Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Social - Page 3

  • Tout est dit en trois titres

    Le mouvement dit des Bonnets rouges est bien un mouvement populaire, comme le montre l’hostilité affichée des médias de la pensée unique :

    Libération :

    Faut-il porter un bonnet rouge pour échapper à la justice ?

    (C’est ce journal qui milite toujours, depuis sa création, pour l’impunité des manifestants. A condition qu’ils aient une estampille gaucharde.)

    L’Express :

    "Bonnets rouges": les Français sévères face à la poursuite du mouvement

    20 minutes :

    «Bonnets rouges»: Les Français leur demandent de cesser leur mouvement

    (C’est un simple sondage selon lequel 57% des personnes interrogées souhaitent que le mouvement se termine, contre 40% qui le soutiennent. Les 57% sont devenus « les Français »…)

  • Medef : c’était bien la peine…

    Ils étaient trois à se disputer (âprement) la succession de Laurence Parisot à la tête du Medef : Geoffroy Roux de Bézieux, Pierre Gattaz et Patrick Bernasconi. Il y a dix jours, le conseil exécutif s’était prononcé à une voix de majorité en faveur de Roux de Bézieux.

    Et aujourd’hui, Roux de Bézieux et Bernasconi annoncent qu’ils se retirent en faveur de Gattaz…

    Donc le prochain président du Medef sera Pierre Gattaz, seul candidat.

    Les deux autres seront vice-présidents…

    Ainsi tout rentre dans l’ordre : Pierre Gattaz, fils de l’ancien président Yvon Gattaz, est le représentant de la (quand même encore) (toute) puissante UIMM.

  • Eurozone : eurogalère

    Ce n’est pas seulement en France, c’est dans toute l’eurozone que le chômage ne cesse de battre des records : 12,2% en avril. Et si l’Union européenne c’est l’avenir, je ne sais pas comment on va pouvoir l’expliquer aux jeunes qui ne trouvent pas de travail, qui sont plus de 40% en Italie, 42,5% au Portugal, et… 56,4% en Espagne.

  • Triple record absolu

    Il y a désormais plus de 3,2 millions de demandeurs d’emploi officiels de catégorie A.

    Il y a près de 5 millions de demandeurs d’emploi toutes catégories.

    Dont 2 millions de chômeurs longue durée.

  • L’euro, c’est le plein emploi

    Selon les dernières statistiques européennes, le taux de chômage a battu un nouveau record historique dans la zone euro en janvier, à 11,9%, contre 11,8% en décembre.

  • L’atomisation de la société

    Selon une enquête de l’INSEE, il y avait en 2009 27,5 millions de ménages, soit 3,2 millions de plus qu'en 1999.

    Parce qu’il y avait 1,7 million de plus de ménages d’une seule personne, et 1,5 million de plus de ménages de deux personnes.

    Ainsi, en 2009, un tiers des ménages était composé d'une seule personne, un tiers de deux personnes, et le dernier tiers de trois personnes ou plus.

    Parallèlement, la part des grands ménages (cinq personnes ou plus) ne cesse de se réduire.

  • L’Eglise masochiste

    La dernière attaque en date contre les jours fériés catholiques vient de l’association des directeurs de ressources humaines : elle propose de permettre aux salariés de remplacer trois jours fériés chrétiens par d’autres, à leur guise. Il s’agit de l’Ascension, du lundi de Pentecôte et de l’Assomption.

    Le ministre socialiste Michel Sapin, membre du Grande Orient de France, a recommandé la « prudence »...

    Mais Mgr Podvin, porte-parole de la conférence des évêques de France, donc au nom de tous les évêques de France, a manifesté son accord :

    « La République est laïque. C'est elle qui, en fonction du droit du travail, a posé les jours fériés. La signification religieuse, nous y sommes attachés, mais le respect de la diversité, c'est certainement une des sources de paix de la société. »

    Sic.

    Il est vrai que c’est l’Eglise qui par son entreprise de destruction intitulée « réforme » liturgique a supprimé le lundi de Pentecôte (qui est donc une survivance anachronique dans le calendrier de la République). Et l’Eglise de France a oublié, en tout cas dans la pratique (le site de la CEF n’en dit pas un mot), que Marie est la patronne principale de la France au titre de son Assomption. De ce fait il n’y a guère de raison que cette fête soit fériée. Reste donc à supprimer l’Ascension, à laquelle une bonne partie du clergé ne croit plus…

    Et cela laissera enfin des jours disponibles pour la célébration de fêtes de la « diversité » chère aux évêques, c’est-à-dire de l’islam.

  • Toujours plus

    Le taux de chômage dans la zone euro a atteint un nouveau record en mars, à 10,9%.

    L’euro, c’est la prospérité.

  • L’UE, c’est (notamment) l’emploi des jeunes

    Le Guardian souligne que selon la Commission européenne le chômage des jeunes (15-24 ans) dans l’UE a augmenté de 50% depuis 2008. Ils sont aujourd’hui 5,5 millions, soit 22,4% des jeunes, contre 15% début 2008.

    Ce taux global cache de fortes disparités. La moitié des jeunes est sans emploi en Espagne et en Grèce, ils sont autour de 30% dans six pays, et de 10% en Allemagne, Autriche et Pays-Bas.

  • L’OIT et le travail dominical

    L’OIT (Organisation internationale du Travail), saisie par FO, critique une nouvelle fois l’extension du travail dominical en France et demande au gouvernement de revoir la question. Voici les conclusions. (Pour le texte complet, voir le rapport, à partir de la page 728.)

    Lire la suite