30 mai 2014

Sinistre record en Irak

Les attentats ont fait 74 morts mercredi en Irak. Un record depuis sept mois. En un an il y a eu plus de 4.000 morts. Dans l’indifférence générale. Ce n’est pourtant pas si loin de la Syrie…

08 mars 2014

Riyad et les « terroristes » : l’occasion de rappeler que la dictature est une dictature

Dans un même geste spectaculaire, mercredi, lors d’une réunion à Riyad des chefs de la diplomatie du Conseil de coopération du Golfe, l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn ont annoncé qu’ils rappelaient leur ambassadeur au Qatar, ce pays étant sommé d’arrêter son soutien aux Frères musulmans.

(Il est curieux de voir la monarchie wahhabite diaboliser les Frères musulmans et soutenir un régime « mécréant » en Egypte. La raison en est sans doute que l’une et l’autre - le régime qui n'est qu'un faux nez de l'armée - sont des clients des Etats-Unis.)

Hier, l’Arabie saoudite a publié une « première liste » d’organisations désignées comme terroristes. Parmi lesquelles… les Frères musulmans, au même titre que al-Qaida, l'État islamique en Irak et au Levant, le Front Al-Nosra, le Hezbollah et les rebelles chiites du Yémen…

Il est strictement interdit de soutenir ces mouvements de quelque façon que ce soit, ou d'exprimer la moindre sympathie.

Les Saoudiens qui participent « à des combats hors du royaume » ont 15 jours pour rentrer. En clair l’Arabie saoudite veut que ses ressortissants ne participent plus aux combats en Syrie, parce qu’ils sont pris en main par al-Qaida (qui a juré la destruction de la monarchie saoudienne liée aux Américains).

Mais ces gesticulations ont aussi pour but de resserrer la vis. Le ministère de l’Intérieur saoudien en profite en effet pour édicter (ou rappeler) les dispositions interdisant toute activité politique y compris sur internet et tout appel à manifester.

24 janvier 2014

Les persécutions en Inde

Le Rapport sur les persécutions 2013 en Inde, élaboré par un forum d’organismes et organisations chrétiennes de la société civile indienne, recense 4.000 cas de violences antichrétiennes ont été enregistrés en 2013. Plus de 200 constituent de graves cas de persécution, intervenus surtout dans certains Etats, en particulier le Karnataka – où, malgré l’alternance politique, la persécution chrétienne est la plus répandue – et le Maharastra – qui « semble constituer le prochain laboratoire de l’extrémisme hindou ».

Les épisodes comprennent le meurtre de 7 fidèles dont un mineur, des abus et des coups ayant intéressé 1.000 femmes, 500 enfants et environ 400 prêtres et pasteurs de différentes confessions, des attaques contre plus de 100 églises et lieux de culte chrétien.

(Fides)

15:24 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inde

Irak : une province pour les chrétiens ?

Le conseil des ministres irakien a approuvé mardi 21 janvier un plan prévoyant l’institution d’une nouvelle province autonome, sur le territoire correspondant à la Plaine de Ninive, zone traditionnelle de présence de populations chrétiennes.

Si le projet devait être porté à terme, la nouvelle unité administrative exercerait une juridiction sur une population composée au moins de 40 % de chrétiens (qui pourraient donc y devenir majoritaires si elle attire les chrétiens tentés de s’exiler). Elle devrait être dotée d’un budget, d’instruments administratifs et de forces de l’ordre propres.

Pour Robert DeKalaita, membre exécutif du Chaldean Assyrian Syriac Concil of America, c’est « un rêve devenu réalité », « le premier pas en direction d’une solution pratique de la condition critique vécue de notre peuple depuis 10 ans ».

Mais ce n’est pas encore un rêve devenu réalité. Dildar Zebari, membre et ancien président du Conseil de l’unité administrative provinciale qui comprend la Plaine de Ninive, a affirmé que la décision du gouvernement irakien fait suite à des pressions provenant de l’étranger et ne tient pas compte des aspirations réelles des communautés locales : « Les enfants de Ninive soutiennent l’esprit de citoyenneté irakienne qui implique un soutien partagé aux institutions de l’Etat et non pas une volonté de séparer Ninive du reste de l’Irak… »

(Fides)

15:20 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : irak

07 janvier 2014

Rafael Correa ne lâche rien

On se souvient comment Rafael Correa, le président équatorien, qui est de gauche mais impeccablement pro-vie et pro-famille, a fait échouer la tentative de légalisation de l’avortement menée par son propre parti. Le 28 décembre, il s’est clairement prononcé contre l’idéologie du genre, et a vigoureusement dénoncé ceux qui tentent de la répandre et veulent « l’imposer à nos enfants ».

Quitte à paraître « du temps des cavernes » et « conservateur », il a ajouté : « Je crois en la famille et je crois que cette idéologie du genre et ces nouveautés détruisent la famille traditionnelle, qui reste et qui restera la base de notre société. »

04 janvier 2014

L’Irak décomposé

Il y a eu au moins une centaine de morts, dont 71 combattants d’Al Qaïda, hier dans la province irakienne sunnite d’Al-Anbar. Au terme des combats entre l’Etat islamique en Irak et au Levant et les milices tribales appuyées par les forces de sécurités gouvernementales, Al Qaïda a pris le contrôle total de la ville de Fallouja et partiel de la ville de Ramadi (où les combats avaient commencé lundi dernier). Fallouja a été déclarée Etat islamique.

Selon les chiffres de l’ONU, il y a eu l’an dernier en Irak près de 1.100 civils tués par mois. Un record depuis 2007.

Un grand bravo à George W.

13:11 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : irak

24 décembre 2013

Noël jour férié en Irak

Le patriarche chaldéen S.B. Mar Raphael Louis Sako Ier avait écrit la semaine dernière au Premier ministre irakien Nouri al-Maliki pour lui demander de faire du 25 décembre un « jour de repos pour tous les Irakiens », comme signe de solidarité avec les chrétiens et de reconnaissance pour leur contribution au développement de la nation, et donc pour les inciter à rester dans leur pays, objectif que le gouvernement a plusieurs fois fait sien, du moins en paroles.

Or, surprise, le gouvernement a fait savoir qu’il a pris hier matin « l’importante décision » de faire du 25 décembre désormais un jour férié en Irak (et non une fête nationale, comme disent certains sites, il ne faut quand même pas exagérer…).

La municipalité de Bagdad avait en quelque sorte anticipé la décision en installant un grand sapin de Noël près du Tigre, et des décorations lumineuses dans plusieurs quartiers de la capitale.

Il y avait sans doute longtemps qu’un gouvernement musulman n’avait pas fait d’une fête chrétienne un jour férié… Espérons que l’exemple soit suivi dans d’autres pays…

13:34 Publié dans Dans le monde, Eglise | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : irak

20 décembre 2013

Les journalistes chinois vont devoir passer un examen de communisme

Le mois prochain, tous les journalistes chinois vont devoir passer un examen idéologique. C’est une première, qui montre une volonté de verrouiller les médias, dont certains commençaient à croire qu’ils pouvaient ne pas se contenter de suivre aveuglément la ligne du parti.

Il leur faudra d’abord acheter en librairie un manuel de 700 pages qui leur explique ce qu’est être journaliste. Un manuel à apprendre par cœur pour pouvoir passer l’examen. On y lit par exemple qu’il « n’est absolument pas permis de publier dans des reportages des commentaires qui contredisent la ligne du parti », ou : « La relation entre le parti et les médias et celle du dirigeant et du dirigé. »

Il faudra passer l’examen avec succès pour pouvoir renouveler sa carte de presse.

L’Administration générale de la Presse et des Publications a fait savoir que le but de l’examen et de la formation qui l’accompagne est d’« accroître la qualité globale des journalistes chinois et de les encourager à faire du socialisme le cœur de leur système de valeurs ».

Le Quotidien de Pékin a décrit le combat du parti pour gagner les cœurs et les esprits de « lutte à mort »…

17:43 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : chine

Les religieuses de Maaloula

On n’a plus de nouvelles des douze religieuses orthodoxes prises en otage à Maaloula depuis la fameuse vidéo diffusée le 6 décembre où l’une d’elles disait qu’elles seraient « libérées dans deux jours », avant de se faire tancer par une voix off : « Vous n’êtes pas prisonnières. »

Les religieuses ont été enlevées, avec le chauffeur du couvent et deux jeunes gens, et conduites à Yabroud, ville tenue par Hamdi Abou Hassam al-Kuwait, un Koweitien comme son nom l’indique (mais qui a aussi la nationalité syrienne), qui est l’adjoint du commandant en chef du Front al-Nousra, la principale organisation islamiste.

L’archevêque syriaque orthodoxe de Homs, Mgr Alnemeh, a lancé à son tour un appel à leur libération, dénonçant un « crime », et disant : « Nous en sommes maintenant à un point où même des religieuses sont enlevées. Qu’ont-elles fait de mal ? Les kidnappeurs veulent démontrer qu’ils n’ont aucune miséricorde. »

Ces religieuses qui s’occupent d’orphelins de toutes religions sont en effet (étaient) unanimement respectées.

Le nonce apostolique à Damas, Mgr Zenari, dit quant à lui que des discussions sont en cours entre des diplomates et les ravisseurs. Ce qui laisse un espoir qu’elles seront bientôt relâchées, la situation étant très différente de celle des prêtres et évêques qui ont été enlevés et dont on n’a aucune nouvelle (le prêtre orthodoxe Maher Mahfouz et le prêtre arménien catholique Michel Kayyal enlevés en février, l’évêque syriaque orthodoxe Mgr Yohanna Ibrahim et l’archevêque grec-orthodoxe Mgr Paul Yazigi, enlevés en avril).

(Asianews)

15:28 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : syrie

19 décembre 2013

Le Soudan du Sud en proie à ses vieux démons

Il y aurait eu plus de 500 morts au Soudan du Sud depuis dimanche soir dans les troubles qui ont éclaté entre soldats de factions rivales près de la capitale Djouba.

Le président Kiir a déclaré avoir été confronté à une tentative de coup d’Etat de la part de son rival de toujours Riek Machar, qui était vice-président et a été limogé en juillet. Riek Machar veut être président à la place du président. Derrière la rivalité politique il y a la rivalité ethnique. Salva Kiir est un Dinka, Riek Machar un Nuer. Deux ethnies qui ne se sont jamais entendues et dont la dernière guerre remonte à 1990.

Hier, les rebelles ont pris la ville de Bor, capitale de l’Etat de Jonglei, où les Nuers sont légèrement majoritaires (alors qu’ils sont minoritaires dans le pays). Et il y a des combats en d’autres endroits.

« Les deux ethnies pourraient s'engager dans une guerre civile totale », craint l'ambassadeur de France aux Nations Unies, Gérard Araud.

17 décembre 2013

L’ingérence américaine en Ukraine

Samedi et dimanche, le sénateur John McCain (ancien candidat républicain à la Maison Blanche contre Obama) était à Kiev. Il a rencontré les chefs de l’opposition, il a apporté son soutien aux manifestants et a proclamé que l’Ukraine n’avait pas d’autre avenir que dans l’Union européenne. Selon un commentaire publié sur le site rt.com, il aurait dit également : « L’ingérence russe en Ukraine est illégale, personne ne doit faire s’ingérer en Ukraine. » Sic.

Républicains et démocrates sont donc unis pour dicter à l’Ukraine ce qu’elle doit faire. Quelques jours plus tôt, le 10 décembre, Victoria Nuland, vice-secrétaire d’Etat chargée de l’Eurasie, apportait également son soutien, et donc celui du gouvernement américain, aux manifestants. On la voit sur une photo distribuer des gâteaux aux policiers anti-émeute… Comme on le sait, le ridicule ne tue pas. Mais la photo souligne que l’ingérence américaine, du gouvernement américain, est une incontestable réalité.

Voir aussi le communiqué de Bernard Antony.

13:22 Publié dans Dans le monde, Europe | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : ukraine

Le vivre ensemble se dégrade aussi à Bombay…

Un crucifix érigé en 1880 sur la rue principale d’un faubourg de Bombay a été vandalisé. Et il ne s’agit pas de simple vandalisme : le corps du Christ a été arraché de la croix, ses mains coupées et jetées au loin, sa tête profondément fendue… Non seulement c’est la première fois qu’on s’en prend à ce crucifix, mais en outre, selon la coutume indienne, des gens de toutes religions venaient lui apporter des offrandes.

Une procession a été organisée entre l’église Saint François Xavier et la croix restée debout avec un fragment du corps, le rosaire sera récité chaque jour jusqu’à samedi au pied de la croix, et le cardinal Gracias devait célébrer hier une messe de réparation.

13:21 Publié dans Dans le monde, Eglise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inde

13 décembre 2013

Ubu fait exécuter son oncle

« Aux applaudissements incontestés » du Politbureau du Parti des Travailleurs, le tribunal militaire a condamné Jang Song-taek à la peine capitale, et le condamné a été aussitôt exécuté, ont annoncé les médias nord-coréens.

Jang Song-taek, numéro 2 du régime, oncle de Kim Jong-un, avait été exclu du Parti le 3 décembre dernier. On le croyait seulement écarté du pouvoir. Mais il l’est de façon définitive…

L’agence de presse de Corée du Nord a expliqué l’affaire de façon aussi objective que détaillée. Ça donne ça :

« Le tribunal a examiné les crimes de Jang. Tous les crimes commis par l’accusé ont été prouvés au cours de l’audience et il les a avoués. L’accusé est le pire traître à la nation de tous les temps. Il avait perpétré des actes factieux anti-Parti et contre-révolutionnaires dans le but de renverser la direction de notre Parti et de l’Etat et le système socialiste. Depuis longtemps, Jang avait une sale ambition politique. Il n’osait pas relever la tête quand Kim Il-sung et Kim Jong-il étaient en vie. Mais il commencé à révéler sa vraie nature, pensant que c’était le moment pour lui de réaliser sa folle ambition en ce tournant historique du remplacement de la  génération de la révolution. » Il a donc avoué avoir fomenté un coup d’Etat et aussi avoir « amassé illégalement des fonds pour pouvoir acheter sa nomination et l’approbation de l’armée ».

Jang Song-taek était le mari de la fille de Kim Il-sung, donc de la sœur de Kim Jong-il. Après la mort de Kim Il-sung il devint le chef des services de sécurité et de justice, et il fit généraux ses deux frères. Kim Jong-il malade lui confia une sorte de régence, en le faisant vice-président de la Commission de la Défense, membre du bureau politique du Parti et général.

Son « crime », en dehors de faire de l’ombre à Kim Jong-un et de représenter l’ancienne génération, est semble-t-il qu’il avait l’oreille de Pékin et cherchait à infléchir la ligne de Pyongyang selon les désirs chinois.

Ce qui se passe en Ukraine

F.Desouche publie deux cartes de l’Ukraine qui rendent inutile une longue explication. La première est la carte ethno-linguistique : en rouge ceux qui parlent ukrainien, en jaune ceux qui parlent russe. L’autre carte est celle des résultats de la présidentielle de 2010 : en jaune les électeurs de Tymochenko, en bleu ceux de Yanoukovitch. Kiev se trouve au centre de la région enthno-linguistique ukrainienne, qui penche vers l’Europe et rejette la Russie (ou le souvenir de l’époque soviétique).

Ethnolingusitic_map_of_ukraine.png

a.png

 

15:41 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : ukraine

12 décembre 2013

Les Etats-Unis « suspendent » leur aide aux rebelles syriens

Les Etats-Unis, immédiatement suivis par le Royaume Uni (comme d’habitude) ont « suspendu » hier leur « aide non létale » (véhicules, instruments de communication…) aux rebelles syriens. Au motif que les combattants du Front islamique se sont emparés de dépôts d’armes de leurs amis de l’« Armée syrienne libre », et qu’ils ne veulent pas que leur matériel tombe aux mains des islamistes…

Il s’agit manifestement d’un prétexte, car il y a longtemps que les uns et les autres se prennent leurs dépôts d’armes, et quand ils ne se font pas la guerre, les deux groupes collaborent activement, comme on l’a vu les deux fois qu’ils ont pris Maaloula.

Il s’agit donc d’une nouvelle marche arrière des Américains qui peu à peu comprennent ce qui se passe. Après tout, peut-être qu’ils en ont assez de mettre des islamistes au pouvoir partout où ils vont semer le chaos…

17:15 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : syrie

10 décembre 2013

En Inde

Les élections dans trois Etats (Rajasthan, Madhya Pradesh et Chhattisgarh) se sont soldées par la victoire du parti nationaliste hindou Bharatiya Janata, qui remporte la majorité absolue dans les trois Etats. Et c’est un raz-de-marée au Rajasthan, où il obtient 162 sièges, contre 21 pour le parti du Congrès (au pouvoir).

Ce résultat provoque une grande inquiétude parmi les chrétiens et les autres minorités, car le Bharatiya Janata est très lié aux organisations hindoues extrémistes qui pratiquent régulièrement la violence contre tout ce qui n’est pas hindou.

Et c’est un représentant de la « ligne dure » du parti qui a été désigné comme candidat au poste de Premier ministre, pour les élections générales qui auront lieu en mai prochain…

Cette lourde défaite du parti du Congrès est attribuée pour une bonne part aux problèmes de corruption. Et l’on constate que les candidats d’un nouveau parti anticorruption ont obtenu 28 sièges à Delhi, où il y avait également une élection. Delhi où le Bharatiya Janata est arrivé en tête, avec 31 sièges.

13:44 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inde

L’hypocrisie se porte bien

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanahu et le président Shimon Peres ne vont pas aux obsèques de Nelson Mandela parce que ça coûte trop cher…

Aucun autre dirigeant sur la planète ne se permettrait de donner un prétexte aussi évidemment faux, absurde. Alors que chacun sait qu’Israël était le grand soutien et le grand partenaire du régime d’apartheid et que les dirigeants israéliens ne communient donc pas au culte Mandela…

A ce niveau-là, il ne s’agit même plus d’hypocrisie, mais d’une mauvaise blague : les dirigeants israéliens se foutent du monde entier, ouvertement.

A côté de cela, le président allemand fait figure de petit joueur. Lui, il a décidé de ne pas aller aux Jeux olympiques de Sotchi, parce que Poutine est méchant. Officiellement il n’y va pas parce qu’il n’y va pas, et que d’autres présidents allemands ne sont pas allés aux JO. Une explication qui ne trompe personne, évidemment, surtout pas les Russes.

Alors, on sera bien obligé de reconnaître la franchise de notre chère Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne, commissaire à la Justice, qui a emboîté le pas du président allemand, hier, mais en disant : « Je n’irai certainement pas à Sotchi tant que les minorités seront traitées de la façon dont elles les sont sous l’actuelle législation russe. » Cela dit, elle aussi aurait pu être plus claire. Quand elle parle de « minorités » et de « législation », il s’agit uniquement des homosexuels et de la loi qui interdit la propagande homosexuelle pour les mineurs. Pourquoi ne le dit-elle pas ? Parce que ce serait quand même un peu exagéré comme prétexte ? C’est pourtant la vraie raison de son boycott. Car elle est véritablement obsédée par les « droits LGBT », dont tant de pays ne veulent pas, y compris au sein de l’UE…

06 décembre 2013

Egypte : Bichoï Higazi arrêté

Mohammed Higazi avait défrayé la chronique en 2008 quand il avait osé demander à être reconnu comme chrétien sur ses papiers d’identité, avec comme prénom non plus Mohammed mais Bichoï. Il avait été débouté parce que l’islam est venu après le christianisme et que vouloir retourner à une religion plus ancienne est contraire aux principes de l’islam et aux traditions égyptiennes… Sous le coup d’une fatwa d’Al Azhar le condamnant à mort, il vit depuis lors dans la clandestinité et s’appelle « Bichoï Armiya ». Mais il a pris des photos et a rencontré des chrétiens :

« Le prévenu a photographié des institutions de l’armée et de la police, un copte qui avait été attaqué par des Frères musulmans, et les villages de Nazlet Ebeid et Badraman, où le prévenu a rencontré plusieurs citoyens chrétiens. Les services de sécurité l’ont suivi et ont été en mesure de l’arrêter », a déclaré une source policière à Mideast Christian News.

(Fides, CBN)

13:37 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : egypte

04 décembre 2013

Au Tatarstan

Au moins sept églises ont été incendiées cette année au Tatarstan, république musulmane de la Fédération de Russie, dont deux les 28 et 29 novembre dernier.

Selon la Komsomolskaya Pravda, les coupables (non identifiés) sont des militants wahhabites soutenus par des imams. Un curé orthodoxe déclare : « Tout le monde sait que c’est l’œuvre des wahhabites. » Il ajoute que « des agitateurs fondamentalistes » parcourent les villages majoritairement chrétiens en faisant pression sur les fidèles pour qu’ils se convertissent à l’islam. Et il dit encore : « Les prêtres gardent le silence par peur d’être accusés d’incitation à la haine religieuse. » Dhimmitude tatarstanaise…

Le président du Tatarstan, Rustam Minnikhanov, a promis un million de roubles à ceux qui donneraient des informations permettant d’arrêter les auteurs des incendies. Les enquêtes pour « vandalisme » sont devenues des enquêtes pour « terrorisme » après la découverte d’un engin explosif qui n’avait pas fonctionné.

Le métropolite et le mufti ont publié un communiqué commun condamnant la destruction d’objets religieux et de lieux de culte, « provocations » destinées à « détruire les bonnes relations interreligieuses développées au cours des siècles dans la région de la Volga »…

15:45 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tatarstan

03 décembre 2013

Syrie : 5 religieuses enlevées

Hier, les « rebelles » ont de nouveau pris la ville chrétienne de Maaloula. Comme le 5 décembre, il s’agissait de miliciens de la soi-disant Armée syrienne libre, appuyée par la brigade islamiste Al-Nosra.

Ils ont enlevé 5 religieuses du couvent grec-orthodoxe Sainte-Thècle.

13:36 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : syrie

02 décembre 2013

Centrafrique : les évêques en appellent à l’ONU

Mgr Dieudonné Nzapailanga, archevêque de Bangui, capitale de la Républiqque centrafricaine, lance un appel à l’ONU : pour « prévenir un rapide empirement de la violence », le pays a « un urgent besoin d’une force bien équipée et bien entraînée (agissant) sous une structure de commandement précise, disposant d’un mandat spécifique et robuste afin de protéger les civils des attaques brutales et de restaurer rapidement la sécurité », estime l’archevêque. « Jusqu’à présent, les forces de l’Union africaine n’ont pas été capables de fournir cela », déplore-t-il.

On dirait qu’il ne fait pas confiance à François Hollande…

15:19 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : centrafrique

29 novembre 2013

Vietnam : le parti communiste verrouille

La nouvelle Constitution du Vietnam a été adoptée à l’Assemblée nationale par 486 voix sur 488. Le président de l’Assemblée a souligné que la volonté du Parti qui venait de s’exprimer dans le texte de la loi fondamentale était en totale harmonie avec les souhaits et les aspirations du peuple…

Non seulement aucune des propositions émanant de la société civile, des évêques, des autorités bouddhistes, n’a été prise en compte, ni même évoquée, mais la nouvelle Constitution renforce encore le pouvoir absolu du parti communiste.

17:19 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : vietnam

Le sud de la Libye est vraiment dangereux…

A Brak al Chati, près de Sebha, dans le sud désertique de la Libye, une quarantaine de personnes, des Libyens et des étrangers, ont pénétré hier soir dans un dépôt de l'armée pour voler des munitions. Une explosion s'est produite. Il y a au moins une quarantaine de morts.

(Pendant ce temps-là, à Benghazi, on se bat entre armée et milices jihadistes pour le contrôle de la ville.)

17:14 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : libye

Younis Masih a été libéré

Younis Masih était en prison depuis 8 ans pour « blasphème ». Il avait été arrêté le 10 septembre 2005, après la mise à sac de son quartier par quelque 400 musulmans qui hurlaient au « blasphème ». Le 30 mai 2007 il avait été condamné à mort. Le 3 avril dernier il a été acquitté par la cour d’appel de Lahore. Mais c’est seulement le 10 novembre qu’il a été, et c'est seulement hier qu'on l'a appris. On ne nous dit pas pourquoi sa libération a tant tardé. Peut-être pour attendre que les musulmans oublient le verdict et son bénéficiaire. Parce que l’acquittement par la justice ne signifie pas qu’il puisse vivre en paix...

Asia Bibi, condamnée à mort en 2010, attend toujours son procès en appel dans le couloir de la mort de la prison féminine de Multan.

(Fides, Eglises d'Asie)

Addendum

L'avocat de Younis Masih, Me Mushtaq Gill, a reçu des menaces de mort par SMS, et des coups de feu ont été tirés à plusieurs reprises sur sa maison.

15:32 Publié dans Dans le monde, Islam | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pakistan

25 novembre 2013

L’extrême droite au centre de la Slovaquie

A la surprise générale, Marian Kotleba, chef du Parti du Peuple Notre Slovaquie (LSNS) a été élu gouverneur de la province de Banska Bystrica, la province du centre de la Slovaquie, au deuxième tour de scrutin, alors que le candidat de gauche avait reçu l’appui de tous les autres partis et que le LSNS avait fait 1,6% des voix aux dernières législatives.

Le LSNS revendique l’héritage de Jozef Tiso, le prêtre qui gouverna la Slovaquie « indépendante » sous le contrôle du IIIe Reich. Il pousse le nationalisme jusqu’au port d’un uniforme paramilitaire, et d’un écusson où la croix de Lorraine de la Slovaquie est modifiée de façon à faire penser à autre chose (quoique de façon moins évidente que les emblèmes d’Aube dorée ou du Mouvement de défense afrikaner).

16:57 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : slovaquie

Le torchon brûle entre la Turquie et l’Egypte

Le gouvernement égyptien a expulsé samedi l’ambassadeur de Turquie, et la Turquie a fait de même avec l’ambassadeur d’Egypte.

« Je ne respecterai jamais ceux qui accèdent au pouvoir grâce à un coup d'Etat militaire », a répété Erdogan, l’islamiste qui a réussi à mettre au pas la puissante armée turque…

Ce rappel d’ambassadeurs avait déjà eu lieu après le démantèlement sanglant, le 14 août, des campements dressés au Caire par les partisans de Mohamed Morsi.

Il est bien loin, déjà (ou pour le moment…), le temps où Erdogan faisait une tournée triomphale en Egypte, en Libye et en Tunisie, dans une ambiance de grand retour de l’empire ottoman…

16:55 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : turquie

04 septembre 2013

La Russie protège « des droits de l’homme véritables »

Plus de 70 organisations de défense des droits de l’homme un peu partout dans le monde, à l’appel de l’association espagnole Profesionales por la Etica, ont signé une déclaration de soutien aux autorités russes pour la loi prohibant toute propagande homosexuelle auprès des mineurs.

La déclaration souligne que la Russie protège « des droits de l’homme véritables et universellement reconnus contre de fausses valeurs, artificielles et fabriquées », telles l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Les associations reconnaissent dans la loi russe, qui a pour objectif de protéger l’«innocence des enfants » et les « droits des parents », un effort de protection de la famille, unité fondamentale de la société.

03 septembre 2013

Egypte : comme avant…

La justice égyptienne a fermé quatre chaînes de télévision, dont Al Jazira Egypte et la chaîne des Frères musulmans. Elle a condamné 56 Frères musulmans (dont un à la perpétuité).

Et le président par intérim a annoncé la composition de la nouvelle assemblée constituante, qui devra rédiger un nouveau projet de Constitution dans les 60 jours. Cette assemblée est composée de 50 membres, tous choisis par le pouvoir. On y trouve des représentants de tous les courants de la société égyptienne, mais les Frères musulmans boycottent (il y a quand même un de ses anciens dirigeants).

Selon Asianews, il y aurait 20 chrétiens de toutes dénominations. Si c’est vrai, c’est donner un poids si excessif aux chrétiens… que ce n’est rien d’autre que vouloir les livrer à la vindicte islamique…

Quoi qu’il en soit, on remarquera que personne n’évoque la liberté d’expression ni ne s’étonne que la nouvelle assemblée constituante soit nommée par le pouvoir. Plus personne ne s’aventure à parler de « démocratie »…

Bref, c’est comme du temps de Moubarak, quand il muselait la liberté d’expression, et les jours où il était méchant avec les Frères musulmans, sans que personne ne s’émeuve d’une dictature de toute façon subventionnée par les Américains, mais il ne fut jamais aussi « gentil » (?) avec les chrétiens…

Addendum

La dépêche d'Asianews a été modifiée: il s'agit de 5 chrétiens, ce qui correspond à peu près à la proportion qu'ils revendiquent. Mais il est plus que probable qu'il y ait aujourd'hui moins de 10% de chrétiens en Egypte.

17:16 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : egypte

30 août 2013

En Corée du Nord

Le directeur de l’orchestre Unhasu, et au moins 11 autres musiciens, chanteurs et danseurs de cet orchestre ou de l’orchestre de musique légère Wangjaesan ont été arrêtés le 17 août pour « pornographie », et fusillés en public le 20 août, tandis que leurs familles étaient envoyées en camp de concentration pour « trois générations », conformément à l’idéologie officielle de la culpabilité par association. Ces artistes étaient accusés de s’être filmés dans des ébats sexuels et d’avoir vendu les vidéos, notamment en Chine.

Selon une source, des Bibles auraient été trouvées chez plusieurs condamnés.

L’une des victimes est une célèbre chanteuse, Hyon Song-wol, qui fut il y a une dizaine d’années la « compagne » quasi officielle de l’actuel dictateur Kim Jong-un. Mais Kim Jong-il obligea son fils à rompre, et Hyon Song-wol fut mariée d’autorité à un militaire, tandis que Kim Jong-un se maria avec une autre chanteuse, Ri Sol-ju. Toutes deux étaient membres de l’orchestre Unhasu.

Le 8 août dernier, la télévision nord-coréenne montrait Kim Jong-un applaudir Hyon Song-wol au cours d’un concert à Pyongyang.

a8ca5e2c5340fd722dbc10e940f592b1.jpg

Selon plusieurs sources, Kim Jong-un aurait continué à avoir des relations avec Hyon Song-wol depuis leur séparation apparente.

Il est vraisemblable que la femme du dictateur ait exigé, et donc obtenu, l’exécution de sa rivale, notamment pour s’assurer que l’un de ses deux fils sera le 4e de la lignée des dirigeants depuis peu officiellement héréditaire.

Et les deux orchestres auraient été dissous…

27 août 2013

Les circonstances de la disparition du P. Dall’Oglio

L’agence Fides a reçu des informations, de la part d’une « Commission de la Jeunesse libre » syrienne, sur les circonstances de la disparition du jésuite islamo-chrétien.

Il était revenu en Syrie grâce à des Kurdes, avec l’intention de réconcilier les Kurdes et les Arabes qui étaient alors en guerre, les Kurdes ne supportant pas que les islamistes arabes viennent faire la loi chez eux. Il est arrivé à Raqqa, la « première ville indépendante de la révolution syrienne », mais s’est alors trouvé confronté à une autre guerre, entre trois factions rebelles, qui a fait rage entre le 25 juillet et le 5 août. Il cherchait « à instaurer une ligne de communication entre les miliciens islamistes », et il a disparu, et l’on n’a pas de nouvelles de lui précisément depuis le 5 août.

Selon les sources de Fides, l’Etat islamique en Irak et au Levant (Al Qaïda) avait accepté de dialoguer avec le jésuite. Lors de sa dernière apparition publique, le P. Dall’Oglio participait à un banquet avec le cheikh Mouhammad Faycal Al Houeidi (le chef de la puissante tribu locale) pour évoquer les négociations possibles. Mais la veille il participait à une manifestation des jeunes de l’Armée syrienne libre et faisait l’éloge de leur révolution. Ce qui a pu provoquer la réaction de l’une ou l’autre des organisations islamistes…

13:23 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : syrie