès qu'il y a 3 gouttes de pluie, ils arrêtent de travailler. Au port de Dunkerque, on rigole. Les perturbateurs sont une quarantaine, des grutiers payés 4.000 euros brut par mois, qui travaillent 18 heures par semaine et qui bénéficient de 8 semaines de congés payés par an. Qu'est-ce qu'ils veulent de plus ? »

    (via e-deo)

    Lien permanent Catégories : Social 0 commentaire

  • Le comptage des manifestants

    France Soir a fait appel à une société espagnole, Lynce-ExactCrowd, spécialisée dans le comptage des manifestants, pour mesurer la manifestation parisienne de mardi dernier. Lynce-ExactCrowd photographie les manifestations et analyse les photographies par ordinateur (plus de 1.000 photos pour les deux cortèges).

    Résultat : « Nous avons mesuré un total de 73.027 personnes, avec une correction éventuelle à la hausse de 10%, soit un total de 80.330 personnes. »

    Les syndicats disaient 330.000, la police 89.000.

    Cela correspond à ce que j’ai lu quelque part récemment, que les chiffres de la police, contrairement à ce que l’on croit habituellement, sont légèrement surévalués.

    Lien permanent Catégories : Social 3 commentaires

  • Le test du tunnel et la grève à la SNCF

    Un train allemand à grande vitesse ICE3 est entré aujourd’hui pour la première fois dans le tunnel sous la Manche. C’était le mini test d’essai autorisé par Eurotunnel : le train a parcouru 1 km à 30 km/h avant de faire demi-tour…

    La Deutsche Bahn tente de décrocher l’autorisation de mettre en place une ligne régulière (les liaisons internationales sont théoriquement ouvertes à la concurrence depuis le 13 décembre 2009…), mais la SNCF freine des quatre fers. La Deutsche Bahn espère pouvoir exploiter la ligne à partir de fin 2013…

    L’AFP publie une longue dépêche intitulée : « La libéralisation du rail "voyageurs" dans l'UE reste encore théorique ».

    La coïncidence entre le « test » allemand dans le tunnel sous la Manche, qui souligne cette non-libéralisation, et la grève qui paralyse le réseau, devrait attirer l’attention.

    Si les chemins de fer étaient ouverts à la concurrence, on pourrait emprunter des trains allemands, italiens, ou autres, et laisser les agents de la SNCF faire leur grève dans leur coin.

    Une grève parfaitement scandaleuse, quand on sait que la réforme des retraites à la SNCF commencera à s’appliquer en 2016, pour aboutir en 2022 (sic) à ce que les cheminots partent à la retraite à 57 ans au lieu de 55 ans…

    Lien permanent Catégories : Social 0 commentaire

  • « Ensemble tout devient possible », qu'il disait

    Le nombre d'inscrits à Pôle emploi a encore augmenté en mai, selon des chiffres publiés jeudi.

    Fin mai, selon le ministère de l'Emploi, 2,699 millions de personnes étaient inscrites en catégorie A en métropole. Soit 0,8% de plus qu’en avril. C'est la plus forte hausse mensuelle depuis le début de l'année.

    Le chômage de longue durée progresse, tout comme l'ancienneté moyenne d'inscription sur les listes toute tranche d'âge confondue. Plus d'un demandeur d'emploi sur trois (1,4 million en métropole et plus 1,5 avec les DOM) pointe depuis un an ou plus, soit environ 30% de plus qu'en 2009.

    La moitié des demandeurs d'emploi n'est pas indemnisée par l'assurance chômage.

    Lien permanent Catégories : Social 0 commentaire

  • La crise du lait

    La «grève du lait», qui a débuté en France la semaine dernière (sans le soutien de la FNSEA...), a rassemblé hier à Bruxelles quelque 40.000 producteurs laitiers de huit pays européens. Ils demandent à la Commission européenne de prendre des mesures pour endiguer la chute des prix du lait.

    Les producteurs belges ont déversé trois millions de litres de lait (l'équivalent d'une journée de production en Wallonie) dans un champ pour protester contre des prix de vente trop bas, qui ne leur permettent plus de couvrir les prix de revient. "Nous souffrons beaucoup depuis plus d'un an maintenant, mais au cours des derniers mois, c'est devenu vraiment impossible", a commenté Xavier Delwarte, président de la Fédération belge de groupements d'éleveurs et d'agriculteurs. "Notre situation financière est désespérée".

    Des actions ont également eu lieu en Allemagne, où des éleveurs ont déversé 7.000 litres de lait devant les locaux du ministère de l'Agriculture, et aux Pays-Bas.

    "Encore trois ans comme ça, et 40% des producteurs français de lait seront condamnés à la faillite", a expliqué Pascal Massol de l'Association des producteurs de lait indépendants (APLI).

    Mardi, quelque 500 paysans en colère avaient déjà manifesté en bloquant le bon déroulement de l'inauguration du Space (salon des productions animales) à Rennes. Ils ont empêché la visite officielle des stands par le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire. Suite à ces événements, les visites de Michel Mercier, le ministre de l'Aménagement du territoire, et des secrétaires d'Etat Chantal Jouannot, pour l'Ecologie, et Hervé Novelli, en charge de la consommation, ont également été annulés.

    Lien permanent Catégories : Economie, Europe, Social 1 commentaire

  • Les pêcheurs victimes de Sarkozy et de l’Europe

    Communiqué de Jean-Marie Le Pen

    Les marins pêcheurs de la Côte d'Opale sont des victimes, parmi tant d'autres, à la fois des fausses promesses de Nicolas Sarkozy, et de la dictature européenne.

    Nicolas Sarkozy avait prétendu régler le problème des marins pêcheurs lors de sa visite impromptue au Guilvinec le 6 novembre 2007. Michel Barnier avait alors élaboré un plan qui était un miroir aux alouettes, comme on en a aujourd'hui la confirmation.

    Le 18 janvier 2008, Nicolas Sarkozy déclarait à Boulogne-sur-Mer qu'il fallait « sortir des quotas » et qu'il s'engageait à le faire au cours de la présidence française de l'UE. Il n'en fit rien, parce que la pêche est du domaine communautaire et qu'il n'avait même pas la possibilité de mettre la question sur la table.

    Et, pendant que les pêcheurs français sont interdits de pêche, les Norvégiens, qui se sont bien gardé d'intégrer l'Union européenne, pêchent le cabillaud et en inondent le marché français.

    On constate aussi qu'aujourd'hui même la Commission européenne raccourcit encore de 15 jours la campagne de pêche au thon rouge en Méditerranée, et les quotas de près de 3.000 tonnes. L'Europe ajoute la provocation à la dictature.

    Lien permanent Catégories : Europe, Sarkozy, Social 1 commentaire

  • Le déficit de la Sécu

    La Sécurité sociale française enregistrerait un déficit de 10,5 milliards d'euros en 2008, au lieu des 9,3 milliards annoncés en novembre, et de 12,6 milliards en 2009 (au lieu de 10,5 milliards), a indiqué lundi le ministère du Budget, révisant pour la deuxième fois ses prévisions.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Social 3 commentaires

  • Travail dominical: l'examen du texte reporté sine die

    Le gouvernement a annoncé mardi le report de l'examen du texte sur le travail dominical, programmé jeudi à l'Assemblée nationale, officiellement en raison de "l'obstruction" de la gauche contre le projet de loi sur l'audiovisuel public.

    Pour l'heure, la proposition de loi du député UMP Richard Mallié est purement et simplement ajournée alors que, lundi soir encore, ce texte figurait bel et bien -à compter de lundi prochain- à l'ordre du jour transmis par le gouvernement à l'Assemblée.

    Pauvre Sarkozy, qui voulait la faire passer si vite…

    Lien permanent Catégories : Gouvernement, Sarkozy, Social 1 commentaire

  • La CCI de l’Essonne et l’ouverture des supermarchés le dimanche

    La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de l'Essonne se prononce contre la généralisation et l'obligation de l'ouverture des commerces le dimanche, soulignant que même un simple assouplissement de la loi actuelle serait "désastreux pour le petit commerce".

    "Toutes les études montrent qu'un emploi créé dans la grande distribution en détruit trois dans le commerce de détail", écrit la CCI dans un communiqué.

    "Les petites enseignes n'ont pas les ressources financières et humaines nécessaires à la mise en place du travail le dimanche."

    En outre, "ouvrir le dimanche ne ferait que modifier la répartition des achats dans la semaine, sans engendrer de chiffre d'affaires supplémentaire, le pouvoir d'achat n'étant pas extensible."

    La CCI rappelle que le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc) a récemment estimé dans un rapport que 6.800 emplois disparaîtraient si 40% des hypermarchés ouvraient le dimanche, et 16.200 s'ils ouvraient tous.

    Dans l'Essonne, l'ouverture dominicale des grandes surfaces aurait un impact encore plus important, car on y trouve la plus forte densité commerciale en hypermarchés en Ile-de-France (160m2 pour 1.000 habitants, contre 144 au niveau national), précise la Chambre de commerce et d'industrie.

    Lien permanent Catégories : Economie, Social 1 commentaire

  • Ouvrir le dimanche, ce n’est pas rentable

    Confirmation par Michel-Edouard Leclerc en personne :

    - « Pas rentable », dites-vous ? C’est pourtant le principal argument du gouvernement ?

    - Si les magasins Leclerc ouvraient le dimanche, nous ferions globalement le même chiffre d’affaires mais sur sept jours au lieu de six… Soit un chiffre d’affaires inférieur si on le rapporte aux nombres de jours travaillés. Et ce d’autant plus qu’il faudrait ajouter : l’augmentation des charges - les salaires du dimanche payés double plus une journée de récupération - et la diminution de la productivité de nos magasins au mètre carré - le rapport entre le chiffre d’affaires et le nombre de mètres carrés du magasin étant à diviser par sept et non plus par six. Or, qui dit des charges plus élevées pour l’entreprise dit évidemment des répercussions sur les prix. Ainsi, s’ils l’ouvraient nos magasins le dimanche, c’est les consommateurs qui seraient au final pénalisés !

    Lien permanent Catégories : Economie, Gouvernement, Sarkozy, Social 1 commentaire

  • Bravo les curés !

    Les six curés de toutes les paroisses catholiques situées sur le territoire de la circonscription de Patrick Devedjian ont écrit, le 4 décembre, une lettre ouverte à celui qui était encore leur député, pour protester contre ses propos sur les chrétiens et le dimanche.

    Le P. Vincent Scheffels, le P. Georges Vandenbeusch, le P. Antoine Loyer, le P. Christophe Witko, le P. Michel Bourgarel, et le P. David Roure, sont à citer au tableau d’honneur.

    Lien permanent Catégories : Eglise, Gouvernement, Social 0 commentaire