Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hollande (François) - Page 7

  • « Partenaire de référence »

    La nouvelle visite de François Hollande à Ryad, avec quatre ministres et une trentaine de chefs d’entreprises, a montré que l’Arabie saoudite est un « partenaire de référence » de la France, dit l’Elysée.

    A  priori cette qualification paraît aussi grotesque que répugnante. Mais à la réflexion on comprend qu’un pays où toute opposition est interdite et où le christianisme est puni de mort soit une référence pour ce gouvernement.

  • L’honneur de la France ?

    François Hollande a osé dire que l’intervention française en Centrafrique c’est « l’honneur de la France ».

    L’honneur de la France, ç’aurait été d’intervenir il y a un an, quand les milices islamistes ont commencé à semer la terreur et la mort dans les villages chrétiens et à piller les institutions chrétiennes. (J'en ai donné plusieurs échos, quand on faisait semblant de ne rien voir.)

    Intervenir quand le vent tourne et que les chrétiens organisent leurs propres milices au point de mettre en danger les milices islamistes, c’est bel et bien un déshonneur pour la vraie France, protectrice des chrétiens persécutés, pas des islamistes qui mettent un pays chrétien en coupe réglée.

  • Le monde entier est dithyrambique sur Hollande

    Yamina Benguigui, qui est ministre de je ne sais quoi, a été invitée par i>télé pour faire l’éloge de Mandela, qui est l’exercice obligé du jour. Elle en a profité pour faire aussi l’éloge de son patron, en bon petit soldat qui ne crache pas dans la soupe.

    Expliquant que François Hollande « fait aussi partie de cette école Nelson Mandela », elle a ajouté :

    « J’ai fait plus de 50 pays cette année. Quand j’arrive, quel que soit le pays, même anglophone, on est dithyrambique sur ce qu’est François Hollande dans son regard à hauteur d’homme, ce côté égalitaire. »

    A ce point-là, on se demande quand même si le propos est sérieux. Ou si l’on est en Corée du Nord.

  • La première concubine est intouchable

    La plainte de Xavier Kemlin contre Valérie Trierweiler pour détournement de fonds publics a finalement été classée sans suite.

    Xavier Kemlin voulait faire constater que la concubine du président de la République n'est « pas liée juridiquement aux Français », car François Hollande et elle « ne sont ni mariés ni pacsés ». Et qu'« à ce titre, elle ne peut donc pas être considérée comme étant la première dame et encore moins être logée, nourrie et disposer de six personnes employées à plein temps ».

    Mais une concubine de président socialiste, c’est comme la maîtresse d’un roi…

  • Hollande ne cédera pas…

    La France « ne cédera pas sur la prolifération nucléaire », a déclaré François Hollande à son arrivée en Israël.

    Il parlait du nucléaire iranien. Pas du nucléaire de ses « amis » israéliens, qui ont le droit, eux, de développer un arsenal nucléaire de façon totalement illégale.

  • « Nous sommes au bord du précipice, nous allons faire un grand pas en avant »

    L’agence de notation Standard & Poor a de nouveau baissé la note de la France, de AA+ à AA.

    Extrait de son rapport  :

    « Cet abaissement traduit notre opinion selon laquelle il est peu probable que l'approche actuelle du gouvernement en matière de réformes budgétaire et structurelle dans les domaines de la fiscalité, du secteur des biens et services et du marché du travail améliore de manière substantielle les perspectives de croissance de la France à moyen terme. Nous estimons également que les hausses d’impôts initiées par les gouvernements successifs, qui accroissent une pression fiscale déjà élevée, ainsi que ce que nous percevons comme une incapacité du gouvernement à réduire les dépenses de l'Etat de manière significative limitent la marge de manoeuvre budgétaire du pays. »

    Réaction de François Hollande : « Je confirmerai la stratégie qui est la nôtre, le cap qui est le mien. » Sic.

  • CET HOMME EST LA HONTE DE LA FRANCE

    francois_hollande_442338527_north_522x.jpg

    Ainsi, l’histoire retiendra qu’en 2013, un chef de l’Etat français aura en même temps, dans une seule décision, violé à la fois l’Etat de droit et les lois supérieures de l’humanité.

    Violé l’Etat de droit, puisque juste après avoir constaté que l’expulsion de Leonarda et de sa famille s’était faite dans le respect de toutes les règles, il propose à Leonarda de revenir en France…

    Violé les lois supérieures de l’humanité, puisqu’il souligne que la proposition est faite à l’adolescente seule, qui doit donc quitter sa famille (pour une famille d’accueil…) si elle veut bénéficier de la décision de non-droit du président.

    Ou bien François Hollande a pris cette décision délirante, en sachant pertinemment qu’elle ne serait pas acceptée, pour apaiser sa gauche et faire plaisir aux quelques centaines de lycéens manifestant dans les rues (car quelques centaines de lycéens, c’est autrement plus important que des millions de Français manifestant contre la loi Taubira).

    Ou bien il a pris cette décision délirante en étant convaincu que c’était la bonne.

    Dans les deux cas c’est une honte énorme pour notre pays.

    Et, bien entendu, c’est politiquement raté : le Parti de gauche a immédiatement crié que c’était une « abjecte cruauté ». Ce qui est simplement vrai, même si, venant d’un parti héritier du stalinisme, la réaction est grotesque.

    Le premier effet collatéral, c’est une terrible déstabilisation de tous les fonctionnaires chargés de faire respecter les lois sur l’immigration, qui se trouvent d’un coup désavoués par le chef de l’Etat. Si par hasard c’était volontaire, ce serait, en outre, une trahison.

  • Dans les bagages d’Hollande

    François Hollande est en Afrique du Sud avec sa concubine officielle. Celle-ci devait déjeuner avec des représentants des lobbies LGBT du pays, en compagnie de Christiane Taubira, et rencontrer un « couple de lesbiennes ».

    Ce matin, elle s'est entretenue avec « une épouse du président Jacob Zuma ». L’une des quatre épouses officielles actuelles de Jacob Zuma. Pas une de ses nombreuses, paraît-il, concubines.

  • C’est vraiment à ça qu’on les reconnaît

    François Hollande ose tout. Il a même osé déclarer que l’attribution du prix Nobel de la Paix à l’OIAC (organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques) était une « consécration » de l’action engagée par la France « depuis plusieurs semaines » (concernant la Syrie)…

  • La plainte contre la maîtresse du président a été acceptée

    La plainte de Xavier Kemlin contre Valérie Trierweiler pour recel de détournement de fonds publics a été acceptée par le juge d’instruction. Valérie Trierweiler devrait être convoquée chez le juge en septembre, en même temps que Xavier Kemlin. C’est à l’issue de cette audition que le juge pourrait prononcer la mise en examen de la « première concubine » qui, n’étant dépositaire d'aucune autorité publique, ni chargée d'une mission de service public, ne peut bénéficier d'usage de fonds publics.